Un seul mot: progression

Hugo Richard et Alexandre Jacob-Michaud... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Hugo Richard et Alexandre Jacob-Michaud

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après un départ raté contre les Carabins, le Rouge et Or a remporté sa première victoire de la saison samedi dernier.
Le même jour, le Vert & Or connaissait une vilaine surprise contre les Redmen de McGill. Deux réalités, mais un seul
mot d'ordre : l'important est de progresser. Et même si Sherbrooke n'a jamais vaincu Laval en 22 matchs,
Glen Constantin s'attend à affronter une équipe fière et motivée ce midi, au PEPS.

Avant tout, mieux jouer au football

Le mot «performer» et sa famille reviennent constamment dans le discours actuel de l'entraîneur-chef du Vert & Or de Sherbrooke. La vilaine défaite de 19-18 contre McGill samedi passé reste difficile à avaler, mais s'avère d'un autre côté plus facile à accepter «quand tu connais très bien les solutions», affirme David Lessard.

Ne lui parlez pas de résultat ou de victoire contre Laval. Encore moins de classement, qui se corse déjà pour sa troupe à la lumière d'un calendrier régulier relevé. «En ce moment, il faut mieux jouer au foot. Ça, c'est numéro un. Ensuite, on pourra commencer à calculer et à regarder autour», fait valoir celui qui conduit la barque sherbrookoise pour une cinquième saison.

«Ce n'est pas parce que tu t'es entraîné tout l'hiver et que tu es devenu un bon joueur que ça va t'être donné le jour du match. Le jour du match, il faut que tu le fasses et que tu performes! Si on performe à la hauteur de notre talent et de nos habiletés, on va accepter le résultat, quel qu'il soit.»

Pas besoin de lui rappeler que ce résultat a été négatif pour son camp les 22 fois que Rouge et Or et Vert & Or se sont affrontés dans l'histoire. On peut dire que Sherbrooke n'a même pas été proche à leurs cinq visites à Québec depuis 2010, c'est-à-dire à au moins trois touchés d'écart.

Lessard a renouvelé son personnel à certains postes-clés. Le coach encense le talent et la détermination de ses recrues Alexandre Jacob-Michaud et Pierre-Antoine D'Astous, respectivement quart et botteur, mais admet du même souffle qu'ils ont certaines erreurs du dernier match à se faire pardonner.

Pour un, D'Astous a raté deux placements pour la victoire dans les trois dernières minutes. Ce qui n'ébranle pas la confiance du patron, pas encore. Le revers contre McGill «est un résultat qui a été dur, mais il faut s'en servir comme tremplin pour la suite», martèle Lessard. Car la suite pour le Vert & Or, c'est deux duels contre l'UL et deux contre Montréal dans leurs six dernières parties régulières. Deux formations classées parmi les meilleures au Canada depuis plusieurs années et récipiendaires de trois des quatre dernières Coupes Vanier.  Olivier Bossé

Après un départ raté contre les Carabins, le Rouge et... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Un beau défi stratégique

Le Rouge et Or a enlevé un poids sur ses épaules en signant son premier gain de la saison contre les Stingers, samedi dernier. À l'aube d'un autre bon défi contre le Vert & Or, la jeune équipe n'a toutefois pas encore vraiment confondu les sceptiques.

Après deux matchs, le R et O a concédé tout près de 200 verges de plus qu'elle en a amassé. Deux rencontres où l'offensive a notamment privilégié les courtes passes, les quelques plus longs jeux tentés étant souvent avortés par des échappés des receveurs. 

Rien d'alarmant, cependant, pour Glen Constantin, qui continue de marteler que la progression de sa jeune équipe est l'important, et que le vrai visage des siens émergera au fur et à mesure de la saison. Les bonnes performances de la jeune ligne offensive, par exemple, devraient permettre à Hugo Richard de tenter davantage de longues passes.

«Est-ce qu'on a trois futurs choix de première ronde dans la Ligue canadienne sur la ligne offensive? Non, mais ils jouent très, très bien collectivement. Ils ont affronté à mon avis deux des bons fronts de notre conférence, voire au Canada», se réjouit le pilote du Rouge et Or. 

«C'est de ça dont je parlais, en début de saison, quand je disais que l'on devait encore se définir comme équipe. Au début, on avait un questionnement sur comment allait performer notre ligne offensive et l'appel des jeux était dicté par ça. Maintenant que l'on a répondu à ces questions-là, on peut commencer à diversifier et ouvrir notre cahier de jeux.»

S'attendant à affronter une équipe du Vert & Or fière et motivée par la défaite surprise contre McGill, Constantin voit dans l'affrontement de dimanche un beau défi stratégique pour les entraîneurs de l'équipe. «Ils déploient des couvertures en défensive un peu américaines, avec un secondeur hybride qui joue derrière le front défensif. Ça peut porter à confusion quand vient le temps de bloquer. Ce qui est plaisant, c'est que c'est notre troisième match et ce sont trois équipes qui font les choses différemment. C'est un bon défi pour les joueurs d'assimiler toutes ces informations-là.»  Guillaume Piedboeuf

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer