Football collégial: le CNDF a le dernier mot sur les Titans

Malgré de beaux jeux des Titans de Limoilou,... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Malgré de beaux jeux des Titans de Limoilou, l'offensive du CNDF s'est simplement avérée trop difficile à contenir.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Titans de Limoilou ont bataillé ferme devant leurs partisans, samedi après-midi, dans une défaite de 37-19 contre le Campus Notre-Dame-de-Foy. L'offensive du Notre-Dame, menée par une performance monstre du receveur Vincent Forbes-Mombleau, s'est simplement avérée trop difficile à contenir.

«C'est toujours trois à cinq jeux qui font la différence dans un match de football et, aujourd'hui, ont a perdu ces jeux-là. Contre un club comme le Notre-Dame, ça fait mal», a reconnu le pilote Dave Parent, après la rencontre d'ouverture de la saison de football collégial division 1. 

En retard 16-5 à la mi-temps, Limoilou avait réussi à réduire l'écart à quatre points en fin de troisième quart, gracieuseté d'une course d'une verge de Gabriel Brault en situation de quatrième essai et les buts. Sauf que dès le premier jeu de la séquence offensive suivante, le Notre-Dame a répliqué avec une courte passe du quart-arrière David Pelletier à Forbes-Mombleau, qui a détalé sur 102 verges pour le majeur.  «Après ce jeu-là, on s'est écrasé. Ils ont bien exécuté, mais mon joueur a gelé», s'est désolé Parent. 

Forbes-Mombleau a réalisé pratiquement tous les gros jeux du CNDF, complétant sa journée de travail avec 11 attrapés, 210 verges de gains et deux touchés. Le receveur de deuxième année de Sainte-Marthe-sur-le-Lac n'était devenu partant qu'en fin de saison, l'an dernier, mais dans le camp des vainqueurs, personne ne semblait surpris de le voir dominer. 

«Je ne sais pas ce qui s'est passé par rapport à l'an dernier, mais il a été dominant en pratique depuis le début de l'hiver. C'est un athlète accompli et extrêmement explosif», a expliqué l'entraineur-chef Marc-André Dion.

Les statistiques du receveur auraient pu être encore plus impressionnantes, n'eût été un long touché annulé par une punition pour avoir retenu sur la ligne offensive. L'indiscipline du CNDF a d'ailleurs suscité la grogne de Dion, qui semblait heureux de la victoire de ses ouailles, mais pas de leur performance.

«On n'a pas montré le visage que je voulais qu'on montre et c'est inacceptable. On a eu l'air niaiseux avec beaucoup de punitions. On a gardé Limoilou dans le match beaucoup trop longtemps, même si l'on a réussi à faire les gros jeux pour gagner.»

Positif malgré la défaite

Parent n'a pas été aussi sévère avec ses joueurs dans la cause perdante. «Il y a beaucoup de positif à retirer de ce match-là. C'est simplement la façon dont ça s'est terminé qui est difficile à avaler. Ce n'est pas ce qu'on enseigne, ici. On commence et on finit nos matchs.»

Le receveur Mathieu Robitaille a mené la charge pour les Titans avec six attrapés et 152 verges de gains. Tel qu'annoncé, Limoilou a utilisé ses trois quarts-arrière, Guillaume Blouin-Gelly voyant la majeure partie de l'action.

Les Élans commençaient aussi leur saison, samedi, à Garneau, et la troupe de Claude Juneau est passée bien près de surprendre les champions en titre du Bol d'or, les Cougars de Champlain-Lennoxville. Sauf qu'une poussée tardive et un botté de placement de 43 verges dans les derniers instants du match ont permis aux Cougars de se sauver avec une victoire de 23-20. Finalement, au Cégep Vanier, la défensive des Cheetahs a eu le dessus sur l'offensive des Faucons de Lévis-Lauzon, vaincus 31-9, samedi soir.

Premier match «après-carrière» pour Thomas Girard

Thomas Girard ... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Thomas Girard 

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Thomas Girard a l'habitude d'arpenter les lignes de côté d'un terrain de football, mais pas en polo avec un casque d'écoute sur les oreilles. L'ancien du Rouge et Or (2011 à 2015) entamait son «après-carrière» dans le football, samedi, comme entraîneur des demis défensifs des Titans de Limoilou. 

«C'est moins stressant qu'être joueur, parce que ce n'est pas toi qui exécute, mais j'avais quand même des papillons avant le match. Il y a une couple de fois où tu aurais envie d'être sur le terrain pour faire le jeu, mais j'ai maintenant un rôle d'éducateur», admettait l'ancien demi de coin après la défaite des siens face au CNDF. 

Il retrouve avec les Titans son entraîneur-chef au secondaire, au Petit Séminaire de Québec, Dave Parent, qui occupe depuis longtemps les mêmes fonctions à Limoilou.  «Jusqu'à maintenant, ça va super bien. C'est quelque chose que j'envisageais depuis plusieurs années pour rester engagé un peu avec le football», explique Girard. «Je suis content de pouvoir refiler aux jeunes ce que j'ai appris au cours de ma carrière.»

Il a gardé contact avec plusieurs de ses coéquipiers du R et O et il gardera un oeil attentif sur leur saison. «J'étais au match présaison et je leur souhaite la meilleure des chances pour la Coupe Vanier.» Girard est toutefois heureux d'être maintenant passé à autre chose. «Je m'ennuie un peu, mais il y a une fin à tout. Je suis serein avec la fin de mon passage universitaire et je suis heureux de commencer ma vie professionnelle.  Au-delà de ses fonctions chez les Titans, l'homme de 25 ans passera son examen de l'ordre des comptables professionnels dans les prochaines semaines.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer