Faubert-Lussier de retour avec le Rouge et Or

Félix Faubert-Lussier a mené les receveurs du Rouge... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Félix Faubert-Lussier a mené les receveurs du Rouge et Or avec 42 réceptions l'an dernier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'entraîneur-chef Glen Constantin et le coordonnateur offensif Justin Ethier ont reçu un cadeau de Noël au mois d'août, jeudi soir, lorsque s'est confirmé le retour de Félix Faubert-Lussier, le receveur le plus productif du Rouge et Or ces deux dernières années.

Choix de cinquième ronde des Tiger-Cats au dernier repêchage de la Ligue canadienne, le Montréalais n'envisageait pas, jusqu'à tout récemment, un retour dans les rangs universitaires. Blessé à l'ischiojambier dès le début du camp d'entraînement à Hamilton, puis à une hanche plus récemment, Faubert-Lussier était assigné à l'équipe d'entraînement.

Certes, le receveur de passes et centre-arrière savait qu'il n'avait pas perdu son admissibilité pour une cinquième saison à Laval. Il lui reste d'ailleurs deux cours à compléter. Mais il avait indiqué à plusieurs reprises aux Tiger-Cats que sa préférence était de rester chez les professionnels, prouver sa valeur et voir du terrain.

«Je suis quelqu'un qui, lorsqu'il se fixe un objectif, fait tout en son pouvoir pour l'atteindre», explique Faubert-Lussier. Dans le cas présent, l'objectif était évidemment de jouer dans la LCF. Sauf que dans les derniers jours, les dirigeants à Hamilton lui ont eux-mêmes suggéré de retourner chez le Rouge et Or cet automne.

L'équipe était congestionnée à la position de receveur de passes et jugeait que sa blessure avait mis Faubert-Lussier en retard sur le reste du groupe. «Ils m'ont donné le choix, mais m'ont indiqué que je ne jouerais probablement pas en 2016 si je restais. C'était déchirant», a-t-il reconnu vendredi. Dans les deux cas, l'athlète de 24 ans avait l'assurance d'être du camp des Tiger-Cats la saison prochaine.

Il assure qu'il ne revient pas à Laval de reculons. «Je savais que j'avais ce plan B. Je tourne la page sur Hamilton et je vois mon retour avec le Rouge et Or comme une opportunité de faire quelque chose de gros.»

Nouvelle chance

Évidemment, conclure sa carrière universitaire sur un revers contre les Carabins en Coupe Dunsmore n'avait jamais été dans les plans de Faubert-Lussier. Il obtient la chance de rétablir les choses.

Le receveur s'est entretenu avec Constantin et Ethier. «Ça va faire du bien à l'offensive d'avoir un vétéran de plus de retour. Plusieurs sont partis», souligne Faubert-Lussier, faisant référence aux Vaillancourt, Gagnon, Lauzon-Séguin et Boutin de ce monde.

Évidemment, le retour de celui qui évoluait chez les professionnels signifie aussi que de plus jeunes coéquipiers verront moins de terrain. «La majorité des gars à qui j'ai parlé sont contents, mais c'est un sport où ce genre de chose fait des heureux et des moins heureux.»

Gageons que le quart-arrière Hugo Richard fait partie de la première catégorie. Les 12 passes de touché captées par Faubert-Lussier ces deux dernières saisons représentent un sommet au Québec.

Le camp d'entraînement du Rouge et Or s'ouvre dimanche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer