Antony Auclair sous l'oeil de 17 recruteurs de la NFL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Dans les circonstances, je trouve que j'ai fait une bonne job. Je me suis blessé il y a 10 jours et ça me frustre de ne pas être à mon mieux. Mais je voulais montrer que je me bats à travers l'adversité, montrer mon caractère.»

Antony Auclair venait de passer une heure et demie à se produire devant 17 recruteurs de la NFL, lundi, au PEPS de l'Université Laval. L'ailier rapproché et centre-arrière du Rouge et Or a fait bonne impression malgré sa limitation à la cuisse gauche.

Ses sauts sans élan en hauteur, impulsion de 33,5", et en longueur, 9' 9", l'auraient placé parmi les 10 meilleurs ailiers rapprochés à la toute récente séance de tests des espoirs de la NFL.

Quant à ses 22 répétitions au développé-couché sur banc pour soulever 225 lb, Auclair se serait classé troisième. Et cela même s'il n'a saisi les poids qu'à la toute fin de cette longue démonstration.

Ses temps aux divers tests de course ont souffert de sa blessure, mais il a quand même arrêté le chronomètre à 4,82 secondes au sprint de 40 verges, ce qui en aurait fait le 12e plus rapide à sa position, à Indianapolis.

Où il n'a pas été invité. C'est plutôt lui et son agent, Sasha Ghavami, qui ont envoyé les faire-parts. Et 17 clubs de la NFL réunis pour voir un Québécois en action, c'est du jamais vu.

«Ça m'a donné un petit stress, mais ça donne de l'énergie, de l'adrénaline», a expliqué le colosse de 6'5" et 255 lb, qui profitait de la présence de ses parents, de son frère et coéquipier préposé à la bouteille d'eau, de l'une de ses trois soeurs, d'amis, d'anciens entraîneurs et d'une vingtaine d'actuels ou anciens coéquipiers.

Avant même d'amorcer l'exercice, le Beauceron de 23 ans avait cinq visites d'équipes à son horaire en avril. Probable que ce nombre augmente dans les prochaines semaines. Certaines pourraient même demander de le voir en entraînement privé, mais pas avant que sa blessure ne guérisse, insiste son agent, Sasha Ghavami.

C'est lui le chef d'orchestre du spectacle de lundi. Comme il l'avait fait en 2014 à Montréal pour Laurent Duvernay-Tardif, son chum de cégep alors joueur pour les Redmen de l'Université McGill et désormais garde à droite partant pour les Chiefs de Kansas City. Duvernay-Tardif vient de signer un contrat de 41,25 millions $US.

«Laurent a mis les joueurs du Québec sur la carte et j'espère le faire aussi», fait valoir Auclair, conscient de l'immense écart entre le football universitaire canadien et la NFL.

Mais bien malin celui ou celle qui peut prévoir si le gros 81 du Rouge et Or sera repêché par la NFL, fin avril, ou même si son tour viendra parmi les joueurs autonomes invités aux camps d'entraînement. «La cuvée d'ailiers rapprochés est assez impressionnante, cette année, et ça, on n'a pas de contrôle là-dessus», explique Ghavami, jeune avocat de 25 ans de Deux-Montagnes. «Mais ses sauts ont été phénoménaux et malgré ses 255 lb et un ischio amoché, il a couru 4,8. Ça montre quel genre d'individu il est! Les recruteurs ont vu Laurent se développer d'un joueur très athlétique, mais pas très technique en l'un des meilleurs gardes de la NFL. Alors, quand ils regardent Antony, ils doivent se dire pourquoi pas!» résume l'agent, soulignant avoir consulté médecins et physios avant d'aller de l'avant malgré la blessure d'Auclair.

Du 27 au 29 avril, à Philadelphie, les 32 formations de la NFL choisiront 253 joueurs au fil de sept rondes de repêchage. Duvernay-Tardif avait été sélectionné en sixième ronde, 200e au total.

«Il peut être repêché»

Le coordonnateur du recrutement universitaire des Chiefs de... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Le coordonnateur du recrutement universitaire des Chiefs de Kansas City, Ryan Poles (à gauche), est convaincu qu'Antony Auclair a sa place sur une ligne de mêlée de la NFL.

Le Soleil, Erick Labbé

Le coordonnateur du recrutement universitaire des Chiefs de Kansas City a amorcé sa saison des pro days à Québec, lundi. Juste cette semaine, il a en sept en cinq jours. Mardi, il sera en Virginie. Mais Ryan Poles est d'ores et déjà convaincu qu'Antony Auclair a sa place sur une ligne de mêlée de la NFL.

«Il peut être repêché, j'en suis convaincu», a confié Poles au Soleil, lundi midi, avant de quitter le stade intérieur de l'Université Laval. Les Chiefs sont la première formation du grand circuit à avoir jeté un oeil sur Auclair, l'automne dernier.

Avec sa bonne performance au Shrine Game de janvier, en Floride, «il s'est retrouvé sur le radar de tout le monde», indique Poles, qui avait 16 concurrents à ses côtés, lundi, pour prouver ses dires.

«Il bouge très bien pour quelqu'un de son gabarit. Quand tu as cette combinaison d'habiletés athlétiques et de gabarit, ça ressort», poursuit celui qui est à l'emploi des Chiefs depuis 2009, après avoir été joueur de ligne offensive devant un certain Matt Ryan (Atlanta), à Boston College.

Rappelons que les Chiefs ont cogné un coup de circuit en repêchant le garde québécois Laurent Duvernay-Tardif en sixième ronde, en 2014. «Chaque fois que quelqu'un vient d'une région et fait ses preuves, ceux [du même coin] qui ont les mêmes qualités vont avoir notre attention», confirme Poles.

«Antony devra prendre du temps pour apprendre la game, mais il possède plusieurs des morceaux pour devenir un bon joueur dans la NFL. Il est gros, compétitif, fort, solide. Il a la tête à la bonne place. Il sait que ce sera un chemin difficile pour lui, mais il est prêt à y mettre le temps.»

Opinion partagée par le recruteur des Rams de Los Angeles, Steve Kazor, spécialiste des ailiers rapprochés. Kazor bourlingue dans la NFL depuis 25 ans et a été entraîneur de la ligne offensive des défunts Renegades d'Ottawa, dans la LCF.

«Ça dépend des besoins des équipes, mais il a de très bonnes chances de jouer dans la NFL. Il a compétitionné très fort aujourd'hui malgré une blessure et j'ai vu un excellent joueur qui, je crois, a des chances», conclut Kazor.

Pas une faveur à la LCF

La seule équipe de la LCF présente était les Alouettes de Montréal. Et le directeur général Kavis Reed est reparti de Québec avec la certitude qu'Auclair «n'a pas fait de faveur à la LCF» avec sa démonstration. 

«Ce jeune homme est impressionnant! Je crois qu'on ne le verra pas [jouer au Canada] avant un bout. Les dépisteurs de la NFL salivaient de le voir. Je l'avais vu sur vidéo, mais je n'avais pas réalisé qu'il était si solide physiquement et si rapide.

«Il est grand, a de grands bras, des grosses mains, il bloque bien. Je serais surpris s'il n'était pas repêché, surtout qu'il évolue à une position-clé dans la NFL», continue Reed, un soupçon de regret dans la voix.

Auclair sera aussi admissible au repêchage de la LCF, une semaine plus tard. Qui prendra le risque? Les Alouettes ne choisissent pas avant le deuxième tour, au 12e rang. Duvernay-Tardif avait été retenu en troisième ronde, par Calgary.

Dix-sept équipes de la NFL avaient chacune un représentant au PEPS, lundi : Bills, Buccaneers, Cardinals, Chiefs, Colts, Eagles, Jaguars, Jets, Lions, Packers, Raiders, Rams, Seahawks, Steelers, Texans, Vikings et 49ers. Broncos et Chargers avaient annoncé leur présence, mais ont dû décliner à la dernière minute à cause d'un changement de vol d'avion.

Le coeur d'une mère

Lundi, Marie-Andrée Quirion a vu son fils Antony... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 5.0

Agrandir

Lundi, Marie-Andrée Quirion a vu son fils Antony se produire devant les représentants de 17 équipes de la NFL.

Le Soleil, Erick Labbé

Lundi soir, Marie-Andrée Quirion a mieux dormi que la veille. Normal. Dans la journée, la mère de cinq enfants a vu son fils Antony se produire devant les représentants de 17 équipes de la NFL. «J'étais fébrile, nerveuse. Mes battements cardiaques ont accéléré! Mais quand Antony a brisé la glace, ç'a allait mieux et j'ai essayé de vivre le moment présent», a expliqué cette professeure de français à la polyvalente Saint-François de Beauceville. Papa Julien, livreur chez Labatt de profession, faisait aussi les 100 pas entre les exercices. Le clan Auclair attend maintenant le repêchage de la NFL, tenu du 27 au 29 avril. Pas de grand stress avant le samedi, pour les rondes 4 à 7. Pour l'instant, le plan est de vivre ces moments en privé, au domicile familial de Notre-Dame-des-Pins. Certains repêchages simulés prédisent qu'Auclair sortira entre les quatrième et sixième rondes.

La NFL zieute déjà Betts

Sans le nommer, Glen Constantin confirme que les équipes de la NFL s'intéressent aussi à Mathieu Betts, l'ailier défensif étoile du Rouge et Or. Recrue de l'année au football universitaire canadien en 2015, Betts est revenu à la charge la saison dernière avec le titre de meilleur joueur de ligne au pays. Quant à la grande visite venue pour Antony Auclair, lundi, Constantin calcule qu'il s'agit d'«un beau témoignage pour le football amateur québécois», rappelant qu'avant l'Université Laval, Auclair a joué au cégep de Lennoxville, à la polyvalente de Saint-Georges de Beauce et dans son village natal de Notre-Dame-des-Pins. Le recruteur des Packers de Green Bay, un Montréalais d'origine, a d'ailleurs dit aux autres joueurs présents de profiter des bonnes installations et des bons coachs d'ici. «Si tu es bon, on va te trouver», a-t-il dit aux jeunes.




À lire aussi

  • «Chute» positive pour Antony Auclair?

    Football

    «Chute» positive pour Antony Auclair?

    Voilà une rare chute positive. Antony Auclair se retrouve au septième rang des meilleurs espoirs en vue du repêchage de la Ligue canadienne de... »

  • Direction Tampa Bay pour Antony Auclair<strong></strong>

    Football

    Direction Tampa Bay pour Antony Auclair

    Ignoré lors du repêchage de la NFL, l'ailier rapproché du Rouge et Or de l'Université Laval Antony Auclair s'est entendu avec les Buccaneers de Tampa... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer