Deux en deux pour Mathieu Betts

Mathieu Betts a reçu jeudi le trophée J.P.... (Le Soleil, Olivier Bossé)

Agrandir

Mathieu Betts a reçu jeudi le trophée J.P. Metras remis au meilleur joueur de ligne universitaire au pays.

Le Soleil, Olivier Bossé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Hamilton) Deux en deux pour Mathieu Betts. Après celui de recrue par excellence l'an dernier, l'ailier défensif du Rouge et Or obtient celui de meilleur joueur de ligne universitaire au Canada.

«Je suis super fier! Mais ça survient dans un contexte particulier où cette semaine, on priorise énormément le collectif. On s'en va jouer la plus grosse partie de football de notre vie», a répondu Betts, après avoir cueilli le lourd trophée sur la scène du Centre des congrès de Hamilton.

Le gala de remise de prix se tenait à l'avant-veille du match de la Coupe Vanier qui, samedi après-midi, opposera le Rouge et Or aux Dinos de Calgary. En plus de 30 ans d'histoire, le numéro 9 du club de football de l'Université Laval devient le premier gagnant du trophée J.P. Metras à avoir aussi son nom sur le trophée Peter Gorman, remis à la meilleure recrue.

«J'étais très fier l'an passé et je le suis tout autant cette année. J'ai toujours eu confiance en mes moyens, mais de là à obtenir des reconnaissances aussi grandioses, ça me rend super content», a affirmé Betts, après avoir avalé un souper de champion avec une entrée de lasagne et une assiette de rosbif. 

Cinq étoiles

Betts devient le premier Québécois à décrocher cet honneur depuis Laurent Duvernay-Tardif (McGill), en 2013. À l'Université Laval, il suit les traces des Arnaud Gascon-Nadon (2010 et 2011), Étienne Légaré (2008), Dominic Picard (2005) et Carl Gourgues (2001). Gascon-Nadon et Légaré étaient aussi des joueurs de ligne défensive, Gascon-Nadon ailier comme Betts.

Ce dernier trouve bien sûr sa place au sein des étoiles canadiennes pour une deuxième année de suite, cette fois au sein de la première équipe. Comme son voisin sur la ligne défensive et plaqueur Vincent Desjardins, le plus surpris du lot, et le bloqueur Jean-Simon Roy.

Deux autres joueurs du Rouge et Or apparaissent dans la seconde unité étoilée, deux recrues : le garde Samuel Lefebvre et le demi défensif Adam Auclair. Avec Desjardins, c'est trois sur cinq qui n'étaient pas assurés d'un poste de partant à l'aube de la campagne.

Western est la formation la plus primée avec six étoiles. Comme Laval, Montréal et McMaster en alignent cinq, deux chacun dans le premier groupe, tandis que Sherbrooke a un joueur dans chaque équipe. Calgary compte ses quatre étoiles dans la deuxième équipe.

Picton au sommet

Le meilleur joueur de football universitaire au Canada en 2016 s'appelle Noah Picton. Le quart-arrière de Regina est le 50e récipiendaire du trophée Hec Crighton, 30e pivot au total et 10e de suite à décrocher cette récompense entre autres grâce à son record de 3186 verges amassées par la passe en saison régulière.

Des autres individus décorés, deux ont croisé le chemin du Rouge et Or cet automne, soit le coach de Laurier Michael Faulds, nommé meilleur entraîneur-chef, et le quart de Mount Allison Jakob Loucks, la recrue de l'année. Adam Auclair était en nomination dans cette catégorie.

Le secondeur du Manitoba DJ Lalama est le meilleur joueur défensif et son coéquipier Cam Teschuk celui alliant le mieux vies sportive, scolaire et communautaire. Le prix Gino Fracas du coach bénévole revient à Phil Roberts, de Queen's.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer