Charles Vaillancourt a fait son devoir

Âgé de 23 ans et originaire de Coaticook,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Âgé de 23 ans et originaire de Coaticook, Vaillancourt domine le circuit universitaire québécois depuis quatre ans.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Charles Vaillancourt rentre à Québec avec le sentiment du devoir accompli. «Ce n'est plus entre mes mains, j'ai fait ce que j'avais à faire. Maintenant, c'est entre les mains de mon agent et des recruteurs. C'est eux qui décident», a affirmé Charles Vaillancourt, samedi soir, après le East-West Shrine Game.

Le joueur de ligne offensive du Rouge et Or quitte la Floride dimanche matin, après huit jours en compagnie de 120 des meilleurs footballeurs universitaires aux États-Unis. Une semaine de préparation menant à ce match des étoiles au stade Tropicana Field, où le camp de l'Ouest a eu le dessus 29-9.

Surtout des rencontres avec neuf équipes de la NFL, qui désiraient en savoir davantage sur cet excellent garde à droite venu du nord. «J'ai adoré ça. Toute la semaine a été une expérience fantastique. De jouer avec des super bons joueurs comme ça, on ne dit jamais non», a indiqué celui qui a surtout été utilisé en deuxième demie, devant ses parents et sa blonde présents dans les gradins.

«Le match et toute la semaine m'ont permis de voir où j'en suis. J'ai dû m'adapter à la ligne de mêlée sans la verge d'écart et j'ai vu que je dois travailler sur ma rapidité. Sortir de ma position de départ plus vite et sortir mes mains plus vite. Mais je me suis beaucoup amélioré en quelques jours.»

Les étoiles du match ont été décernées du côté des vainqueurs. En attaque au quart-arrière Vernon Adams fils (Oregon), auteur de trois passes de touché en première demie, dont une de 93 verges pour un record du Shrine Game. Petit pour la NFL à 5' 11'' et 201livres, Adams a gagné des points aux yeux des recruteurs. Le demi défensif Mike Caputo (Wisconsin) a été honoré pour ses deux interceptions.

Le East-West Shrine Game est disputé chaque année depuis 1925 au profit des hôpitaux pour enfants Shriners. Même qu'avant 1925, l'événement existait sous la forme d'un match de... baseball.

L'attrait du sud

Âgé de 23 ans et originaire de Coaticook, Vaillancourt domine le circuit universitaire québécois depuis quatre ans. L'athlète de 6'4'' et de 315 livres a été nommé parmi les étoiles canadiennes chaque année et a mérité le titre de meilleur joueur de ligne universitaire au Québec la saison dernière.

Mais l'attrait du sud ne date que de décembre, quand il a reçu une invitation pour le Shrine en même temps que deux autres joueurs du Canada, le plaqueur Ebuka D. Onyemata (Manitoba) et le centre Sean McEwen (Calgary).

Le gentil géant a depuis retenu les services de l'agent québécois Sasha Ghavami, dont le plus célèbre client est Laurent Duvernay-Tardif. L'ex-garde de McGill avait participé au Shrine en 2014, quelques mois avant d'être repêché dans la NFL par Kansas City.

Vaillancourt n'est pas aussi bien coté que Duvernay-Tardif. Mais comme lui, il vient de s'entraîner trois semaines auprès du préparateur physique spécialisé Charlie Petrone à Knoxville, au Tennessee, et il y retourne pour trois autres semaines.

Vient ensuite le camp d'évaluation de la LCF, du 11 au 13 mars, à Toronto. Le circuit professionnel canadien le classe sixième espoir en vue de son repêchage de mai. La NFL repêche pour sa part fin avril et les invitations pour des essais suivront.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer