Mathieu Masseau en Europe pour jouer au football

L'ex-secondeur étoile du Rouge et Or Mathieu Masseau... (Photothèque, Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'ex-secondeur étoile du Rouge et Or Mathieu Masseau jouera pour les Gladiateurs de La Queue-en-Brie qui viennent d'être promus en première division française de football américain.

Photothèque, Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dès janvier, Mathieu Masseau prendra des «vacances» en Europe. Sorte de «transition entre le football universitaire et la réalité», affirme l'ex-secondeur étoile du Rouge et Or. Et tant qu'à être sur place, il jouera au... football, avec les Gladiateurs de La Queue-en-Brie.

«J'avais prévu aller jouer en Europe cet hiver pour vivre l'expérience pendant que c'est le temps. Je ne mets pas une croix sur un essai dans la LCF. Si j'ai une offre, je vais revenir pour le début des camps d'entraînement. Mais ce n'est pas mon but premier. Je sais que je nuis à mes chances, mais je n'ai pas plus d'intérêt que ça», explique celui qui s'est entendu avec sa nouvelle équipe jeudi.

Les Gladiateurs viennent d'être promus en première division française de football américain, après avoir gagné le championnat de deuxième division. Ils disputeront 10 matchs réguliers de février à mai, puis jusqu'à trois rencontres éliminatoires, en juin. Masseau fera partie de leurs quatre joueurs étrangers, comme un ancien joueur de ligne offensive de Boise State (NCAA D1). 

La Queue-en-Brie est située à une vingtaine de kilomètres de Paris. On parle de semi-professionnalisme. Les joueurs étrangers reçoivent un petit salaire, sont logés et transportés. Ne reste qu'à payer la nourriture. L'athlète de bientôt 25 ans originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu compte se trouver un petit boulot pour arrondir ses semaines et donner un coup de main sur le terrain auprès de la relève.

Il compte ensuite rentrer au Québec et commencer sa «vie d'adulte», lui qui est titulaire d'un baccalauréat en gestion urbaine et immobilière et en est à terminer un certificat en finance.

Trois autres anciens footballeurs de l'Université Laval évolueront en France en 2016 : Guillaume Rioux pour quelques matchs avec les Argonautes d'Aix-en-Provence; Guillaume Bourassa et Olivier Turcotte en deuxième division, avec les Iron Mask de Cannes.

Trois joueurs dans le «top» 10

Quand on dit que le Rouge et Or a la meilleure ligne offensive du football universitaire canadien, ce n'est pas une figure de style. Les seuls joueurs du circuit québécois parmi les 20 meilleurs espoirs au prochain repêchage de la LCF sont trois membres du front offensif de l'Université Laval. Selon le palmarès publié vendredi par le Bureau de recrutement de la LCF, le garde Charles Vaillancourt constituera le sixième choix au printemps prochain. Ses coéquipiers Philippe Gagnon, garde aussi, et Jason Lauzon-Séguin, bloqueur, pointent aux 13e et 14e rangs. Vaillancourt a haussé sa cote auprès des décideurs de la LCF depuis septembre, quand il arrivait 10e. Il pourrait suivre les traces de ses anciens frères de ligne Pierre Lavertu (1er, 2014), Danny Groulx (7e, 2015) et Karl Lavoie (9e, 2015), retenus en première ronde ces deux dernières années. Dans ce classement dominé par le receveur Tevaun Smith (Iowa), 9 de ces 20 Canadiens jouent aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer