Le chemin de la gloire

Louis-Gabriel Beaudet a tenu la Coupe Vanier dans... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Louis-Gabriel Beaudet a tenu la Coupe Vanier dans ses bras la majorité du temps lors de la cérémonie, qui a eu lieu samedi au Centre Vidéotron avant le match des Remparts, soulignant la conquête d'un neuvième titre canadien par le Rouge et Or.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Si tu m'avais demandé en début de saison, après le match hors concours, si on allait gagner la Coupe Vanier, je t'aurais dit oui, parce que c'est toujours ça le discours. Mais on avait un bon bout de chemin à faire et ce bout de chemin là, on l'a fait. C'est tout à l'honneur des joueurs.»

Marc Fortier venait de quitter la patinoire du Centre Vidéotron, après l'hommage au Rouge et Or et sa neuvième conquête du championnat canadien de football universitaire. Ce Marc Fortier ci est moins habitué aux arénas que l'ex-centre des Nordiques du même nom devenu entraîneur adjoint chez les Remparts. Ce Marc Fortier-ci est coordonnateur défensif du club chouchou de l'Université Laval.

«On est partis de plus loin que d'autres années, pas de doute, mais on est devenus un groupe homogène. Les gars ont appris à travailler ensemble, à connaître les forces et les faiblesses de chacun», a expliqué le coach, résumant à «refuser de perdre» l'esprit qui a régné au PEPS toute la saison malgré des revers en présaison et au match d'ouverture. Le Rouge et Or a ensuite cordé 11 victoires d'affilée.

Pendant que Remparts et Océanic amorçaient leur duel, Fortier rentrait sous les estrades avec la trentaine de joueurs, entraîneurs et membres du personnel du Rouge et Or présents. Il tenait par les épaules sa fille de 9 ans, une cycliste prometteuse. Abigaël a accompagné son père sur la glace. Elle était aussi avec sa grande soeur et sa mère à Hamilton, le 26 novembre, pour la grande finale.

La coupe est ressortie dans les bras du retourneur Antony Dufour, mais le centre Louis-Gabriel Beaudet l'a tenue dans ses bras la majorité du temps passé sur le tapis rouge. «J'ai profité de la foule, les gens de Québec répondent toujours bien. On est choyé», a dit Beaudet, qui en a profité pour renouer avant la rencontre avec son professeur d'école secondaire Serge Beausoleil, aujourd'hui entraîneur-chef de l'Océanic. Beausoleil enseignait à l'époque au Séminaire Saint-François et dirigeait l'équipe de hockey midget AAA du Blizzard.

À sa quatrième saison à l'UL, Beaudet enfile une deuxième bague de champion canadien. Mais en 2013, il n'était même pas en uniforme pour la finale. La semaine passée, il était au coeur de l'action, au beau milieu de la ligne offensive qui a permis au Rouge et Or d'amasser 446 verges d'attaque et quatre touchés aux dépens des Dinos de Calgary.

Cinq capitaines

Cinq capitaines de l'équipe ont procédé à la mise au jeu officielle samedi soir, soit le quart-arrière Hugo Richard, le receveur Marco Dubois, le bloqueur Jean-Simon Roy, l'ailier défensif Mathieu Betts et le demi défensif Gabriel Marcoux. Rappelons que Betts a été nommé meilleur joueur de ligne universitaire au Canada cette saison, devenant le quatrième en 43 ans d'histoire à soulever le trophée J.P. Metras et la Coupe Vanier la même année.

En conclusion, Fortier avance qu'après ce triomphe suivant deux années de disette, le message deviendra plus facile à passer auprès des joueurs actuels. «Si tu doutais avant, tu n'as plus de raison de douter. Tu as fait ce qu'on t'a demandé et tu as atteint l'objectif. C'est un des facteurs qui vont nous rapporter le plus à long terme», prévoit-il.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer