Direction Tampa Bay pour Antony Auclair

Antony Auclair devient le deuxième joueur issu du programme... (Archives La Presse canadienne, Peter Power)

Agrandir

Antony Auclair devient le deuxième joueur issu du programme du Rouge et Or à se retrouver sous contrat avec une équipe de la NFL, après Sébastien Sejean (Rams de St. Louis), en 2008.

Archives La Presse canadienne, Peter Power

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ignoré lors du repêchage de la NFL, l'ailier rapproché du Rouge et Or de l'Université Laval Antony Auclair s'est entendu avec les Buccaneers de Tampa Bay à titre de joueur autonome non repêché, à la suite de la dernière séance de samedi.

L'athlète de 23 ans est ainsi devenu le deuxième joueur dans l'histoire du Rouge et Or à se retrouver sous contrat avec une équipe de la NFL, après le maraudeur Sébastien Sejean (Rams de St. Louis), en 2008. Un scénario qu'il savait possible, alors qu'il suivait le repêchage entouré des siens au domicile familial de Notre-Dame-des-Pins.

«Ç'a été une énorme journée! Mais l'objectif aujourd'hui, ce n'était pas d'être repêché, mais de faire partie d'une équipe après le repêchage, que ce soit en étant repêché ou comme agent libre. C'est ce que j'ai accompli. C'était ça, l'important», a soutenu le gaillard de 6'6'' et de 254 livres.

Beaucoup d'appels

Entre la déception de ne pas avoir été réclamé et l'euphorie d'avoir paraphé une entente avec les Buccaneers, Auclair n'a pas caché avoir trouvé les montagnes russes émotionnelles de cette «longue journée» éreintantes. 

«Il y a beaucoup d'équipes qui nous appelaient pendant le repêchage pour nous dire qu'ils forçaient beaucoup pour me repêcher avec leurs prochains choix. L'entraîneur des ailiers rapprochés se bat pour toi, un dépisteur se bat pour toi, mais ça ne veut pas dire que toute l'équipe se bat pour toi. [...] C'est arrivé avec les Vikings. L'entraîneur des ailiers rapprochés a dû m'appeler trois fois pendant le repêchage pour me dire qu'ils voulaient m'avoir, mais ça n'a pas marché», a-t-il illustré, en début de soirée.

C'est finalement au cours de la septième et dernière ronde que le téléphone s'est sérieusement mis à sonner. Une quinzaine d'équipes se sont alors montrées intéressées à le mettre sous contrat à titre de joueur autonome prioritaire (UDFA).

«Pour être honnête, j'espérais vraiment être repêché, parce qu'on avait tellement d'appels, on avait tellement de choses à régler par rapport à l'autonomie, que c'était vraiment difficile de décider à la fin. On ne devrait pas avoir à faire ça. J'aurais préféré être repêché pour ne pas avoir à prendre la décision. Mais on est contents de la décision qu'on a prise», a-t-il soutenu.

En action dès vendredi

Auclair se prépare maintenant à participer au camp des recrues des Buccaneers, qui se tiendra la fin de semaine prochaine, à Tampa Bay. Il s'y présentera entièrement rétabli d'une blessure à un ischio-jambier. Il quittera Québec mercredi ou jeudi et sera en action dès vendredi. «Je serai là-bas un mois, après quoi je vais revenir à Québec pour m'entraîner en vue du camp d'entraînement de l'équipe.»

Ce printemps, Auclair avait soulevé l'intérêt de 17 équipes de la NFL venues le voir s'entraîner à Québec, lors de son Pro Day, le 13 mars. Entre-temps, il avait visité 10 de ces formations: Indianapolis, Jets de New York, Kansas City, Seattle, San Diego, Arizona, Pittsburgh, Baltimore, Chicago, et évidemment, Tampa Bay.

Apparaissant au 21e rang du palmarès des 50 espoirs anonymes du Sports Illustrated, Auclair avait également été classé 19e meilleur ailier rapproché admissible par les experts du réseau américain Fox, qui projetaient sa sélection en cinquième ou sixième ronde. En tout, 14 ailiers rapprochés ont trouvé preneurs lors du repêchage de la NFL, dont trois en première ronde: le nouveau coéquipier d'Auclair, O.J. Howard, Evan Engram (Giants) et David Njoku (Browns).

Constantin «super fier» de son protégé

Glen Constantin en novembre 2016... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 3.0

Agrandir

Glen Constantin en novembre 2016

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

La mise sous contrat d'Antony Auclair par les Buccaneers de Tampa Bay représente une «nouvelle étape» dans l'histoire du programme de football du Rouge et Or, a soutenu Glen Constantin (photo), samedi.

«On est super fiers de ça», a commenté d'entrée de jeu l'entraîneur-chef. «Mais en même temps, il faut comprendre que la grosse partie du mérite revient à Antony, à son talent, à son éthique de travail extraordinaire. Il a montré beaucoup de maturité et de concentration, quand il a mené notre équipe à un championnat canadien, tout en vivant avec cette attention», a-t-il poursuivi, citant en exemple le match de la Coupe Dunsmore, où Auclair était épié par les dépisteurs des Chiefs de Kansas City.

La mise sous contrat de l'ailier rapproché dans la NFL ne signifie pas pour autant un aboutissement, estime toutefois Constantin. Ce dernier juge que le jeune homme doit encore améliorer certains aspects de son jeu pour être efficace dans le Circuit Goodell.

«Comme tight end hybride, il faut comprendre qu'il y a encore une progression à faire, qui est normale. Il commence juste à toucher à son potentiel. Il a déjà prouvé que c'est un joueur qui peut être physique, qui peut bloquer. Je pense qu'avec les années, il s'est amélioré dans ses tracés. Par contre, au niveau du football américain, il faut être encore plus précis dans nos tracés, parce que le terrain est plus étroit, il y a moins de place.»

Il juge par ailleurs que Tampa Bay, par son style de jeu, s'avère une destination de choix pour le double détenteur d'une Coupe Vanier (2013, 2016). «C'est une équipe qui va lancer beaucoup au tight end. Je pense qu'il s'est lancé 57 passes, l'année passée. Antony, ce n'est pas le même type qu'O.J. Howard [choix de première ronde des Buccaneers]. Howard, c'est un bon receveur qui peut bloquer, tandis qu'Antony, je pense qu'il peut faire les deux. Mais il y a toujours place à l'amélioration.»

Un bon feeling pour Tampa Bay

Le 13 mars dernier, pas moins de 17... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 5.0

Agrandir

Le 13 mars dernier, pas moins de 17 dépisteurs de la NFL s'étaient déplacés à Québec pour évaluer Antony Auclair.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Au terme d'un sprint de négociations d'environ une heure à la fin du repêchage de la NFL, Antony Auclair et son agent Sasha Ghavami ont reçu et passé en revue une quinzaine d'offres de contrat avant de réduire leur sélection à trois, samedi. Entre les Vikings, les Colts et les Buccaneers, c'est finalement cette dernière formation qui a obtenu la faveur de l'ailier rapproché.

Il y avait plusieurs mois que les Buccaneers s'intéressaient à Auclair. Déjà à l'automne, un recruteur de l'organisation gardait un oeil sur le Beauceron du Rouge et Or de l'Université Laval. Entre-temps, il l'a observé au Shrine Game et à son Pro Day, le 13 mars. À la suite de la visite d'Auclair à Tampa Bay, il y a quelques semaines, l'intérêt était devenu mutuel.

«Lorsque je suis revenu de mes 10 visites, le meilleur feeling que j'avais eu, c'était à Tampa Bay. J'avais l'impression que les coachs voulaient vraiment travailler avec moi, que ce soit l'entraîneur-chef [Dirk Koetter], le coordonnateur offensif [Todd Monken], l'entraîneur des unités spéciales [Nate Kaczor] ou l'entraîneur des ailiers rapprochés [Ben Steele]. J'avais vu tout le monde et j'avais eu un bon feeling avec tout le monde. C'est surtout ça. Mon feeling avec les Buccaneers était le meilleur», a raconté Auclair, samedi soir.

L'athlète de 23 ans n'a pas reçu le même genre d'attention partout où il est passé, ce qui lui a fait encore davantage apprécier la qualité de l'organisation floridienne. «Je suis allé à Indianapolis. Oui, les dépisteurs m'aiment bien. Oui, le directeur général m'aime bien. Mais je suis arrivé là-bas et les coachs ne savaient pas qui j'étais. Ils n'avaient pas fait leurs films encore.

«Quand je suis arrivé à Tampa Bay, c'était le contraire. Ils avaient fait leurs films. On a regardé la Coupe Vanier ensemble. On a regardé la Coupe Dunsmore. Ils savaient tous les jeux. Pour moi, c'était vraiment important.»

Belle lutte

La sélection par Tampa Bay d'un autre ailier rapproché, O.J. Howard (19e), au premier tour du repêchage de la NFL mercredi, n'a pas refroidi les ardeurs d'Auclair, qui anticipe une belle lutte à cette position avec son nouveau coéquipier. «J'ai toujours voulu jouer avec les meilleurs, peu importe où j'allais quand j'étais jeune. J'ai choisi Laval pour ça, d'ailleurs.

«Et je suis vraiment content d'être avec les Buccaneers et qu'O.J. Howard aille là, parce que je pense que c'est le meilleur tight end du repêchage. Pour moi, ça va être vraiment bon. Je vais pouvoir apprendre beaucoup de lui et compétitionner avec lui.»

La connaissance qu'Auclair a acquise de la composition des Buccaneers, lors de sa visite à Tampa Bay, le rassure également quant à ses chances de percer éventuellement l'alignement. «Les entraîneurs m'ont expliqué l'alignement, les ailiers rapprochés, etc. De la manière dont ça marche dans la NFL, il y a deux différentes sortes de tight end : une qui est plus un receveur et une qui est plus un bloqueur. Moi, je suis plus le genre de bloqueur, qui est capable de faire les deux. Pour moi, c'est avantageux d'aller là, si on regarde l'alignement qu'ils ont, parce qu'en tant que bloqueur capable de faire les deux, je peux compétitionner avec les gars et peut-être avoir une chance de jouer.»

Auclair n'a par ailleurs obtenu aucune assurance de sa nouvelle équipe, à savoir s'il ferait partie de la liste de 53 joueurs ou s'il aurait un poste sur l'équipe de pratique. «On n'a pas encore parlé de ces possibilités-là. La seule affaire qu'ils m'ont offert, c'est la même chose qu'on m'avait offert à Laval, c'est que j'allais pouvoir compétitionner rendu là-bas», a conclu Auclair, conscient qu'il devra se défaire de l'étiquette de joueur canadien.




À lire aussi

  • Antony Auclair aura sa chance

    Football

    Antony Auclair aura sa chance

    «Je ne peux pas garantir que je vais être repêché. Je ne peux pas garantir que je vais être signé comme joueur autonome. Mais je peux garantir que je... »

  • «Chute» positive pour Antony Auclair?

    Football

    «Chute» positive pour Antony Auclair?

    Voilà une rare chute positive. Antony Auclair se retrouve au septième rang des meilleurs espoirs en vue du repêchage de la Ligue canadienne de... »

  • Auclair rencontrera 10 clubs de la NFL

    Football

    Auclair rencontrera 10 clubs de la NFL

    Antony Auclair multipliera les poignées de main d'ici la fin avril! Dix équipes de la NFL ont demandé à le rencontrer, une autre preuve de l'intérêt... »

  • Antony Auclair sous l'oeil de 17 recruteurs de la NFL

    Football

    Antony Auclair sous l'oeil de 17 recruteurs de la NFL

    «Dans les circonstances, je trouve que j'ai fait une bonne job. Je me suis blessé il y a 10 jours et ça me frustre de ne pas être à mon mieux.... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer