Le Blizzard fait parler pour les mauvaises raisons

L'entraîneur-chef du Blizzard du Séminaire Saint-François, Luc Savoie... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Blizzard du Séminaire Saint-François, Luc Savoie

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les étourderies de quelques footballeurs du Blizzard ont mis le programme de football du Séminaire Saint-François sur la sellette pour de bien mauvaises raisons. Et aujourd'hui, au lieu de parler de l'excellente saison que connaît son équipe juvénile (6-0) au sein du circuit provincial, l'entraîneur-chef Luc Savoie doit répondre aux questions des journalistes qui l'interrogent sur un geste malheureux posé par quelques-uns de ses joueurs.

L'incident qui a fait beaucoup parler est survenu le vendredi 30 septembre. Au terme de l'entraînement d'après-midi, une vingtaine de joueurs se sont réunis sous les estrades du stade du SSF afin de mettre le feu à un gaminet des Condors de l'École Saint-Jean-Eudes, les adversaires du Blizzard le lendemain (1er octobre). La «cérémonie» a même été immortalisée puisqu'un joueur a photographié le chandail qui brûlait. Le «champion» a ensuite mis la photo sur Facebook.

«Un geste d'un maximum de stupidité», a lancé Savoie, directeur au service aux élèves et des sports au SSF, qui a insisté pour dire qu'aucun entraîneur n'avait été témoin de la scène disgracieuse. «On ne peut pas faire davantage pour aller plus bas. On a beau faire tout en notre possible pour encadrer les jeunes, on ne peut pas toujours être avec eux afin de voir ce qu'ils font. En agissant comme ils l'ont fait, ils ont mis de la pression sur leurs coéquipiers et ils ont jeté un discrédit sur notre programme de football et notre école.»

Vivement des excuses

Informé le matin du match du geste posé par ses joueurs, Savoie a tout de suite communiqué avec la direction de l'École Saint-Jean-Eudes de même qu'avec les entraîneurs de leur équipe de football afin de s'excuser. Il a aussi pris soin d'envoyer une lettre à chacun.

«Je tiens à spécifier que ce geste déplorable a été fait sans la présence et surtout sans le consentement d'aucun éducateur du Séminaire Saint-François», peut-on lire dans la lettre dont Le Soleil a obtenu copie. «Soyez assurés qu'un entraînement punitif et exemplaire sera au menu lundi midi pour rappeler et éduquer nos joueurs qu'un tel agissement ne reflète en rien les valeurs éducatives et sportives du Séminaire Saint-François. Veuillez recevoir au nom de notre équipe et en mon nom personnel, nos excuses les plus sincères.»

Comme Savoie l'avait promis, les joueurs fautifs ont été rencontrés et ils ont été informés des conséquences de leur geste. Il a indiqué que les jeunes avaient pris conscience de sa gravité, qu'ils étaient repentants et que le dossier était maintenant clos. Le Blizzard a écrasé les Condors (3-3) au compte de 59-7 lors du duel en question.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer