Patriots/Broncos: match joué sur un coup de pied?

Les analystes s'attendent à ce que le botteur... (AP, Jack Dempsey)

Agrandir

Les analystes s'attendent à ce que le botteur des Broncos Brandon McManus (8) et son vis-à-vis des Patriots Stephen Gostkowski aient leur mot à dire lors de la finale de la Conférence américaine.

AP, Jack Dempsey

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Denver

Antonio Smith soutient que personne ne peut déconcentrer Tom Brady. Cela n'a pas empêché le joueur de ligne défensive des Broncos de Denver de qualifier le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre de pleurnichard.

«Je n'ai jamais vu un quart regarder l'arbitre immédiatement après un sac aussi souvent que Brady», a déclaré Smith en souriant. «Chaque fois qu'il encaisse un sac, il regarde l'arbitre comme s'il lui disait : "Tu l'as vu faire? Est-ce que c'était supposé se passer? Il a cogné un peu fort. Donne-lui une punition. Il faut lui donner une amende".»

Les deux équipes savent que le championnat de la Conférence américaine ne sera pas décidé par une guerre de bêtises dans les médias - et peut-être même pas par les bras de Brady et de Peyton Manning, qui s'affronteront pour une 17e et peut-être dernière fois, dimanche, à Denver.

Le match va peut-être plutôt se jouer sur un coup de pied puisque la défensive des Broncos est une des meilleures du circuit et que Manning n'est plus le même maestro que lors de ses belles années.

Du côté des Patriots, Stephen Gostkowski a été le meilleur botteur de la NFL en 2015, lui qui a été nommé dans l'équipe d'étoiles après avoir dominé le circuit avec 151 points.

Record de la NFL

Chez les Broncos, Brandon McManus a égalé un record de la NFL en convertissant avec succès chacune de ses cinq tentatives de placement malgré des bourrasques de vent dans la victoire de 23-16 des Broncos face aux Steelers de Pittsburgh, dimanche dernier, lors du deuxième tour éliminatoire.

Dimanche, on anticipe un temps nuageux et une température autour de cinq degrés Celsius lors du début du match.

McManus s'en est bien sorti contre les Steelers malgré des conditions difficiles, étant précis sur 28, 41, 51, 41 et 45 verges. Le vent était tellement difficile à gérer qu'il a blagué en disant qu'il visait «le gars qui tenait sa bière dans le coin à gauche».

«Je pense que chacun de ses bottés étaient importants», a dit le receveur des Broncos, Demaryius Thomas. «Il nous a donné une chance avec les placements.»

Gostkowski est aussi habitué de jouer dans des conditions difficiles. Si le vent se lève dimanche, difficile de dire qui de McManus ou Gostkowski sera le plus nerveux des deux.

«Il faut botter le ballon dans une certaine direction et espérer que le vent le transporte entre les poteaux, a expliqué McManus. Sur celui de 51 verges avant la mi-temps, je pensais que ça allait être facile, mais le ballon est tout juste passé entre les poteaux.»

Gostkowski a raté seulement 3 de ses 39 tentatives de placement cette saison, incluant les éliminatoires, tandis que McManus a été 35 en 40.

Dans les deux cas, ils préféreraient n'avoir qu'à botter des convertis après des touchés, et non des placements. «Chaque fois que Manning prend le ballon, j'ai confiance que nous allons marquer un touché, a dit McManus. J'essaie de me préparer mentalement pour le converti. Mais je veux aider mon équipe, peu importe la situation.»

Vivement le retour du jeu au sol pour les Cardinals

L'entraîneur-chef des Cardinals, Bruce Arians... (AP, Ross D. Franklin) - image 3.0

Agrandir

L'entraîneur-chef des Cardinals, Bruce Arians

AP, Ross D. Franklin

L'excellent jeu au sol des Cardinals de l'Arizona est porté disparu depuis quelques semaines. L'équipe espère retrouver sa touche quand elle affrontera la puissante défensive des Panthers de la Caroline, dimanche, lors du match de championnat de la Conférence nationale.

Dans la victoire en prolongation de 26-20 des Cardinals, samedi dernier face aux Packers de Green Bay, ils ont généré seulement 40 verges de gains en 19 courses. David Johnson a accumulé 35 verges de gains en 15 courses et le plus long jeu au sol des Cardinals a été un gain de huit verges.

«Je pense qu'ils avaient de bonnes tactiques pour nous ralentir parce que nous les avions affrontés il y a quelques semaines», a dit Johnson, mardi, après l'entraînement des Cardinals.

L'entraîneur-chef des Cardinals, Bruce Arians, a plutôt pointé du côté de la ligne offensive et il n'a pas porté le blâme sur son porteur de ballon recrue.

«S'ils se font botter le derrière devant, ça n'a rien à voir avec David, a déclaré Arians. Il n'y avait pas beaucoup d'ouvertures et nous allons devoir faire un meilleur travail. Nous avons tout un défi devant nous cette semaine.»

Redoutable défensive des Panthers

Dimanche face aux Panthers, les Cardinals seront opposés à la quatrième meilleure défensive contre le jeu au sol cette saison dans la NFL, avec une moyenne de 88,4 verges de gains par match.

Arians a déclaré que Star Lotulelei et Kawann Short composaient le meilleur duo de plaqueurs que les Cardinals allaient affronter cette saison. «Leurs secondeurs sont excellents, a dit Arians, mais leurs plaqueurs les font bien paraître.»

On peut donc s'attendre à ce que les joueurs de ligne offensive des Cardinals soient très occupés cette semaine pour peaufiner leurs schémas de blocs.

La bonne nouvelle, c'est que les Cardinals comptent sur le garde à gauche Mike Iupati, qui a été invité au Pro Bowl pour une quatrième fois en six saisons dans la NFL. «Nous devons mieux exécuter les jeux, a-t-il dit. Nous devons faire de meilleurs blocs, les tenir plus longtemps. Ce n'est pas sorcier. Les gars de la ligne à l'attaque connaissent leur travail. Nous devons aller sur le terrain et créer des brèches pour David ou n'importe quel autre porteur de ballon, et protéger le quart.»

Johnson, un choix de troisième tour au repêchage du printemps dernier, sait à quel point le jeu au sol est important dans les succès des Cardinals, qui ont représenté la meilleure offensive de la NFL en saison régulière. «Quand nous sommes capables de courir avec le ballon, notre offensive passe plus de temps sur le terrain et ça aide l'ensemble de l'équipe», a rappelé Johnson.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer