Vincent Alarie-Tardif, plus humble et plus sage

Joueur par excellence du football collégial de première... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Joueur par excellence du football collégial de première division en 2012, Vincent Alarie-Tardif a acquis patience, humilité et sagesse durant son passage chez le Rouge et Or.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À l'aube de sa dernière saison universitaire, Vincent Alarie-Tardif admet avoir acquis patience, humilité et sagesse durant son passage à l'Université Laval. Et aussi un meilleur genou!

Quand on lui demande de commenter l'intention du Vert & Or de Sherbrooke d'aligner l'une des meilleures défensives, sinon la meilleure au Canada cette saison, le porteur de ballon du Rouge et Or se tourne la langue sept fois avant de répondre.

«On aime les défis... On est contents de les affronter!» a-t-il laissé tomber, jeudi midi, à l'avant-veille du botté d'envoi de sa quatrième et ultime campagne à l'Université Laval. Le Saguenéen avait passé quatre ans au cégep et a maintenant 24 ans, l'âge limite permise.

Voilà pour la sagesse de la part d'un athlète fougueux qui ne déteste pas livrer le fond de sa pensée.

Quant à l'humilité et la patience, pas d'autre choix. Après une saison quasi record de 194 courses en matchs réguliers et le titre de joueur par excellence du football collégial de première division en 2012, Alarie-Tardif a été réduit à 22 et 18 portées à ses deux premières campagnes universitaires, en 2014 et 2015.

«Au cégep, je courais 36 fois par rencontre», se rappelle le numéro 5. «Alors qu'ici, c'est du football à trois essais et le Rouge et or fonctionne avec trois ou quatre porteurs. Avec le temps, j'ai appris à prendre ce qu'on me donne.»

Il a aussi appris à apprécier la tâche de bloquer et de s'y améliorer, habileté capitale pour celui qui espère passer dans les rangs professionnels de la LCF l'an prochain en faisant d'abord sa place au sein des unités spéciales. Un rêve qu'il chérit depuis son enfance, dit-il.

Finale douloureuse

Le genou? Ça remonte à la fin de la dernière saison régulière. Un ligament déchiré qui ne lui aura en fin de compte fait rater qu'une seule partie, contre Sherbrooke justement, l'adversaire de samedi.

Alarie-Tardif a ensuite disputé les quatre matchs éliminatoires jusqu'à l'apothéose du match de la Coupe Vanier où, dans la douleur, il s'est chargé de 17 des 27 jeux au sol pour 130 verges de gains, un touché et une bague de champion. Sa première en 13 ans, soit depuis son seul autre championnat à sa toute première année de football, en première secondaire.

Opéré trois semaines après la conquête du Rouge et Or, il admet ne s'être libéré de toute crainte que la semaine passée dans l'affrontement présaison contre Carleton. «Je me sens mieux qu'avant l'opération, mieux qu'à mes saisons précédentes!» s'exclame-t-il, ajoutant ne pouvoir demander mieux pour un dernier tour de piste. Qu'il aborde différemment, avec comme but premier de toujours avoir du plaisir.

***

Lussier-Roy sur l'élan de 2016

Le secondeur du Rouge et Or Cédric Lussier-Roy vient de Sherbrooke. Affronter le Vert & Or revêt toujours un cachet particulier pour le porte-couleurs de l'Université Laval, lui qui connaît plusieurs joueurs dans le camp adverse. Il ne se surprend pas non plus des déclarations de leur nouvel entraîneur-chef, qui assure que plusieurs personnes de Québec souhaitent une victoire de Sherbrooke, samedi. «Je connais Mathieu Lecompte. Il est fier et confiant et va transmettre ça à son équipe», affirme celui dont les trois jeunes frères évoluent à des niveaux inférieurs dans la capitale de l'Estrie.

Fort du titre de joueur défensif par excellence du match de la Coupe Vanier 2016, Lussier-Roy amorce sa troisième campagne à l'UL en toute confiance. Comme l'unité défensive du Rouge et Or au grand complet, à cause du peu de changement dans l'alignement. «Contrairement au début de saison de l'an passé, on poursuit sur le même élan que notre fin de saison», souligne celui dont l'expérience ne fera qu'ajouter à l'intensité qu'il désire maintenir au niveau le plus élevé.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer