Brady et Blount s'offrent les Steelers

L'ailier rapproché des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Rob... (AP, Jared Wickerham)

Agrandir

L'ailier rapproché des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Rob Gronkowski, s'apprête à célébrer à sa façon coutumière le touché qu'il a réussi en deuxième demie face aux Steelers de Pittsburgh.

AP, Jared Wickerham

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pittsburgh

Tom Brady et LeGarrette Blount étaient trop forts pour les Steelers de Pittsburgh, avec ou sans Ben Roethlisberger.

Blount a amassé 127 verges au sol et inscrit deux touchés tandis que Brady a complété 19 de ses 26 passes pour des gains de 222 verges et deux touchés alors que les Patriots ont signé une victoire de 27-16, dimanche.

Le quart-arrière des Steelers, Landry Jones, a bien fait en remplacement de Roethlisberger, qui regardait le match sur les lignes de côté après avoir subi une opération au genou gauche, la semaine dernière.

À son troisième départ en carrière, Jones a amassé 281 verges de gains, un touché et une interception, mais les Steelers (4-3) ont encaissé un deuxième revers de suite lorsque leur défensive n'a pas été en mesure de contenir Brady.

Les Patriots (6-1) ont répondu à une poussée offensive des Steelers avec deux touchés en deuxième demie. Brady a rejoint Rob Gronkowski sur 36 verges pour un touché au troisième quart et a fait de même sur 37 verges pour mettre la table pour le deuxième touché de Blount, qui a donné 11 points de priorité aux Patriots avec moins de 12 minutes à faire.

«Ça faisait du bien de marquer et c'était bien de faire des jeux de la sorte en deuxième demie. Nous avions besoin de ça, a affirmé Brady. Ils nous ont assurément rendu la tâche difficile.»

Brady a porté sa fiche à 9-2 contre les Steelers avec 26 touchés et trois interceptions. La plupart de ces touchés sont survenus contre une version beaucoup plus étanche de la défensive des Steelers comparativement à celle qu'il a affrontée dimanche.

Bell et Brown ont tout donné

Les Steelers ont menacé les Patriots à quelques occasions grâce à Jones, Le'Veon Bell et Antonio Brown. Bell a terminé la rencontre avec 149 verges de gains et Brown a capté sept passes pour des gains de 106 verges, mais les Steelers ont dû se contenter trop souvent de placements au lieu de touchés.

«Nous ne pouvons pas gâcher des séquences qui mènent dans la zone payante. Il faut aussi trouver une façon de contourner les blocs sur le jeu au sol. Nous ne pouvons pas allouer des jeux explosifs comme nous l'avons fait. C'est pour cette raison que nous avons perdu», a insisté l'entraîneur-chef des Steelers, Mike Tomlin.

Des erreurs ont coûté cher, mais Jones n'a rien pu faire pour aider. Une passe de touché au deuxième quart en direction de Darrius Heyward-Bey a été annulée en raison d'une pénalité pour avoir retenu, une des 10 pénalités des Steelers. 

La formation de la Pennsylvanie montre une fiche de 11-10 dans les matchs où elle est privée de Roethlisberger. «Nous sommes affreux présentement. Tout ça est terrible», a lancé le secondeur des Steelers, Ryan Shazier.

Blount, qui affrontait les Steelers pour la première fois depuis qu'ils l'ont libéré en novembre 2014, leur a fait mal après la mi-temps en récoltant 74 verges. «Ses courses ont permis de bien nous établir en attaque», a exprimé l'instructeur des Patriots, Bill Belichick, à propos de Blount.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer