Une première depuis 1969 pour les Cowboys

Dak Prescott, sélectionné au quatrième tour par les... (Archives AP, Stephen Brashear)

Agrandir

Dak Prescott, sélectionné au quatrième tour par les Cowboys lors du dernier repêchage, agira comme quart-arrière partant dimanche.

Archives AP, Stephen Brashear

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Arlington

Dak Prescott et Ezekiel Elliott s'apprêtent à devenir le premier duo de recrues aux postes de quart et de demi offensif à commencer un match inaugural pour Dallas depuis Roger Staubach et Calvin Hill, il y a près de 50 ans.

Prescott, sélectionné au quatrième tour lors du dernier repêchage, catapulté au rôle de partant en raison des blessures à Tony Romo et à Kellen Moore, et Elliott, choix de première ronde lors de cette même séance, ne sont pas du genre à s'avouer nerveux à la veille d'affronter les Giants de New York. Ils reconnaissent quand même le côté exceptionnel de ce qui n'est pas arrivé depuis 1969 chez l'une des plus prestigieuses organisations de la NFL.

«Je pense que nous sommes prêts», a dit Elliott, choisi quatrième au total lors du dernier repêchage, qui a été limité à un seul match préparatoire, conséquence d'une blessure à l'arrière de la cuisse. «Nous avons tous les deux beaucoup de sang-froid et nous avons hâte de jouer. Nous ne voulons pas que le niveau de qualité baisse parce que nous sommes des recrues.»

La perte de Romo (fracture de la clavicule) a fait mal l'an dernier, le club affichant un dossier de 4-12, dont 11 revers en 12 matchs en son absence. De plus, l'ailier espacé étoile Dez Bryant a dû rater sept matchs à cause d'une fracture au pied subie en lever de rideau, contre les Giants.

Les quarts Brandon Weeden et Matt Cassel n'ont pas réussi à rectifier le tir, ce qui a créé une ouverture pour Prescott. Ce dernier a mérité sa place en raison de sa belle prestation en trois matchs préparatoires.

«Je crois que nous avons confiance en nous-mêmes et en ce que l'autre peut faire», a dit Prescott, meilleur passeur de l'histoire à Mississippi State. «Nous devons rester en contrôle de nos émotions, mais je pense que nous allons bien nous amuser.»

Les Cowboys peuvent-ils survivre quelques matchs sans Romo? Une scène survenue jeudi incite les entraîneurs à répondre «oui» à cette question. Insatisfait de son jeu de pieds lors de l'exercice qu'il venait de compléter, il a aussitôt demandé au coordonnateur offensif Scott Linehan qu'on lui fasse quelques remises de ballon de plus.

«C'est toujours intéressant d'aligner une recrue au poste de quart, mais il n'a vraiment pas l'air d'une recrue. Nous avons devant nous un jeune homme brillant, possédant de belles habiletés qu'il est prêt à démontrer en situation de match», a analysé Linehan.

McAdoo nerveux

Il y aura aussi des papillons dans le camp des Giants, car Ben McAdoo fera ses débuts officiels comme entraîneur, après 12 ans comme adjoint dans la NFL. «Si vous n'êtes pas un peu nerveux de commencer la saison, vous n'êtes pas dans le bon domaine», a dit celui qui coordonnait l'attaque des Giants depuis deux saisons. «Je pense que c'est normal, c'est même un bon signe.»

Ce sera la quatrième fois en cinq ans - une neuvième fois au total - que les deux grands rivaux de la section Est de la Conférence nationale croiseront le fer lors du premier match de la saison. Les Cowboys ont dominé unanimement ces affrontements, remportant les huit précédents duels.

Wentz pourra faire payer le prix aux Browns

Carson Wentz... (Archives AP, Matt Rourke) - image 3.0

Agrandir

Carson Wentz

Archives AP, Matt Rourke

Carson Wentz s'est assez distingué dans l'étude de séquences vidéo et à l'entraînement pour monter de deux grades, passant du quart numéro trois au poste de partant. Il doit maintenant livrer la marchandise dans un vrai match.

Le deuxième choix du repêchage fera ses débuts avec les Eagles dimanche à Philadelphie, face aux Browns de Cleveland. Dans le premier match préparatoire, l'ancien Bison de North Dakota State a complété 12 passes sur 24 avant de se blesser aux côtes. Il a raté les trois matchs suivants, mais il est devenu le quart numéro 1 quand Sam Bradford a été échangé au Minnesota.

«Nous sommes à l'aise avec notre décision», a dit l'entraîneur Doug Pederson. «Ce que nous avons vu à l'entraînement, les jeux qu'il a réalisés, contre les partants en défense, d'ailleurs, sa façon de se comporter, son aisance avec les jeux, ses qualités athlétiques, tout ça nous rend confiants.»

Wentz aura la chance de faire payer le prix à une équipe qui aurait pu le sélectionner le printemps dernier, les Browns ayant finalement échangé leur choix aux Eagles. «C'est du passé. Je suis juste excité de jouer à Philadelphie et je suis prêt pour ce premier match», a simplement affirmé le passeur de 23 ans. 

Pederson, lui, a connu les Browns de l'intérieur, il y a bien longtemps. Il était devenu, en 2000, le troisième quart-arrière à amorcer un match dans l'uniforme des Browns depuis le retour de l'équipe à Cleveland, l'année précédente. Celui qui avait dû remplacer le partant régulier Tim Couch avait mené les Browns à un gain de 19-11 contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, une victoire qui avait mis fin à une vilaine séquence de sept défaites de suite. Pederson avait donc été le quart pour la seule victoire des Browns lors des 13 derniers matchs de la saison 2000.

«Ça nous avait soulagés d'un énorme poids», se souvient Pederson au sujet de ce match où il n'avait récolté que 138 verges de gains par la passe. «C'était excitant d'enfin remporter une victoire lors de cette saison très difficile car, je me souviens, cette équipe était décimée par les blessures et il y avait beaucoup de nouveaux visages à Cleveland à ce moment-là.»

Les Eagles compteront sur le personnel régulier pour protéger Wentz, notamment le bloqueur Jason Peters, huit fois nommé au Pro Bowl. Allen Barbre, Jason Kelce, Brandon Brooks et Lane Johnson complètent le portrait. Qui est le quart n'a pas d'importance», a dit Kelce. «Nous devons faire notre travail et le garder en bon état.»

Commencer du bon pied

Dans l'autre camp, Robert Griffin III va disputer un premier match depuis 2014, devenant le 25e quart partant des Browns depuis 1999. Il tente de relancer sa carrière à Cleveland, après une fin de séjour difficile à Washington. «J'ai juste très hâte de sauter sur le terrain avec ces gars-là», a dit RG3. «Nous avons la chance de réaliser quelque chose de spécial.»

Pour les Browns, l'éternel défi est de commencer du bon pied. Ils ont été vaincus à leurs 11 derniers matchs inauguraux, montrant une fiche de 1-16 dans ce contexte depuis 1999. Sept des revers ont été subis par cinq points ou moins.  D'après AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer