Brady rejoint Peyton Manning

Le quart-arrière des Patriots, Tom Brady (12), ne... (AP, Julio Cortez)

Agrandir

Le quart-arrière des Patriots, Tom Brady (12), ne l'a pas eu facile contre les Jets de New York. Mais il a orchestré une poussée tard dans la rencontre pour permettre aux siens de l'emporter 22-17.

AP, Julio Cortez

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
East Rutherford

Tom Brady a rejoint Peyton Manning pour le plus grand nombre de victoires d'un quart dans l'histoire de la NFL en enregistrant la 200e de sa carrière grâce à une passe de touché de huit verges en direction de Malcolm Mitchell avec 1:56 à écouler à la rencontre. Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont profité de cet important jeu pour se sauver avec une victoire de 22-17 face aux Jets de New York.

Tirant de l'arrière 17-16 avec 5:04 à faire et alors que le ballon était à la ligne de 17 verges des Patriots, Brady a orchestré une poussée offensive en complétant six passes pour remonter le terrain. «Le travail du quart-arrière est de gagner, a déclaré l'entraîneur des Patriots, Bill Belichick. Il a beaucoup gagné. C'est bien. Je suis content qu'il soit notre quart.»

Après que James White eut gagné quatre verges sur un quatrième essai et quatre verges à franchir, un attrapé de 25 verges de Chris Hogan a mené le ballon jusqu'à la ligne de huit verges. Brady a ensuite rejoint Mitchell pour donner les devants aux Patriots (9-2) pour de bon. «Nous n'avons pas joué aussi bien que nous le voulions, a dit Brady. Mais nous avons fait les jeux lorsque nous en avions besoin.»

Une transformation de deux points de White a initialement été acceptée, mais l'appel a été renversé puisque le ballon n'a jamais franchi la ligne des buts - offrant aux Jets (3-8) une dernière chance.

Mais sur un deuxième essai et cinq verges à franchir à la ligne de 30 verges, Chris Long a frappé Ryan Fitzpatrick avant qu'il puisse lancer le ballon, ce qui a causé un échappé qui a été recouvert par Trey Flowers.

Brady et les Patriots ont ensuite écoulé le temps - aidé par une course de 23 verges de LeGarette Blount - pour l'emporter de justesse. «Nous devons trouver le moyen de terminer le travail», a commenté l'entraîneur des Jets, Todd Bowles.

Les partisans des Patriots criaient «Brady! Brady!» dans les derniers moments du match disputé au MetLife Stadium, qui avait été délaissé par plusieurs amateurs des Jets ayant choisi de demeurer à la maison.

Il s'agissait de la 500e victoire de l'histoire des Patriots, qui sont devenus la première équipe originale de la Conférence américaine à atteindre ce plateau.

Brady, qui a failli rater le match en raison d'une blessure au genou, n'a pas été aussi spectaculaire qu'à l'habitude, mais a complété 30 de ses 50 passes pour des gains de 286 verges et deux touchés. Mitchell a capté cinq passes pour des gains de 42 verges et deux touchés.

Fitzpatrick, qui était de retour à son poste de partant après avoir raté le dernier match, a été 22 en 32 pour 269 verges. Les Jets avaient pris une avance de 17-13 avec 10:17 à écouler lorsque Quincy Enunwa a capté la passe de Fitzpatrick dans la zone des buts. Le placement de 41 verges de Stephen Gostkowski avec 7:02 à faire a réduit l'écart à 17-16.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer