Deux titres pour Cam Newton

Le quart-arrière des Panthers de la Caroline, Cam... (Archives AP, Mike McCarn)

Agrandir

Le quart-arrière des Panthers de la Caroline, Cam Newton, a obtenu samedi le titre de joueur offensif de l'année et celui du joueur par excellence de la NFL.

Archives AP, Mike McCarn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
San Francisco

La saison spectaculaire de Cam Newton lui a permis de décrocher le titre de joueur offensif de l'année dans la NFL et celui du joueur par excellence de ligue, samedi.

Newton a établi un record pour les quarts-arrières avec 45 touchés : 35 par la voie des airs et 10 au sol. Il a aussi amassé 3837 verges aériennes. Il a dominé les autres quarts en récoltant 636 verges au sol.

L'exubérant quart-arrière est le premier joueur des Panthers de la Caroline à obtenir ces deux titres. Son père, sa mère et ses deux frères ont reçu le prix en son nom, puisqu'il se prépare à disputer le 50e Super Bowl face aux Broncos de Denver dimanche.

«Cam a emprunté un chemin différent pour se rendre là et nous sommes tellement fiers de ce qui s'est produit», a déclaré son père Cecil.

Pour le titre de joueur par excellence, Newton a obtenu 48 des 50 votes des journalistes et commentateurs couvrant les activités régulières de la NFL. Tom Brady (Nouvelle-Angleterre) et Carson Palmer (Arizona) ont reçu un vote.

Newton, qui a aidé les Panthers à maintenir un dossier de 15-1 en saison régulière, a obtenu 18 votes pour le titre de joueur offensif de l'année. Le receveur Antonio Brown (Pittsburgh) a terminé deuxième avec 10 votes.

Son entraîneur Ron Rivera a  remporté le titre d'entraîneur de l'année pour la deuxième fois en trois saisons. Il a mené les Panthers vers un troisième titre consécutif de la section sud de l'Association nationale. Il a facilement distancé ses poursuivants en recevant 36 votes. Andy Reid (Kansas City) a terminé deuxième avec six votes. 

J.J. Watt a quant à lui mis la main sur le titre de joueur défensif de l'année. Le demi défensif des Texans de Houston devient le second joueur après Lawrence Taylor, membre du Temple de la renommée, à décrocher cet honneur à trois occasions, Watt a reçu 37 votes. Cette saison, il a réussi un sommet de 17 sacs et demi, a rabattu huit passes, a causé trois échappés et en a récupéré un.

Discours émotif de Berry

De son côté, Eric Berry a livré un discours émotif en acceptant le prix du joueur ayant effectué le meilleur retour cette année. «Vivez vos rêves, ne laissez rien vous en empêcher», a lancé le demi de sûreté des Chiefs de Kansas City, qui a raté 10 matchs la saison dernière pour se battre contre un lymphome. Son histoire inspirante lui a valu 38 votes.

Son coéquipier Marcus Peters a reçu le prix de la recrue défensive de l'année. Le demi de coin a réalisé huit interceptions, un sommet dans la Ligue. Il a reçu 45 votes.

Le demi-offensif Todd Gurley (Rams), qui a amassé 1106 verges au sol, a obtenu le prix de la recrue offensive de l'année. Le choix de première ronde (10e au total) a reçu 27 votes en tout. Il a devancé le quart Jameis Winston (Tampa Bay, 17 votes).

Favre et Stabler élus au Temple de la renommée

Brett Favre et le regretté Ken Stabler, anciens quarts ayant chacun gagné une fois au Super Bowl, ont été élus au Temple de la renommée du football, samedi. Kevin Greene, Marvin Harrison, Orlando Pace et l'entraîneur-chef Tony Dungy feront eux aussi leur entrée au Panthéon. Favre s'est longtemps illustré avec les Packers de Green Bay, obtenant trois ans de suite le titre de joueur par excellence de la NFL. Il a triomphé lors du grand match en 1997. Il a disputé 20 saisons dans la NFL, se retirant avec les records pour les passes complétées (6300), les passes tentées (10 169), les verges aériennes (71 838) et les passes de touché (508). N'ayant jamais eu peur de tenter une passe, il a aussi établi une marque avec 336 interceptions. Quant à Stabler, il est décédé d'un cancer du côlon en juillet dernier, à 69 ans. Il y a quelques jours, des chercheurs ont fait savoir que son cerveau montrait de nombreux signes d'une encéphalopathie traumatique chronique. Joueur par excellence en 1974, il a aidé les Raiders d'Oakland à tout rafler en 1977.  AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer