Les Panthers de la Caroline ont le vent dans les voiles

Tout sourit au quart Cam Newton et aux... (AP, Michael Ainsworth)

Agrandir

Tout sourit au quart Cam Newton et aux Panthers de la Caroline.

AP, Michael Ainsworth

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Charlotte

À la suite du revers encaissé par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux mains des Broncos de Denver, dimanche soir, il n'y a plus qu'un seul club invaincu dans la NFL, soit les Panthers de la Caroline (11-0).

D'ailleurs, les joueurs des Panthers ont commencé à devoir répondre à certaines questions concernant leurs chances de devenir la première équipe depuis les Dolphins de Miami de 1972 à réaliser une saison parfaite. 

Pour l'instant, tout ce qui compte pour les hommes de Ron Rivera, c'est d'éprouver du plaisir à gagner chaque semaine. «C'est vraiment très plaisant de gagner», a dit le vétéran Ryan Kalil. «Pour ce qui est d'être invaincus, tout ce que je sais, c'est que chaque victoire est difficile à obtenir dans cette ligue.»

Mais rien n'est impossible, a osé prétendre le demi de sûreté Roman Harper. «Pourquoi ne pourrions-nous pas le faire?» a mentionné Harper en parlant d'une saison de 19-0. «Nous n'avons qu'à continuer à bien jouer et ne pas penser au reste.»

«De la façon dont nous jouons actuellement, si nous perdons, ce sera parce que nous aurons disputé un mauvais match et que nous nous serons battus nous-mêmes», a ajouté le plaqueur Dwan Edwards.

Calendrier favorable

En plus de bien jouer, le calendrier pourrait s'avérer un atout dans la route vers la perfection des Panthers. Dimanche, les Panthers vont jouer au Superdome face aux Saints de La Nouvelle-Orléans (4-7). Ils vont ensuite compléter la saison régulière en affrontant les Falcons d'Atlanta (6-5) à Charlotte, les Giants de New York (5-6) au Meadowlands, de nouveau Atlanta, cette fois au Georgia Dome, et finalement les Buccaneers de Tampa Bay (5-6), à domicile. 

Sans surprise, Cam Newton a dit qu'il va prendre les matchs un à la fois. «Nous allons premièrement essayer de faire passer notre fiche à 12-0», a résumé le quart des Panthers, qui était de retour à l'entraînement mardi pour la première fois depuis le gain convaincant de 33-14 des Panthers à Dallas contre les Cowboys jeudi dernier.

En plus, Ron Rivera pourra utiliser un objectif à plus court terme pour motiver ses joueurs : une victoire dimanche permettrait à l'équipe de remporter un troisième championnat consécutif de la Division Sud de la Conférence nationale. «Si vous commencez à parler de saison parfaite et de Super Bowl, vous négligez les détails du plan de match et les infos sur les prochains rivaux», a dit l'entraîneur. «Notre message est très clair : il y a encore beaucoup de chemin à faire, et il y a certainement moyen de s'améliorer encore plus.»

Défaite bénéfique

Rivera sait de quoi il parle : il était secondeur pour les Bears de Chicago, champions du Super Bowl en 1985. Cette année-là, Chicago avait remporté ses 12 premiers matchs, avant de s'incliner contre les Dolphins. 

Avec le recul, Rivera constate que cette défaite a été bénéfique. «Cette défaite contre Miami nous a permis de nous concentrer davantage sur l'objectif final de remporter le titre. Je peux donc dire que ce fut une bonne chose.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer