Woods se sent déjà chez lui avec les Argos

Bear Woods, qui a rejoint les Argonauts de... (La Presse canadienne, Mark Blinch)

Agrandir

Bear Woods, qui a rejoint les Argonauts de Toronto jeudi, se sent déjà à son aise, lui qui retrouve l'entraîneur-chef Marc Trestman et le directeur général Jim Popp, pour qui il a travaillé à Montréal.

La Presse canadienne, Mark Blinch

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Bear Woods se sent déjà chez lui avec les Argonauts de Toronto. Le secondeur étoile a rejoint sa nouvelle équipe jeudi et il est déjà à l'aise au sein d'une formation qui compte plusieurs anciens membres des Alouettes de Montréal, dont l'entraîneur-chef Marc Trestman et le directeur général Jim Popp.

«Il y a beaucoup de visages familiers», a reconnu Woods avant le match préparatoire entre les Argonauts et les Alouettes au BMO Field. «Leur philosophie ressemble à la mienne : cours et frappe.»

Woods s'est entendu avec les Argonauts après avoir été libéré par les Alouettes. Le divorce avec la formation montréalaise en a surpris plusieurs, surtout qu'il est survenu au début du deuxième jour du camp de l'équipe. «Oui, j'étais surpris, mais quand vous êtes rendus à l'âge de 30 ans et que vous connaissez l'univers du football professionnel, il faut s'attendre à l'inattendu», a affirmé Woods, qui a été nommé joueur défensif par excellence de l'Est en 2016.

«Les Alouettes m'ont dit qu'ils voulaient rajeunir la défensive, et je vous cite exactement leurs propos. Je leur ai répondu que je croyais être relativement jeune au sein de cette défensive.»

En six saisons avec les Alouettes, Woods a réussi 232 plaqués, 12 sacs et trois interceptions, en plus de provoquer six échappés. Il a terminé au deuxième rang de la LCF la saison dernière avec 126 plaqués.

Woods a affirmé ne pas en vouloir aux Alouettes ou au directeur général recrue Kavis Reed. «Le moment n'était pas idéal pour ma famille, mais j'imagine qu'il n'y a pas de bon moment pour ce genre de chose. J'ai dit à Kavis que j'allais continuer à prier pour lui, je lui ai fait l'accolade et j'ai quitté son bureau.

«Dans le monde des affaires, tout le monde a une opinion sur ce qui est bon ou mauvais. Mais aujourd'hui, je suis un membre des Argonauts, je continue à jouer au football au Canada et ça, c'est super.»

Quatre placements pour Bede

Woods a vu sa nouvelle équipe vaincre son ancien club 24-20 grâce à Awkasi Owusu-Ansah et à Aaron Berry, qui ont retourné des interceptions pour des touchés en première demie. Bonne nouvelle pour les Alouettes, Boris Bede a réussi quatre placements, dont un de 49 verges sur le dernier jeu de la première demie.

Aucune des deux formations n'a été particulièrement étincelante à l'attaque lors de ce match joué devant une foule estimée à environ 2000 spectateurs et lors duquel les deux clubs n'ont fait jouer que très peu de partants.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer