Deuxième essai réussi pour le Notre-Dame!

Vaincu en finale en 2015, le Campus Notre-Dame-de-Foy... (Photo fournie par le Réseau du sport étudiant du Québec)

Agrandir

Vaincu en finale en 2015, le Campus Notre-Dame-de-Foy a enfin pu mettre la main sur le Bol d'or de la Division 1 du football collégial québécois.

Photo fournie par le Réseau du sport étudiant du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le deuxième essai aura été le bon pour le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy.

Vaincus en 2015 à leur première participation à la finale du Bol d'or dans la Division 1, les hommes de Marc-André Dion ont décroché les grands honneurs du football collégial québécois en prenant la mesure du Phénix du Collège André-Grasset 38-15, samedi à Saint-Jeant-sur-Richelieu.

«Je suis rentré en 2005 au CNDF et, à l'époque, il n'y a personne qui pensait que nous serions capables de gagner un Bol d'or en Division 1», a indiqué l'entraîneur-chef Marc-André Dion. «Les gens ont toujours douté de moi comme personne et ils ont toujours douté du CNDF. Ils n'ont jamais cru que nous étions réellement là. Aujourd'hui, nous avons prouvé le contraire. Nous sommes champions, 2016 nous appartient.»

Le Notre-Dame a complètement dominé le Phénix. En attaque, la ligne offensive a bien protégé le quart David Pelletier et elle a aussi créé d'immenses brèches qui ont permis aux porteurs de ballon d'amasser des verges. De son côté, la défensive a bien neutralisé l'attaque aérienne du Phénix, les demis embouteillant les dangereux receveurs de passes de Grasset.

«On une bonne équipe d'entraîneurs et on a de bons joueurs. Grasset avait une bonne équipe, mais on avait plus faim. On voulait gagner. Le crédit revient aux gars. Ils ont adhéré au plan. Tu as bien beau avoir de bons ajustements, mais si les joueurs n'embarquent pas, ça ne marche pas», a souligné Dion.

«Il y a un an, on avait perdu ici. Mais depuis, on avait changé d'attitude. Les gars avaient tous embarqué. Et ç'a porté fruit. Je ne pouvais pas croire que nous pourrions perdre. Les gars croyaient tellement à la victoire. Et pendant toute la semaine, l'ambiance avait été vraiment le fun....»

Perrier joueur du match

Lucas Perrier a été choisi le joueur du match pour le CNDF. Le demi à l'attaque a porté le ballon à 20 reprises et il a amassé 144 verges, soit une moyenne de 7,2 verges par course.

«C'est facile de donner le crédit au porteur de ballon après une telle performance parce que c'est lui qui gagne les verges, mais je pense qu'il fait aussi donner le crédit à notre ligne offensive», a mentionné sur le site Web du RESQ le no 4 du CNDF. «Les gars ont tous travaillé fort et moi j'ai juste pris les opportunités qu'on m'a donné. Et comme c'était mon dernier match collégial, j'ai couru avec hargne et j'ai tout donné jusqu'à la fin.»

Perrier n'a pas encore décidé dans quelle université il poursuivrait sa carrière l'automne prochain. Il a ajouté qu'il travaillerait très fort afin d'être prêt à faire le saut au niveau universitaire.

David Pelletier s'est aussi signalé en attaque pour le Notre-Dame. Le quart-arrière a complété 13 de ses 18 passes pour des gains de 208 verges. Vincent Forbes-Montbleau et Gloire Muganda (2) ont inscrit des touchés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer