Football collégial: les Faucons restent en vie

Joanik Masse ne ralentit pas. Le porteur de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Joanik Masse ne ralentit pas. Le porteur de ballon des Faucons de Lévis-Lauzon a couru pour 242 verges, samedi, dans la victoire de 48-40 contre les Élans.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À voir les joueurs des Faucons de Lévis-Lauzon sauter de joie, on les aurait crus champions. Ils venaient plutôt de remporter leur première victoire de la saison, samedi après-midi, 48-40 aux dépens des Élans de Garneau. Et surtout d'éviter l'élimination.

«Ça nous garde vivants encore pour les séries. En remportant les deux prochains matchs, c'est presque assuré», s'est réjoui l'entraîneur-chef des vainqueurs, Richard Savoie, à propos de la chaude lutte aux éliminatoires engagée en première division du football collégial québécois.

Dur à croire, mais malgré une fiche de 1-6, Lévis-Lauzon a maintenant plus de chances d'accéder aux quarts de finale que Garneau, qui est pourtant 2-5. Aux Faucons, reste à affronter Vieux Montréal (3-4) et Montmorency (0-7), tandis que les Élans ont une fin de calendrier régulier plus corsé avec Vanier (5-2) et Notre-Dame-de-Foy (6-1) au menu.

Dans ce derby régional disputé sur la Rive-Sud de Québec, les locaux tiraient quand même de l'arrière par trois au début du quatrième quart. Mais une passe de touché à Philippe Plourde, la quatrième du quart-arrière Grégoire Noël malgré seulement neuf ballons captés par ses receveurs dans le match, puis une passe latérale adverse ratée dans la zone des buts et recouvrée par Antoine Gendron ont mis fin aux espoirs des visiteurs.

«Lévis n'a pas gagné ce match-là, on leur a donné la victoire», pestait de son côté le patron des Élans, Claude Juneau. Chose sûre, même s'ils n'avaient pas encore gagné, les Faucons n'ont pas été pris à la légère.

«Il n'y a pas de mauvaises équipes dans cette ligue-là, il n'y a que de mauvaises performances. Et à première vue, celle-là en était une», a commenté le coach, qui déplorait 13 joueurs absents pour blessure. Garneau a perdu à ses trois dernières sorties.

La grande vedette offensive dans le camp lévisien a encore été Joanik Masse. Le porteur de ballon a piétiné la défensive des Élans avec 242 verges de gains au sol en 25 courses. Cela lui fait un total de 879 verges cumulées par la course en sept rencontres cette saison pour une moyenne de 7,2 verges par course. Son coéquipier receveur Antoine Mailhot a ajouté 140 verges et deux touchés en cinq attrapés.

Chez les perdants, le quart-arrière Thierry Doucet a quand même compilé des statistiques intéressantes avec 310 verges de gains et un touché par la passe, mais aussi une interception.

En mode séries

«On était en séries à partir d'aujourd'hui, parce qu'une défaite nous aurait sortis. Et ce sera comme ça jusqu'à la fin», a constaté le coach Savoie, qui parle d'un processus en trois objectifs, soit trois victoires cruciales avant même d'entrer en véritable territoire dit éliminatoire.

Si Lévis vise une troisième participation éliminatoire consécutive en cinq ans de première division, Garneau risque une deuxième exclusion des séries en trois ans sous la gouverne de Juneau.

Samedi aussi, à Montréal, l'attaque des Titans de Limoilou (3-4) a été réduite au silence 30-4 par le Phénix d'André-Grasset (6-1), pendant qu'à Saint-Augustin, le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy (6-1) a dominé 48-10 les Géants de Saint-Jean-sur-Richelieu (3-4).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer