Les émotions de Peyton prennent le dessus

Les émotions étaient palpables pendant le discours de... (AP, David Zalubowski)

Agrandir

Les émotions étaient palpables pendant le discours de Peyton Manning au centre d'entraînement des Broncos de Denver, lundi.

AP, David Zalubowski

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Englewood

Des trémolos dans la voix, Peyton Manning a annoncé sa retraite au cours d'une conférence de presse en présence de nombreux amis et de ses proches, lundi.

Le quart-arrière a cité la Bible et partagé des souvenirs mémorables. Il s'est même permis de taquiner le joueur par excellence du dernier Super Bowl, Von Miller, qu'il a remercié pour «avoir pris une pause dans [sa] tournée de vedette pour être ici aujourd'hui».

Il a terminé la conférence en lançant son cri personnel : «Omaha!» avant de se faire photographier avec plus d'une dizaine d'anciens coéquipiers des Colts d'Indianapolis ou des Broncos de Denver qui l'ont aidé à remporter deux Super Bowl.

Manning, qui fêtera ses 40 ans ce mois-ci, a dit que le temps était venu pour mettre un terme à sa carrière de 18 saisons dans la NFL. «J'ai beaucoup réfléchi. J'ai beaucoup prié. C'est le bon moment, a-t-il déclaré. Je ne lance plus le ballon aussi bien que je ne le faisais. Je ne cours plus aussi vite qu'avant, mais j'ai toujours eu un bon synchronisme.»

Il s'était joint aux Broncos en mars 2012 dans l'espoir de remporter un championnat au crépuscule de sa carrière. Le directeur général John Elway avait dressé un plan pour y parvenir. Quatre ans plus tard, Manning peut partir avec la fierté d'être un vainqueur, un champion, comme son patron l'a fait, il y a 17 ans.

Elway l'a d'ailleurs remercié pour avoir accepté de venir jouer au Colorado. Il a ajouté que Manning avait simplifié son boulot puisqu'il lui était plus facile d'engager des joueurs autonomes.

Au cours de sa brillante carrière, Manning, premier choix au repêchage de la NFL en 1998, a obtenu le titre de joueur par excellence du circuit à cinq reprises, la dernière fois en 2013. Il a aussi participé à 14 matchs du Pro Bowl, a fait partie de la première équipe d'étoiles sept fois et de la deuxième équipe trois fois. Il compte deux bagues du Super Bowl.

Il a réécrit le livre des records pour les quarts-arrière. Il en compte pas moins de 28 dont le plus grand nombre de verges par la passe (71 940), de passes de touché (539) et de victoires, saison régulière et série éliminatoire combinées (200).

Tout un retour

Il a compilé une fiche de 50-15 à Denver, menant les Broncos à quatre titres de la section Ouest et à deux participations au Super Bowl. Pas mal pour un gars qui avait dû s'abstenir de lancer le ballon après avoir subi une série d'opérations au cou. Il avait raté toute la saison de 2001, ce qui avait amené les Colts à le congédier.

«S'il existait une liste de réalisations pour atteindre la grandeur, tu en as coché toutes les cases. On va s'ennuyer de te voir derrière la ligne de mêlée. C'était une joie», a déclaré le président des Broncos, Joe Ellis.

Se rappelant sa propre conférence de presse annonçant sa retraite à titre de joueur, Elway a déclaré qu'«ayant connu cela, [il] savait que cela serait une journée difficile pour lui».

Elway avait vu juste. Manning a versé des larmes à quelques reprises, notamment lorsqu'il a énuméré les choses dont il allait s'ennuyer comme les voyages de retour après une victoire importante à l'étranger et ses coéquipiers.

Il a aussi souligné qu'il avait appris au moins une chose pendant la saison au cours de laquelle il avait dû s'absenter. S'il est facile d'être un bon coéquipier lorsqu'on est un joueur régulier, cela devient plus difficile lorsqu'on se rétablit d'une blessure et qu'on tente de récupérer son poste de partant.

Manning a refusé d'en dire plus sur le procès pour harcèlement sexuel que lui auraient intenté six anciennes étudiantes de l'Université du Tennessee. «Aujourd'hui est un jour heureux et rien ne peut le gâcher. Il est triste que certaines personnes ne comprennent pas la vérité et les faits. Je n'ai jamais fait ce qui est allégué. Je n'ai pas envie de plaider à nouveau pour une chose survenue quand j'avais 19 ans.

«Cela me rappelle ce que mon père disait quand j'avais des ennuis : "je ne peux pas le dire plus simplement que cela". C'est un jour heureux. C'est une journée spéciale. Et comme le disait Forrest Gump : "C'est tout ce que j'ai à dire sur ça".»

En chiffres

  • 71 940 verges par la passe
  • 539 touchés par la passe
  • 200 victoires, en saison régulière et en séries

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer