Cato pique une crise à l'entraînement des Alouettes

Furieux, Rakeem Cato a dû quitter le terrain... (La Presse canadienne, Peter McCabe)

Agrandir

Furieux, Rakeem Cato a dû quitter le terrain à deux reprises après ses accrochages avec Duron Carter et le cousin de ce dernier, Kenny Stafford.

La Presse canadienne, Peter McCabe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne
Montréal

Alors que plusieurs croyaient que la saison des Alouettes ne pouvait pas se porter plus mal, la formation montréalaise s'est enfoncée un peu plus.

Rakeem Cato, à qui on a récemment confié le poste de quart partant, a été escorté hors du terrain par le coordonnateur aux untiés spéciales, Kavis Reed, après qu'il se soit mis à invectiver Kenny Stafford et Duron Carter pendant l'entraînement des siens.

L'incident s'est produit lors du premier entraînement après l'échange qui a fait passer le vétéran Kevin Glenn aux Blue Bombers de Winnipeg et confirmé le poste de quart partant au joueur de deuxième année.

«C'est une question de respect, a déclaré le quart toujours en colère après l'entraînement. Je ne vous connais peut-être pas, mais je vous respecterai toujours. C'est de cette façon que je me comporte. Je n'accepterai pas moins de quiconque. Je veux seulement être traité avec respect, rien de moins.»

Ni Cato, ni les receveurs n'ont voulu dire ce qui a mis le feu aux poudres vers la fin de l'entraînement de deux heures.

Cato s'en est d'abord pris verbalement à Stafford sur les lignes de touche après un jeu avorté. Reed l'a alors brièvement pris à part. Mais quand il est revenu, Cato a commencé à invectiver Carter, qui tentait de le calmer, avant de le pousser.

Le quart s'en est allé de l'autre côté du terrain où les joueurs défensifs se trouvaient, mais il continuait à hurler jusqu'à ce que Reed, l'ailier défensif John Bowman et le dépisteur Éric Deslauriers l'escortent à l'extérieur du stade Hébert pour poursuivre la discussion dans le stationnement.

Avec une fiche de 3-8, les Alouettes semblent se diriger vers une deuxième exclusion consécutive des séries de la LCF. Des joueurs ont ouvertement critiqué la direction sur les réseaux sociaux, particulièrement après que Glenn eut été transigé en retour d'un choix de quatrième tour.

«Conflit de personnalité»

Puis, Cato a perdu patience pour la deuxième fois : la semaine dernière, il s'est engueulé avec Carter.

«Je pense qu'il s'agit d'un conflit de personnalité et que cette querelle est due à l'accrochage de la semaine dernière, a analysé l'entraîneur-chef et directeur général Jim Popp. La tension est élevée. Tout le monde veut gagner.»

Cato croit quant à lui que son habileté à mener l'attaque est remise en question.

«Tout ce que je peux faire, c'est de donner mon 100 % et jouer à fond pour ce club, a-t-il dit. Quand mes objectifs sont détournés par l'un des joueurs pour lesquels je travaille si fort, ça suffit. Un quart ne peut accepter cela. Il doit se tenir debout.»

Carter a admis qu'il n'était pas heureux de voir Glenn quitter.

«À mon avis, toutes les équipes semblent s'améliorer, sauf nous. C'était notre quart. Il était l'une des raisons pour lesquelles je suis revenu : Kevin Glenn est un quart stable. Mais c'est le football. Ces choses-là arrivent.»

Il a ajouté que l'équipe devait se serrer les coudes afin d'être prête pour le match de vendredi, à Hamilton.

«Nous devons nous concentrer, trouver ce qui ne pas avec (Cato) et retourner au travail.»

Stafford souhaite aussi une réconciliation.

«Il est notre quart partant. Je suis derrière Rakeem Cato. Le jeune sait jouer. Il a complété 75 % de ses passes lors du dernier match, sans revirement. Il a un brillant avenir. Il s'agit seulement d'un problème de communication entre deux compétiteurs et ça ne va pas nous ralentir.»

Le coordonnateur à l'attaque, Anthony Calvillo, a pour sa part indiqué que de perdre des matchs est difficile pour un athlète et qu'il y avait eu des débordements.

«Les gars envoient quelque chose sur Twitter, on règle cela ensuite et on va de l'avant, a dit Calvillo. Des gars ont envoyé des messages sur Twitter toute la saison. On les met à l'amende et on passe à autre chose.»

Acquis l'an dernier par les Alouettes, Glenn a connu de bons matchs à Montréal, mais le vétéran de 37 ans a également eu sa part d'ennuis. Il avait lancé six interceptions à ses deux derniers départs avant que Popp ne se tourne vers Cato.

Cato et la recrue Vernon Adams seront par ailleurs les seuls quarts en uniforme vendredi. Jonathan Crompton, blessé, devrait effectuer un retour bientôt. Popp a indiqué que les trois quarts seront utilisés d'ici la fin de la saison.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer