Les Raiders d'Oakland se sont «couchés»

Mark Davis semble de plus en plus déterminé... (AP, Eric Christian Smith)

Agrandir

Mark Davis semble de plus en plus déterminé à sortir ses Raiders de la ville d'Oakland.

AP, Eric Christian Smith

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Houston

Même s'il a les yeux rivés sur Las Vegas, le propriétaire des Raiders, Mark Davis, dit être ouvert à toutes les options. Mais la Ville d'Oakland s'est possiblement couchée avec la main qui lui aurait permis de conserver son club.

«Oakland avait le gros bout du bâton si elle avait pu mettre sur pied un plan, mais la Ville ne m'a rien présenté», a déclaré Davis à ses pairs lors de la réunion automnale de la NFL, au cours de laquelle il en a profité pour les mettre à jour sur son désir de relocaliser l'équipe dans la capitale du jeu. «Las Vegas a déjà fait ce qu'elle devait faire par contre. Nous devons présenter le projet à la NFL et obtenir son approbation pour y déménager.»

Les législateurs de l'État du Nevada ont approuvé un projet de loi visant à augmenter les taxes sur les nuitées d'hôtel dans la région de Las Vegas afin d'amasser 750 millions $US qui seront utilisés pour la construction d'un stade et plus de 400 millions $ afin d'agrandir et d'actualiser le Centre des congrès de Las Vegas. Le milliardaire et propriétaire de casino Sheldon Adelson mettra 650 millions $ dans ce projet, tandis que la NFL et les Raiders ajouteront 500 millions $.

À Oakland, L.A. ou Vegas

Les Raiders prévoient jouer les deux prochaines campagnes à Oakland, puisque leur bail au Coliseum comprend deux clauses d'option pour une saison supplémentaire. Ils pourraient aussi rejoindre les Rams à Los Angeles, où un nouveau stade est présentement en construction, si les Chargers, qui ont le premier choix, demeurent à San Diego, une décision que l'équipe doit prendre d'ici la mi-janvier. 

Toute relocalisation exige le feu vert des trois quarts des 32 propriétaires de la NFL. Le commissaire Roger Goodell a toutefois admis que rien n'avait été fait de la part d'Oakland pour faire avancer le projet du côté de la baie de San Francisco. «Nous avons tenté de voir s'il y a des alternatives à Oakland et nous n'en avons pas trouvé.» 

Davis a convenu que d'obtenir un nouveau stade à Las Vegas en 2019 serait très rapide. Il a indiqué que les Raiders pourraient jouer un match préparatoire aussi tôt que l'été prochain au Sam Boyd Stadium déjà existant, tout en sachant que ce stade est loin de répondre aux critères de la NFL pour des rencontres de saison régulière.

Le propriétaire des Texans de Houston, Robert McNair, s'est dit impressionné par tout le travail effectué à Las Vegas. «Je suis heureux qu'ils aient fait autant de progrès. Nous allons étudier la proposition quand elle nous sera présentée en entier. Ces projets changent tant de formes jusqu'à la version finale que nous devons attendre de voir la proposition dans son ensemble avant de nous prononcer.»

Goodell en a profité pour réaffirmer l'opposition de longue date de son circuit aux paris légaux sur les événements sportifs, admettant cependant que l'opinion publique en ce qui a trait aux paris et aux loteries avait changé.

Clinton et Trump nuisent à la NFL

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a notamment... (AFP, Mark Ralston) - image 3.0

Agrandir

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a notamment imputé la baisse des audiences télévisées aux débats présidentiels entre les deux candidats à la Maison-Blanche, Hillary Clinton et Donald Trump.

AFP, Mark Ralston

La NFL est confrontée à une nette baisse des audiences télévisées depuis le début de la saison 2016-2017, a reconnu mercredi le commissaire Roger Goodell. «Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte, mais il ne faut pas se chercher d'excuses. À nous de comprendre ce qu'il se passe», a admis Goodell à l'issue de la réunion trimestrielle du bureau des gouverneurs de la NFL. Lors des cinq premières semaines de la saison 2016-2017, les audiences télévisées ont reculé de 11 % par rapport à la saison prédécente.

«Quand on étudie les audiences, il faut aller au-delà des chiffres : il faut s'intéresser aussi au comportement des téléspectateurs, pourquoi ils arrêtent de regarder un match, si c'est pour regarder une autre émission ou si le match n'est pas assez intéressant», a souligné Goodell, qui a notamment imputé cette baisse aux débats présidentiels entre les deux candidats à la Maison-Blanche, Hillary Clinton et Donald Trump. Il a en revanche balayé l'hypothèse selon laquelle certains téléspectateurs bouderaient les matchs à cause du boycottage de l'hymne américain lancé par Colin Kaepernick, le quart-arrière des 49ers de San Francisco.  AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer