Glen Constantin parmi les grands

Glen Constantin devrait récolter dimanche la 150e victoire de sa... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Glen Constantin devrait récolter dimanche la 150e victoire de sa carrière d'entraîneur-chef.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À moins d'une catastrophe, Glen Constantin récoltera dimanche la 150e victoire de sa carrière d'entraîneur-chef.

Ce qui ferait du grand manitou du Rouge et Or le cinquième et sans doute le plus rapide dans l'histoire du football universitaire canadien à atteindre ce plateau. Avec sept bagues de la Coupe Vanier comme patron - il est l'entraîneur-chef le plus décoré dans l'histoire du football universitaire canadien -, le natif du quartier Saint-Sacrement a déjà sa place réservée au Temple de la renommée. Mais à seulement 51 ans, il continue d'accumuler les succès et ne semble pas sur le point de s'arrêter.

Cent cinquante victoires constituent un échelon important. Dimanche, autour de 16h30, après avoir vaincu les Gaiters de Bishop's, Constantin fera partie du club très sélect de seulement cinq personnes. La crème de la crème du métier.

Avec un dossier de 149-29 au total des matchs de saisons et de séries depuis sa promotion en 2001, Constantin n'aura mis que 16 saisons et 170 rencontres à y parvenir. La veille, samedi, Pat Sheahan (149-104-1) tentera lui aussi d'obtenir sa 150e victoire comme entraîneur-chef dans les rangs universitaires canadiens quand ses Gaels de Queen's (3-4) accueilleront Ottawa (5-2). En cas de victoire des Gee-Gees, Constantin sera donc quatrième, avant son ami Sheahan.

À sa 33e saison à l'Université de la Saskatchewan, Brian Towriss (194-117-1) est de loin l'entraîneur-chef actif comptant le plus de victoires. Blake Nill (143-52), à l'Université de la Colombie-Britannique, et Greg Marshall (133-42-2), avec Western Ontario, ne sont pas loin derrière Constantin et devraient s'ajouter au club des 150 dans les prochaines années.

Outre Towriss et potentiellement Sheahan, par un jour, Larry Haylor (169-46-3), avec Saskatchewan et Western durant 22 ans, et Dave «Tuffy» Knight (163-79-4), barreur de Laurier et de Waterloo pour un total de 27 saisons, sont membres émérites du fameux top 5. Au Québec, Constantin est seul dans sa ligue sur le plan statistique, devant les légendaires Bruce Coulter (137-80-3, McGill et Bishop's), l'un de ses mentors, et Charlie Baillie (119-111-2, McGill).

L'attaque aide la défensive

Même si on met l'accent sur les points à ne pas donner, l'attaque du Rouge et Or ne sera pas en vacances contre les Gaiters, dimanche. «On ne réinventera pas la roue. Plus on va marquer de points et plus on va garder possession du ballon, plus ça va permettre à notre défensive de se reposer et d'avoir moins de poids sur ses épaules. C'est une affaire d'équipe», affirme le receveur de quatrième année Félix Lechasseur. Seul à Laval avec Tyrone Pierre à avoir capté au moins une passe dans chacun des six matchs jusqu'ici cette saison, le 18 pourrait surpasser son sommet personnel universitaire de 312 verges de gains en saison atteint en 2014. Parlant de receveur, Benoît Gagnon-Brousseau pourrait rater un deuxième match de suite à cause d'une blessure musculaire à la cuisse. Il ne s'est pas entraîné de la semaine.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer