Les Bears «imitent» le Rouge et Or

Le Rouge et Or avait marqué les esprits... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le Rouge et Or avait marqué les esprits le 12 novembre en remportant la Coupe Dunsmore grâce à un jeu truqué où le quart-arrière Hugo Richard s'était transformé en receveur de passes. Dimanche, lors de la dernière journée de la saison régulière de la NFL, il a été «imité» par le quart des Bears de Chicago Matt Barkley.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un véritable copier-coller! Les Bears de Chicago ont réalisé dimanche le même jeu truqué qui a permis au Rouge et Or de remporter la Coupe Dunsmore, en novembre.

Le quart des Bears de Chicago Matt Barkley... (AFP) - image 1.0

Agrandir

Le quart des Bears de Chicago Matt Barkley «imitant» le jeu du Rouge et Or.

AFP

Visiblement, les joueurs défensifs des Vikings du Minnesota n'étaient pas devant le petit écran lors de la dernière finale québécoise (!). Car ils auraient eu la puce à l'oreille en voyant le quart Matt Barkley s'approcher de sa ligne à l'attaque pour faire quelques simagrées. Comme Hugo Richard contre les Carabins, au CEPSUM. Le centre des Bears a ensuite remis le ballon au demi-offensif derrière lui. Ce dernier a transmis l'objet au receveur de passes Cameron Meredith sur un jeu renversé. Puis Meredith, à l'image de Jonathan Breton-Robert, a rejoint un Barkley fin seul dans la zone des buts.

Évidemment, impossible d'affirmer que les entraîneurs des Bears ont vu le jeu du Rouge et Or. Le coordonnateur à l'attaque de l'Université Laval, Justin Ethier, a rappelé jeudi s'être inspiré des Blue Bombers de Winnipeg, auteurs d'une séquence identique pendant la saison de la LCF, une «paternité» accordée par Ethier dès les entrevues d'après-match, le 12 novembre.

Et les Bombers ont peut-être copié les Tigers de l'Université de Clemson, a dit Ethier, l'équipe américaine ayant utilisé un jeu similaire il y a quelques années. Et ceux-ci se sont sans doute inspirés... Bon, vous comprenez l'idée. «C'est une variation sur un même thème», a dit l'adjoint de Glen Constantin.

Ethier s'est toutefois avoué surpris de voir ce jeu aboutir dans la NFL. «On a l'impression que c'est le genre de stratégie qui fonctionne moins à ce niveau-là. C'est plus des jeux qu'on voit au football universitaire, au football étudiant. La NFL est un petit peu plus conservatrice parce que les défensives sont tellement fortes qu'elles sont prêtes pour ce genre de scénario», a-t-il expliqué.

Contrairement au Rouge et Or, les Bears n'ont pas célébré longtemps. Les Vikings les ont écrasés 38-10. Chicago a ainsi conclu une pénible saison avec une fiche de 3-13.

Dablé chez les Falcons

Par ailleurs, «l'ancien» receveur de passes du Rouge et Or Anthony Dablé a annoncé jeudi avoir signé un contrat avec les Falcons d'Atlanta en vue de la prochaine saison. Si vos souvenirs de Dablé à Québec sont flous, c'est que le Français n'a jamais joué pour l'Université Laval, se contentant d'entraînements.

D'abord prévue en 2010, sa venue s'est finalement faite en 2012. Mais un règlement de la SIC empêchant les anciens professionnels de s'aligner avec les équipes universitaires dans l'année suivant leur passage chez les pros l'aura empêché d'enfiler l'uniforme lavallois. De 2007 à 2012, Dablé s'est aligné avec les Centaures de Grenoble, en France.

«C'était un athlète extraordinaire», s'est rappelé Ethier, jeudi. Ce dernier n'a pas côtoyé Dablé bien longtemps, puisque le Français s'est vu fermer la porte au moment où l'entraîneur faisait son retour avec le Rouge et Or après une courte retraite du football. «C'est un gars que tu regardais aller et tu te disais : "My god!" C'est sûr qu'on aurait aimé ça être capable de le coacher pendant une couple d'années et pouvoir le développer.»

Il s'agira d'une deuxième expérience dans la NFL pour l'athlète de 28 ans. Il avait été embauché par les Giants de New York en février 2016, mais remercié en septembre avant d'avoir participé à un match de saison régulière.

Bede chez les Jets

Les nouvelles sont bonnes pour les ex-Rouge et Or de l'Hexagone. Le journal L'Équipe a révélé mercredi que les Jets de New York étaient la formation mystère avec laquelle le botteur Boris Bede profitera d'un essai. Chez les Alouettes de Montréal depuis deux saisons, il avait auparavant joué à Laval de 2011 à 2014.

Richard Tardits est officiellement le seul Français de l'histoire de la NFL. Il a joué 27 matchs, tous avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, de 1990 à 1992.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer