R et O/Carabins: des punitions qui ne font pas l'unanimité

Les joueurs de la brigade défensive du Rouge... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les joueurs de la brigade défensive du Rouge et Or se sont mis à trois pour rabattre au sol le quart des Carabins, Samuel Caron. Le passeur lévisien a bien fait, récoltant 360 verges de gains par la passe.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré une fin de match enlevante, ce sont les pénalités qui retenaient l'attention chez les Carabins, à la suite de leur victoire de 24-21 sur le Rouge et Or, au Stade Telus-Université Laval, samedi.

Non seulement les pénalités, mais surtout leur nombre. Vingt-et-une infractions ont été signalées contre Montréal dans le match, dont 14 en première demie. Une avalanche que s'expliquait mal l'entraîneur-chef Danny Maciocia.

«C'est sûr que ce n'est pas une recette pour aller chercher des victoires! On va se dire les vraies choses. C'est quelque chose qu'il faut adresser. J'aimerais les revoir, par contre. Parce qu'il y en avait là-dedans, qui étaient méritées, c'est sûr et certain. Mais j'aimerais toutes les regarder. Parce que c'est sûr qu'on va toujours être l'équipe qui va essayer de s'imposer physiquement. Quand tu joues sur cette fameuse ligne, tu peux écoper de quelques pénalités. Mais je répète, de quelques-unes...» a-t-il laissé entendre, visiblement pas convaincu qu'elles étaient toutes méritées.

Tirant de l'arrière 14-2 à la demie, les Carabins n'ont jamais perdu leur calme et ont été en mesure d'orchestrer une remontée qui leur a permis d'aller chercher une «énorme» victoire, selon Maciocia.

Caron fait bonne figure

«On a fait quelques ajustements à la mi-temps et on a parlé de garder notre sang froid. Parce que je pense que les 14 points qu'ils avaient comptés, c'était sur trois punitions de la ligne à l'attaque. Et on devait botter profondément dans notre territoire. Et sur la deuxième, un demi défensif a écopé d'une punition à 2e et 8. On les a gardés sur le terrain. Ils ont traversé le terrain et ils ont compté. Alors j'ai dit que s'ils allaient compter, il fallait qu'ils le méritent», a révélé l'entraîneur-chef.

Aux commandes de l'attaque, le quart-arrière Samuel Caron avait la lourde tâche de chausser les crampons de Gabriel Cousineau. Le pivot originaire de Lévis a bien fait avec 27 passes complétées en 39 tentatives et des gains totaux de 360 verges. Il a également réalisé une passe de touché et été victime d'une interception.

«En deuxième demie, on a commencé à exécuter. Je ne sais pas si on a fait moins de pénalités, mais on a essayé de moins en faire. On sentait le sentiment d'urgence et les Carabins sont toujours bons dans ces moments-là», a estimé Caron qui a dit avoir encore «beaucoup de choses à prouver» avant de pouvoir se comparer à son prédécesseur.

Chose certaine, le récipiendaire de sa passe de touché, Gabriel Paquet, qui a permis à l'attaque montréalaise d'amorcer sa remontée au troisième quart, n'a jamais douté de son nouveau coéquipier.

«On dit que c'est une recrue, mais c'est une vieille recrue. C'est sa quatrième année universitaire. Moi, c'est ma première année avec lui. Il n'était pas là l'année passée quand je suis arrivé. Je ne suis pas inquiet avec lui. Avec n'importe quel de nos quarts-arrières, on peut avoir du succès. On a quatre bons quarts-arrières», a-t-il soutenu.

Malgré une fin de match enlevante, ce sont... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

En vitesse

Le Rouge et Or avait réservé une surprise dorée à ses amateurs: de nouveaux casques très, très brillants, qui risquent fort d'aveugler l'adversaire lors des matchs en après-­midi. En prime, les hommes de Glen Constantin portaient un nouveau maillot tout noir...

***

Karen Paquin... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Karen Paquin

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Karen Paquin a été honorée avant la rencontre. La médaillée de bronze en rugby à sept aux Jeux olympiques de Rio a fait partie de l'organisation du Rouge et Or pendant cinq ans. Toujours souriante, elle a serré beaucoup de mains, samedi soir...

***

Il y avait 13 908 spectateurs dans les gradins du Stade Telus, samedi soir...

***

Dans l'autre match de la soirée dans la conférence Québec, le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke a taillé en pièces les Gaiters de l'Université Bishop's, remportant une convaincante victoire de 38-7 dans cette bataille de l'Estrie, disputée au Coulter Field, à Lennoxville. Le Vert & Or remporte ainsi une neuvième Coupe du maire.  Jean-Nicolas Patoine

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer