Le rêve de Dominic Picard envolé

Dominic Picard, un ancien joueur de ligne du Rouge... (Archives La Presse)

Agrandir

Dominic Picard, un ancien joueur de ligne du Rouge et Or, a annoncé sa retraite du football, vendredi, après 10 saisons dans la Ligue canadienne (LCF).

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dominic Picard n'aura jamais enfilé l'uniforme des Alouettes de Montréal. Ne suivant plus le rythme effréné du football professionnel, l'ancien joueur de ligne du Rouge et Or a annoncé sa retraite, vendredi, après 10 saisons dans la Ligue canadienne (LCF).

«Le corps humain ne peut pas jouer éternellement», a souligné l'athlète de presque 34 ans lors d'un entretien avec Le Soleil. «À deux pratiques par jour, j'avais de la difficulté à suivre le tempo. On réalise que les années s'accumulent. Le soir, je trouvais que je ne me régénérais plus assez rapidement.»

L'équipe montréalaise avait embauché le colosse de Sainte-Foy en janvier. Picard parlait alors d'«un rêve devenu réalité.»

Ce rêve ne s'est jamais concrétisé, mais Picard ne s'en désole pas. «Je suis allé jusqu'au bout. [...] Je peux dire mission accomplie», a lancé le centre, qui a joué 151 matchs dans la LCF avec les Blue Bombers de Winnipeg, les Argonauts de Toronto et les Roughriders de la Saskatchewan. Choix de troisième ronde (23e) des Blue Bombers en 2006, il a aussi pris part à 11 matchs en séries, remportant une Coupe Grey avec les Riders en 2013.

«Nous célébrons aujourd'hui la carrière d'un excellent joueur de football», a souligné le directeur-général et entraîneur-chef des Alouettes, Jim Popp. «Malheureusement, son expérience avec nous n'a pas tourné comme prévu. C'est toujours quelque chose de difficile de voir un vétéran accompli se retirer, mais il peut être très fier de sa brillante carrière.»

Le coaching dans la mire

En quatre saisons avec le Rouge et Or de l'Université Laval, le gaillard de 6'2'' et de 310 livres a gagné deux Coupes Vanier (2003 et 2004), en plus d'avoir été nommé le joueur de ligne à l'attaque par excellence dans les universités du pays en 2005. Cette année-là, il a effectué un retour au jeu après avoir vaincu un cancer des testicules, dont le diagnostic est tombé en novembre 2004.

Avec sa Coupe Grey, il s'agit d'un de ses plus beaux souvenirs de footballeur. Au rayon des grandes fiertés : sa longévité. Il a rappelé vendredi être l'un des seuls Québécois ayant joué 10 saisons ou plus dans la LCF. Pierre Vercheval, Randy Chevrier, Steve Charbonneau et Alexandre Gauthier sont les autres.

Picard n'en a pas fini avec son sport. Il lorgne désormais un poste d'entraîneur, que ce soit au niveau secondaire, collégial ou universitaire. Des gens ont déjà montré de l'intérêt, assure-t-il.

Détenteur d'un diplôme en intervention sportive, Picard pourrait ainsi unir ses passions pour le football et la pédagogie. «Je suis outillé et j'ai les connaissances» pour faire ce travail, indique l'ancien du Collège Champlain de Lennoxville et du Séminaire Saint-François.

D'ici là, il compte savourer le moment avec sa famille. Il pourra aussi apprécier tout ce chemin parcouru, lui qui, dans sa jeunesse, aimait d'abord le baseball. «Le foot, ce n'était pas connu», avait-il affirmé au collègue Olivier Bossé, en juin 2015, rappelant que le Rouge et Or (débuts en 1995) et les Alouettes (1996) n'étaient alors pas dans le portrait. «C'était un sport bizarre que je voulais regarder et dont je ne comprenais pas trop les règlements.» Les choses ont bien changé...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer