Carleton 29/Laval 36: remontée in extremis

Le quart-arrière du Rouge et Or, Hugo Richard... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le quart-arrière du Rouge et Or, Hugo Richard (4) n'a pas connu un gros match, alors qu'il n'a complété que neuf passes en 16 tentatives pour des gains totaux de 70verges, en plus d'avoir lancé une interception.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Ravens ont failli jouer les oiseaux de malheur, au stade TELUS-Université Laval samedi.
Tirant de l'arrière 26-5 à la demie, le Rouge et Or a inscrit 24 points dans la seconde, dont les sept derniers alors qu'il ne restait que quatre secondes à faire au match préparatoire, pour finalement vaincre Carleton 36-29, en prolongation.

«En première demie, on n'a pas vu notre équipe», a indiqué l'entraîneur-chef Glen Constantin. «Mais on a quand même réalisé de belles choses lors de nos deux premières séquences à l'attaque de la rencontre, durant lesquelles on a fait 11 jeux et eu possession du ballon pendant plus de sept minutes.

«On a cependant manqué d'opportunité, autant au premier et au second quart que lors des deux suivants en échappant des ballons ou en réalisant des passes un peu trop longues», a-t-il ajouté. «Mais que l'on perde par 20 ou que l'on gagne par 10 ou 1, je m'en fous. Ce que je veux voir lors d'un match hors concours, c'est si on a du caractère et des joueurs combatifs. Et c'est que j'ai vu en seconde demie.»

Constantin se réjouissait aussi d'avoir pu donner du terrain à tous les joueurs qu'il avait sous la main. Et certains en ont profité pour tirer leur épingle du jeu. C'est le cas de Chadrick Henry, auteur du touché gagnant en prolongation.

Au poste de quart, Samuel Chénard a aussi très bien fait. Troisième homme appelé à diriger l'attaque, il a complété 14 de ses 21passes pour des gains de 155verges. Il a aussi marqué le touché égalant la marque. En défensive, Alexandre Watson et Marc-André Bellefroid ont attiré l'attention de leurs entraîneurs.

Vue d'ensemble

«La bonne nouvelle, si on compare à l'année passée, c'est que l'on a pu évaluer tout le monde», a lancé le coordonnateur offensif Justin Ethier. «Il y a une couple de gars qui nous ont fatigués en rendant nos décisions difficiles. Mais je ne suis pas surpris de la performance de nos réservistes. Je savais qu'il y avait des gars là-dedans qui étaient capables de bien jouer.»

Il n'a pas caché que les nombreux ballons échappés par ses vétérans receveurs de passes étaient quelque chose de décevant. Il a cependant pris leur défense en disant que ceux-ci voulaient tellement bien faire qu'à l'occasion, ils se mettaient un peu trop de pression.

«Ils sont bons, on le sait. Et ils sont capables de faire des jeux. Faut juste qu'ils aient du plaisir à jouer. On en a manqué une couple face aux Ravens. C'est correct. On va corriger ça.»

Appelé à analyser la performance d'Hugo Richard qui n'a réussi que neuf de ses 16 passes tentées en première demie pour des gains de 70 verges, le coordonnateur à l'attaque a lancé : «Hugo connaît un bon camp. Je suis super content de lui et je suis super content de ce qu'il a fait. C'est certain que sur son interception, il a mal paru, mais ce n'est pas de sa faute. C'est arrivé à cause d'un ensemble de choses.»

Limité à 108 verges de gains en première demie contre 218 pour Carleton, le Rouge et Or en a ajouté 252 dans la seconde. Outre Chénard et Henry, Sébastien Serré a aussi inscrit un touché pour les gagnants. Dominic Lévesque a réussi les trois tentatives de placement qu'il a tentées.

La victoire pourrait cependant être coûteuse pour les Lavallois, qui ont perdu les services du joueur de ligne à l'attaque Jean-Simon Roy, blessé au haut du corps en début de rencontre.

Un vrai baptême

Même s'il avait un peu joué la saison dernière, c'est véritablement samedi que Samuel Chénard a eu son baptême avec le Rouge et Or. Et il a saisi l'occasion en marquant le touché égalisateur. «Voir du terrain, c'est déjà cool», a lancé l'ex-quart du Notre-Dame du CNDF. «Moi, je n'ai fait que les jeux que l'on voulait que je fasse et j'ai complété les passes qu'il fallait que je complète. Et ç'a donné ça. Et c'est parfait comme ça.» Croit-il avoir gagné des points pour le poste de quart numéro deux? «Il nous reste encore une semaine de camp d'entraînement. Je vais continuer à travailler fort. L'important c'est la constance.»

De son côté, Hugo Richard estimait avoir fait de bonnes et de moins bonnes choses face aux Ravens. «Après la première drive, on a perdu le momentum et le reste a suivi. On n'a pas été capables de bouger le ballon au et personnellement, j'étais un peu off sur mes passes. Ça n'a pas aidé. [...] Mais au quatrième quart, Samuel Chénard a joué avec énormément de courage. Il a complété de belles passes et il y a des recrues qui ont montré ce qu'ils pouvaient faire avec de gros attrapés. On a vu le caractère de l'équipe et de quoi elle était capable.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer