Pittsburgh pas totalement désarmé

Martavis Bryant, auteur d'un spectaculaire touché contre les... (Archives AP)

Agrandir

Martavis Bryant, auteur d'un spectaculaire touché contre les Bengals, samedi dernier, est un de ceux qui tenteront de faire oublier l'absence d'Antonio Brown.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pittsburgh

Les Steelers de Pittsburgh tenteront de poursuivre leur parcours éliminatoire sans leur arme offensive la plus redoutable, dimanche (13h05) contre les Broncos de Denver : Antonio Brown, qui vient tout juste de conclure, avec 375 attrapés, la séquence de trois saisons la plus productive de l'histoire du circuit.

Devoir affronter la meilleure défensive de la ligue sur son propre terrain, sans Brown, n'est évidemment pas la situation idéale. Les Steelers ne seront toutefois pas totalement désarmés, puisque tout indique que le quart Ben Roethlisberger sera en uniforme. Blessé à l'épaule dimanche dernier, il aurait lancé le ballon avec aise lors de l'entraînement de vendredi.

C'est un coup douloureux - et réellement salaud - du secondeur Vontaze Burfict (Bengals), la semaine dernière, qui forcera Brown, victime d'une commotion cérébrale, à regarder le match contre les Broncos des lignes de côté. Il ratera un match des séries pour la première fois de sa carrière.

Qui peut combler le vide?

Contre la meilleure défensive de la ligue, Brown aurait été plus qu'utile, lui qui avait inscrit deux touchés et accumulé des gains de 189 verges dans la victoire de 34-27 des Steelers contre les Broncos le 20 décembre. Qui peut combler ce vide?

Markus Wheaton, Martavis Bryant, Darrius Heyward-Bey et Sammie Coates croient qu'ils sont prêts à relever le défi. C'est la première fois que ces quatre joueurs se présenteront dans le caucus à l'attaque sans leur explosif coéquipier.

D'ailleurs, ces joueurs ont, semaine après semaine, pu observer Brown pour en tirer de l'expérience et se développer. De plus, le coordonnateur à l'attaque Todd Haley est assez prévoyant pour préparer ses joueurs en exigeant qu'ils apprennent les tracés de tous les jeux, même de ceux qui sont habituellement exécutés par d'autres joueurs.

Ainsi, Haley peut tirer avantage de la polyvalence de chacun pour exploiter les faiblesses de l'adversaire. Dans le système de jeu de celui qui a été entraîneur-chef à Kansas City de 2009 à 2011, cela signifie que les receveurs doivent s'aligner près des lignes de côté, dans le centre du terrain ou même dans le champ arrière. «Tout le monde sait où il doit être et chacun de nous peut jouer partout sur le terrain», estime Heyward-Bey, un ancien choix de première ronde (7e au total en 2009, par les Raiders d'Oakland). 

Et il n'y a pas que Brown qui puisse être spectaculaire dans le groupe de receveur des Steelers. Bryant, un athlète de 6'4'' repêché au quatrième tour par les Steelers en 2014, a démontré la semaine dernière qu'il pouvait épater la galerie en inscrivant un touché absolument acrobatique contre les Bengals.

Bryant a dû faire une pirouette en captant le ballon, tout en demeurant en jeu et en s'assurant d'avoir le contrôle de l'ovale pour se voir accorder les six points. Wheaton, 24 ans, a aussi démontré qu'il pouvait être explosif à ses heures, lui qui a récolté 201 verges de gains et marqué un touché le 29 novembre.

Les Broncos se méfient

Les Broncos, champions de la section Ouest de la conférence Américaine, sont d'ailleurs conscients que même en l'absence de Brown, les Steelers peuvent être très dangereux. «Ils ont beaucoup de vitesse, et ils ont Ben Roethlisberger. On devra faire notre travail consciencieusement», estime le demi de coin Aqib Talib.

Et puis ce n'est pas la première blessure avec laquelle les hommes de Mike Tomlin doivent composer. Le centre Maurkice Pouncey a raté toute la saison, Roethlisberger s'est absenté pendant un mois d'action, le demi-offensif Le'Veon Bell n'a pas joué depuis la semaine huit et son remplaçant, le vétéran DeAngelo Williams, a quitté le dernier match de la saison régulière en raison d'une blessure et n'est pas sûr de revenir si les Steelers avancent à la finale de conférence, dimanche prochain.

Les Steelers peuvent-ils gagner sans Brown? «On a une bonne équipe, une bonne attaque», dit simplement Heyward-Bey. «On comprend que tout ce qu'on a à faire, c'est d'aller sur le terrain et de jouer.»

16,2 millions $ gaspillés à St. Louis

Les vains efforts pour essayer de convaincre les Rams de rester à St. Louis en construisant un nouveau stade coûteront plus de 16,2 millions $US en fonds publics... sans même qu'il y ait eu une seule pelletée de terre. La plus grande partie de la facture (10,5 millions $) vient du cabinet d'architectes HOK. Le St. Louis Post-Dispatch a aussi rapporté que les avocats du stade des Rams à St. Louis, l'Edward Jones Dome, avaient monté une facture de près de 900 000 $. Les efforts pour la construction d'un stade à toit ouvert de 1,1 milliard $ ont pris fin mardi, quand les propriétaires de la NFL ont approuvé la demande du propriétaire Stan Kroenke de déménager les Rams en Californie. Il prévoit construire un stade de deux milliards $ en banlieue de Los Angeles.  AP

Aqib Talib... (AP, David Zalubowski) - image 3.0

Agrandir

Aqib Talib

AP, David Zalubowski

Oubliez Le Jour de la marmotte 2

Une semaine de repos, des rivaux mal en point et considérés comme négligés... C'est Le jour de la marmotte pour les Broncos de Denver. Sauf que l'an dernier, le film s'était mal terminé : une victoire de 24-13 des Colts d'Indianapolis. Ils jurent qu'ils vont éviter de faire la même erreur contre les Steelers, dimanche.  «Je pense que nous avions la tête en Nouvelle-Angleterre», a concédé le demi de coin Aqib Talib. «Nous pensions dominer Andrew Luck et les Colts, pour ensuite nous préparer pour les Pats. Il y avait beaucoup de : "Ah, contre Gronk, il va falloir jouer comme ça". Il y avait beaucoup d'anticipation pour la semaine d'après, avant même de jouer contre les Colts.» Les Broncos ont conclu la saison sur de bonnes notes, remportant leurs deux derniers matchs. Ils ont gagné six fois sur huit à la maison en 2015.  AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer