Les Vikings musellent Newton

Reconnu pour sa mobilité, le quart-arrière Cam Newton,... (AP, Mike McCarn)

Agrandir

Reconnu pour sa mobilité, le quart-arrière Cam Newton, des Panthers de la Caroline, a été plaqué huit fois derrière la ligne de mêlée par la féroce défensive des Vikings du Minnesota.

AP, Mike McCarn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Charlotte

Sam Bradford a lancé une passe de touché à Kyle Rudolph, Marcus Sherels a ramené un botté de dégagement dans la zone des buts et les Vikings du Minnesota ont mis fin à la séquence de 14 victoires d'affilée à domicile des Panthers de la Caroline en les battant 22-10, dimanche.

Les Vikings ont muselé Cam Newton, réussissant trois interceptions et huit sacs aux dépens du joueur par excellence en titre de la NFL. Le demi de sûreté Danielle Hunter a même réussi un touché de sûreté en plaquant Newton dans sa zone des buts.

«Nous avons une excellente équipe - la meilleure depuis que je suis ici», a dit l'ailier défensif des Vikings, Everson Griffen, qui a réussi trois sacs. «Nous attaquons de toutes les directions et nous réussissons des sacs.»

Les Vikings ont signé une troisième victoire de suite, même s'ils ont perdu les services du porteur de ballon Adrian Peterson et du bloqueur Matt Kalil la semaine dernière. Le quart partant Teddy Bridgewater s'est blessé pendant le camp d'entraînement.

Les Panthers avaient maintenu une moyenne de 42 points par match à leurs trois sorties précédentes devant leurs partisans, mais ils n'ont plus rien généré après avoir pris les devants 10-0. Les Vikings ont blanchi les receveurs Kelvin Benjamin et Devin Funchess, qui n'ont pas attrapé une seule passe.

«C'est incroyable qu'il n'ait pas touché au ballon», a dit Newton au sujet de Benjamin. Nous devons trouver un moyen» de lui remettre le ballon. «Ils ont dicté le jeu», a noté le quart des Panthers.

Le demi de coin des Vikings, Captain Munnerlyn, a mentionné que son unité s'était concentrée à neutraliser Benjamin. «Nous nous sommes assurés de savoir où Benjamin était à chaque instant, a-t-il expliqué. Funchess ne nous inquiétait pas. Je ne pense pas qu'il est très bon.»

Bradford a maintenant un dossier de 2-0 à la tête de l'offensive des Vikings. Il a complété 18 de ses 28 passes pour 171 verges de gains. 

Il s'agit de la première défaite à domicile des Panthers depuis le 16 novembre 2014.

Les Panthers menaient seulement 10-8 à la mi-temps même s'ils avaient l'avantage 205-34 au chapitre des verges de gains et qu'ils avaient limité les Vikings à seulement deux premiers essais.

Russell Wilson blessé

À Seattle, Russell Wilson a accumulé 243 verges de gains et lancé une passe de touché avant de se blesser au genou gauche pour aider les Seahawks de Seattle à écraser les 49ers de San Francisco 37-18.

Wilson s'est blessé avec environ 10 minutes à faire au troisième quart, quand il a été victime d'un sac d'Eli Harold. Ce dernier a été puni pour avoir plaqué Wilson par le collet.

Wilson est resté étendu au sol pendant de longs moments avant de quitter le terrain en marchant. Wilson a raté un premier jeu en carrière en raison d'une blessure, mais il est revenu tenter une autre passe. Ce jeu a mis la table pour le troisième des trois placements de Steven Hauschka, ce qui creusait l'écart à 27-3. Wilson n'est toutefois pas revenu au jeu par la suite.

Le quart des Seahawks a été aperçu portant une orthèse au genou gauche, alors que Trevone Boykin a pris la relève derrière le centre. Wilson a complété 15 de ses 23 passes, dont une de 18 verges à l'ailier rapproché Jimmy Graham pour un majeur.

Boykin a lancé la première passe de touché de sa carrière à Doug Baldwin sur un jeu de 16 verges tôt au quatrième quart. Baldwin a capté huit passes et a établi un sommet personnel avec 164 verges de gains.

Deux touchés de McCoy

LeSean McCoy a inscrit deux touchés, le demi de sûreté Aaron Williams a retourné une remise du centre ratée lors d'une tentative de placement sur 53 verges pour un majeur et les Bills de Buffalo ont plumé les Cardinals de l'Arizona 33-18, dimanche après-midi.

Le quart-arrière Tyrod Taylor a aussi effectué une course de 20 verges jusque dans la zone payante pour les Bills, dont l'entraîneur-chef, Rex Ryan, était sous pression après que ses protégés eurent compilé une fiche de 0-2 en lever de rideau de la saison.

Cette victoire s'est également produite après que Ryan eut limogé son coordonnateur offensif, Greg Roman, afin de le remplacer par l'instructeur des demis offensifs, Anthony Lynn. McCoy a complété sa journée de travail avec 110 verges. Taylor s'est illustré avec 76 verges au sol, dont une course de 49, soit la plus longue par un quart dans l'histoire de la franchise.

Placement victorieux de Hopkins

Le botteur Dustin Hopkins a réussi un placement de 37 verges tard au quatrième quart - son cinquième du match - et les Redskins de Washington ont défait les Giants de New York 29-27, dimanche. Le quart-arrière Kirk Cousins a lancé des passes de touché de 44 verges à DeSean Jackson et de 55 verges à Jamison Crowder, alors que les Redskins (1-2) ont infligé un premier revers à l'entraîneur des Giants (2-1), Ben McAdoo.

Su'a Cravens a mis fin à la dernière poussée des Giants avec une interception. Il s'agissait de la deuxième interception contre le quart Eli Manning au quatrième quart, l'autre ayant été réussie par Quinton Dunbar dans la zone des buts des Redskins. Les Giants ont accumulé 128 verges de pénalités. Une punition contre Olivier Vernon pour un plaqué à la tête sur un troisième essai a gardé en vie la possession qui a mené au placement victorieux des Redskins.

Wentz éclipse Roethlisberger

Le quart-arrière des Eagles de Philadelphie Carson Wentz... (AP, Chris Szagola) - image 5.0

Agrandir

Le quart-arrière des Eagles de Philadelphie Carson Wentz

AP, Chris Szagola

Carson Wentz a récolté 301 verges de gains et lancé deux passes de touché et les Eagles de Philadelphie ont neutralisé Ben Roethlisberger et Antonio Brown dans une victoire de 34-3 face aux Steelers de Pittsburgh, dimanche.

Le quart recrue sélectionné au deuxième rang du repêchage le printemps dernier a rejoint Darren Sproles pour un majeur de 73 verges et a ajouté une passe de touché de 12 verges à Jordan Matthews. «Tout le monde a confiance et nous avons des attentes élevées, a dit Wentz. Nous jouons du football inspiré.»

Après avoir défait Cleveland et Chicago, deux clubs de second ordre, lors de leurs deux premiers matchs, les Eagles (3-0) ont prouvé qu'ils pouvaient rivaliser avec les meilleurs. Les Steelers (2-1) avaient inscrit 31 points en moyenne lors de leurs deux premiers matchs et ils sont parmi les favoris pour atteindre le Super Bowl.

Les Steelers avaient un dossier de 19-2 contre des quarts recrues depuis 2004, mais Wentz a prouvé qu'il n'avait rien d'une recrue ordinaire.

Tout le monde aime Wentz à Philadelphie, lui qui était le quart no 3 de l'équipe jusqu'à ce que Sam Bradford soit échangé aux Vikings du Minnesota, seulement huit jours avant le début de la saison.

«Il accomplit des choses spéciales et ça rend honneur à sa préparation et à son attitude», a dit le demi de sûreté des Eagles, Malcolm Jenkins au sujet de Wentz.

Sproles a capté six passes pour 128 verges de gains, tandis que Kenjon Barner et Wendell Smallwood ont inscrit des touchés au sol.

Roethlisberger a accumulé 257 verges de gains et une interception. Brown a capté 12 passes pour 140 verges de gains, sans avoir toutefois un impact majeur sur le déroulement du match. «C'est une des très bonnes équipes de la Conférence nationale, a noté Roethlisberger. Ils nous ont malmenés et nous ont forcés à devenir unidimensionnels.»

Huit revirements

À Kansas City, les Chiefs ont inscrit deux touchés sur des revirements, ils ont intercepté trois passes dans leur zone des buts et ont forcé huit revirements lors d'une victoire de 24-3 contre les Jets de New York.

Marcus Peters a réussi deux interceptions pour les Chiefs (2-1), incluant la première de quatre contre le quart Ryan Fitzpatrick au quatrième quart. Daniel Sorenson en a réussi une et Derrick Johnson a retourné la sienne sur 55 verges pour le majeur. D.J. White a couronné le tout en interceptant Fitzpatrick avec 1:54 à faire à l'affrontement.

Les huit revirements des Jets (1-2) se sont avérés le plus haut total depuis 1976, quand ils avaient établi un record d'équipe en commettant 10 revirements contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Alex Smith a complété 25 de ses 33 passes pour des gains aériens de 237 verges et un touché. Spencer Ware a ajouté 75 verges au sol, mais c'est la défense qui a permis aux Chiefs de rebondir. Eric Berry a réussi une interception dans la zone des buts à la fin du troisième quart et un échappé sur un retour de botté a été ramené sur une distance de 27 verges pour un touché par Demetrius Harris.

Les six interceptions dont a été victime Fitzpatrick constituent un sommet en carrière, en plus d'égaler un record d'équipe. 

Dans le cas de Peters, il s'agissait d'une deuxième partie consécutive de deux interceptions. Il a effectué huit interceptions en tant que recrue, l'année dernière.

Quatre passes de touché pour Siemian

Quatre passes de touché, plus de 300 verges amassées par la voie aérienne et deux séquences à l'attaque qui ont mené à des touchés au quatrième quart.

le quart-arrière Trevor Siemian s'est donné des airs de Peyton Manning à son premier départ à l'étranger. Siemian a lancé quatre passes de touché et a été presque parfait sous pression au quatrième quart, aidant les Broncos de Denver à l'emporter 29-17 face aux Bengals de Cincinnati.

Les champions en titre du Super Bowl ont un dossier de 3-0 avec Siemian, qui a pris la relève derrière le centre puisque Manning a pris sa retraite et Brock Osweiler a signé un contrat avec les Texans de Houston. Il a complété 11 de ses 12 passes au quatrième quart, en aidant les Broncos à venir de l'arrière avec deux touchés.

Le dernier membre des Broncos à avoir lancé quatre passes de touché dans un match était Manning en 2014 face aux Dolphins de Miami. Siemian a terminé la rencontre avec une fiche de 23 en 35 pour 312 verges de gains et un taux d'efficacité de 132,1.

«Évidemment, personne ne savait qui il était au début de la saison, mais maintenant, tout le monde parle de lui», a indiqué le receveur Emmanuel Sanders. «Il est toujours calme et en pleine possession de ses moyens, même au quatrième quart. Vous devriez voir la façon dont il prend les commandes dans le caucus.»

Touché de Sanders

Siemian a amorcé la remontée avec une passe de touché de 41 verges à Sanders. Il a ensuite gardé son sang-froid sous pression et a rejoint Demaryius Thomas pour un majeur de 55 verges avec 4:23 à faire. Sanders a terminé le match avec neuf attrapés pour 117 verges de gains. «J'appends encore beaucoup, a soutenu Siemian. Il y a quelques jeux que j'aurais aimé recommencer.»

Les Bengals ont bien fait au sol, mais ce ne fut pas suffisant et ils ont chuté à 1-2 pour la première fois en cinq ans. Jeremy Hill a accumulé 97 verges de gains au sol et deux majeurs, mais le quart Andy Dalton n'a pu l'appuyer adéquatement du côté aérien.

«Nous tentons encore de nous trouver», a mentionné le receveur A.J. Green, qui a effectué huit attrapés pour des gains de 77 verges. «Nous devons être plus constants.»

Les Bengals montrent une fiche de 5-5 à leurs 10 dernières parties au Paul Brown Stadium, incluant une défaite en première ronde des séries éliminatoires, en janvier dernier. 

«C'est encore très tôt. Il reste encore beaucoup de temps et beaucoup de choses à accomplir», a exprimé Dalton.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer