Landry et l'équipe canadienne font bonne figure

Thomas Landry (à droite) et l'équipe canadienne de... (fournie par la famille de Thomas Landry)

Agrandir

Thomas Landry (à droite) et l'équipe canadienne de football U-19 en ont eu plein les bras contre l'équipe américaine, samedi dernier, à Orlando en Floride.

fournie par la famille de Thomas Landry

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Avant la game, on regardait l'alignement, leur grosseur, leur grandeur... Disons qu'on doutait un peu!» s'esclaffe Thomas Landry. Mais le demi défensif de Québec et l'équipe canadienne de football ont malgré tout fait bonne figure face aux Américains, dans une défaite de 33-11 au premier championnat nord-américain des 19 ans et moins.

Landry, qui s'aligne en saison avec les Élans du Cégep Garneau, a entre autres participé au jeu défensif par excellence de cette rencontre disputée samedi dernier à Orlando, en Floride, sur le même terrain que le Pro Bowl de la NFL le lendemain.

Au milieu du quatrième quart, à 33-9, les jeunes Canadiens ont bloqué un botté de transformation. Landry a rattrapé le ballon en vol pour ensuite le ramener jusqu'à l'autre bout du terrain et inscrire deux points. «Le ballon m'est tombé dans les mains et comme l'arbitre n'avait pas sifflé, je me suis mis à courir. Faut dire que j'ai eu des méchants bons blocs!» a raconté Landry, mardi, de retour à Québec et joint entre deux cours.

Au-delà de la défaite, il a apprécié l'expérience au plus haut point. La grande majorité des membres de l'équipe U-19 des États-Unis s'alignent déjà ou sont promis en première division de la NCAA. Les rangs canadiens n'étaient pas piqués des vers non plus. 

«Avec les entraînements, ç'a duré juste une semaine. Mais de jouer contre et avec d'aussi bons joueurs permet de t'améliorer beaucoup, aucun doute. Et c'était difficile de les affronter, mais on a vite réalisé, une fois dans le match, qu'on était capables.»

D'autres de Québec

Parmi les coéquipiers de Landry, trois autres joueurs évoluent aussi dans la région de Québec. Le secondeur Philippe Lavoie vient aussi de Québec et porte les couleurs du Cégep Limoilou, tandis que le receveur Carl Chabot et le joueur de ligne défensive Charles-Émile Bouchard sont au Campus-Notre-Dame-de-Foy et champions du Bol d'or de première division collégiale.

Chabot a pour sa part capté six passes du quart-arrière Jonathan Sénécal (12 en 21, 80 v., 1 int.), du Collège Laval, pour 45 verges de gains. En défensive, Lavoie et Bouchard ont inscrit quatre plaqués chacun. Les mêmes joueurs s'étaient côtoyés l'été dernier au sein de l'équipe du Canada à l'occasion de la Coupe Canada, justement la sélection pour l'équipe canadienne.

En Floride, le personnel d'entraîneurs canadiens comptait dans ses rangs le coordonnateur défensif du Rouge et or de l'Université Laval, Marc Fortier, son homologue des Carabins de l'Université de Mont­réal, Paul-Eddy Saint-Vilien, ainsi que le coordonnateur offensif des Carabins, Marco Iadeluca.

Landry ne cache pas que de connaître les entraîneurs aidera son recrutement universitaire dans deux ans, «mais les coachs nous ont bien dit qu'ils n'étaient pas là pour nous recruter, mais pour nous coacher».

Une deuxième équipe canadienne avait été constituée des meilleurs éléments de 18 ans et moins. Deux joueurs du Campus Notre-Dame-de-Foy en faisaient partie, soit le demi défensif Randy Gibuku-Mabengo et le secondeur Gabriel Pelletier. Les U-18 canadiens se sont inclinés 23-0 face aux Américains.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer