Tom Brady fera appel de sa suspension de quatre matchs

Tom Brady a été suspendu pour quatre matchs pour... (Archives AP, Paul Sancya)

Agrandir

Tom Brady a été suspendu pour quatre matchs pour son rôle dans l'utilisation des ballons sous-gonflés en finale de l'Association américaine en 2015.

Archives AP, Paul Sancya

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

Tom Brady fera appel de sa suspension de quatre matchs imposée par la NFL, lui qui cherche à obtenir une seconde audience devant un tribunal de circuit.

L'Association des joueurs de la NFL a confirmé la décision du quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Si l'appel est rejeté par l'ensemble des juges, Brady pourrait tenter de porter l'affaire devant la Cour suprême.

Le tribunal a rendu une décision à deux contre un, le 25 avril, selon laquelle le commissaire Roger Goodell était dans son droit de suspendre Brady pour quatre matchs pour son rôle dans l'utilisation des ballons sous-gonflés en finale de l'Association américaine en 2015.

L'ensemble des juges de la cour d'appel de circuit reconsidère rarement les décisions. Mais remettre ce dossier à l'avant-scène pourrait être une tentative de faire pression sur Goodell pour trouver un règlement, évitant ainsi que l'affaire ne revienne au coeur de l'actualité cette saison.

Brady a ajouté l'avocat Ted Olson à son équipe juridique. Olson et le président du syndicat DeMaurice Smith ont participé à l'émission Good Morning America au réseau ABC, lundi, disant qu'ils envisagent de demander une nouvelle audience devant l'ensemble des 13 juges du tribunal.

Olson possède l'expérience d'avoir plaidé devant la Cour suprême, notamment dans l'affaire Bush c. Gore à la suite de l'élection présidentielle de 2000. Olson a également été impliqué dans l'affaire qui a renversé l'interdiction des mariages de personnes de même sexe en Californie.

Le syndicat a demandé, le 29 avril, une prolongation pour déposer une requête en vue d'une nouvelle audience. Il a invoqué les «graves conséquences pour chacun des plus de 1600 membres de l'AJNFL» et les questions de droit du travail qui pourraient avoir «des conséquences considérables pour l'ensemble des salariés soumis à des conventions collectives».

Goodell dans ses droits

Le comité de trois juges a statué que Goodell n'avait pas privé Brady d'un «droit fondamental» avec ses décisions procédurales. Dans une décision majoritaire rédigée par le juge Barrington Parker, le tribunal a déclaré que la convention entre les joueurs et la NFL a donné au commissaire ce pouvoir élargi.

En dissidence, le juge en chef Robert Katzmann a soutenu que Goodell n'a même pas envisagé une sanction alternative «très pertinente».

En septembre dernier, le juge de district Richard Berman avait levé la suspension de quatre matchs, affirmant que Goodell avait traité Brady injustement.

Les Patriots amorcent leur saison le 11 septembre en Arizona.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer