Rob Gronkowski: «Je serai prêt»

Rob Gronkowski... (Archives AP, Elise Amendola)

Agrandir

Rob Gronkowski

Archives AP, Elise Amendola

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Foxborough

Lorsqu'il est en santé, l'ailier rapproché Rob Gronkowski, des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, peut être l'un des éléments les plus dévastateurs dans la Ligue nationale de football (NFL).

À 6'6'' et 265 livres, Gronkowski se veut l'une des cibles préférées du quart Tom Brady et donne régulièrement l'impression de se déplacer à la vitesse et avec la puissance d'un train, une fois qu'il est en possession du ballon.

Ses qualités athlétiques l'ont aidé à devenir le premier ailier rapproché à connaître trois saisons d'affilée avec au moins 10 touchés (2010 à 2012), ainsi que trois campagnes avec au moins 1000 verges de gains et 10 touchés ou plus. Trois fois élu dans l'équipe d'étoiles, il a mené la NFL avec 17 passes de touché en 2011, sa deuxième saison professionnelle.

Le problème avec Gronkowski et les Patriots, c'est qu'il semble incapable de jouer une saison complète. Il a pris part à seulement huit matchs la saison dernière avant de subir une opération au dos en décembre - la troisième de sa carrière. Il a donc raté la spectaculaire remontée de ses coéquipiers lors du Super Bowl. Il faut remonter à 2011 pour retrouver la dernière saison où il a participé aux 16 matchs du calendrier régulier.

Depuis sa première année dans la NFL, il a participé à 88 des 112 matchs de son équipe en saison régulière. Mais Gronkowski se dit confiant qu'il sera prêt pour 2017. «Il n'y a aucun doute possible, a-t-il affirmé, mardi, après la première journée du mini-camp obligatoire de trois jours des Patriots au Gillette Stadium. «Quand vous travaillez avec ardeur, vous allez obtenir des résultats. J'aime m'investir dans mon travail, et j'aime les défis, parfois. Alors oui, je serai prêt.»

Les ennuis de santé de Gronkowski ne se limitent pas à ses trois opérations au dos. Il a aussi dû se soumettre à quatre interventions chirurgicales aux avant-bras, une à un genou et une autre à une cheville. Malgré toute la volonté qu'il peut afficher, y a-t-il un moment où son corps va finalement flancher? «Je ne suis pas certain, a-t-il dit. Si vous conditionnez votre esprit, il peut résister à tout.»

C'est ce que souhaitent les Patriots. Malgré la blessure qui a prématurément mis fin à la saison de Gronkowski, les Pats ont restructuré son contrat et ajouté des clauses boni liées au nombre de matchs qu'il jouera. Du coup, il pourrait devenir l'ailier rapproché le mieux payé dans la NFL.

Gronkowski ne semble nullement inquiet par le défi qui se présente à lui. «J'essaie toujours d'être performant. Je suis toujours motivé, peu importent les circonstances.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer