Tony Romo encore blessé

Le quart-arrière des Cowboys, Tony Romo, gît au... (AP, Michael Ainsworth)

Agrandir

Le quart-arrière des Cowboys, Tony Romo, gît au sol après avoir été plaqué derrière la ligne de mêlée au troisième quart par le secondeur des Panthers, Thomas Davis. Mario Addison (97) a constaté les dégâts.

AP, Michael Ainsworth

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Arlington

Cam Newton est demeuré parfait en 2015, jeudi. Pendant ce temps, la saison de Tony Romo a peut-être pris fin après qu'il eut subi une blessure semblable à celle l'ayant tenu au rancart pendant sept matchs plus tôt cette année.

Dans l'un des trois matchs au programme dans la NFL en cette journée de l'Action de grâce aux États-Unis, Newton a bénéficié de l'aide de sa défensive, qui a intercepté deux passes de Romo pour des touchés, et les Panthers de la Caroline (11-0) l'ont emporté 33-14 face aux Cowboys (3-8). Les Panthers sont devenus la 16e équipe dans l'histoire de la NFL à amorcer une saison avec 11 gains de suite.

«Nous avons reçu beaucoup d'aide de notre défensive», a admis Newton, auteur de l'unique touché offensif des Panthers sur une course de quatre verges. «Les gars ont été à leur meilleur et ils ont rendu notre travail beaucoup plus facile.»

Romo s'est de nouveau blessé à la clavicule gauche au troisième quart, alors que les Panthers menaient 30-6. Avant de se blesser, il ne ressemblait en rien au seul quart ayant battu plus d'une formation affichant un dossier égal ou supérieur à 9-0. À son quatrième départ en carrière, en 2006, il avait mené les Cowboys à la victoire contre Indianapolis (9-0) avant de faire de même contre La Nouvelle-Orléans (13-0), trois ans plus tard.

Sur le deuxième jeu des Cowboys suivant le touché de Newton, Romo a été frappé par le secondeur Thomas Davis, lors d'un blitz défensif, et est tombé sur son épaule gauche. Le jeu ressemblait étrangement à celui qui a mené à sa première blessure, lors de la deuxième semaine de la saison, contre les Eagles de Philadelphie.

Après le match, Romo a indiqué qu'il attendrait le résultat d'autres tests, vendredi, avant d'être fixé sur un possible retour au jeu cette saison. «Je suis simplement très déçu de ne pas avoir donné une chance à l'équipe de l'emporter. Les gars comptent sur moi et s'attendent à ce que je joue à un certain niveau, mais je les ai laissé tomber. J'ai laissé tomber l'équipe, nos entraîneurs, nos partisans, tout le monde. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et je vais devoir vivre avec ça.»

Deux interceptions d'affilée pour Kuechly

Romo n'a complété que 11 de ses 21 passes pour des gains de 106 verges pour subir son premier revers en quatre départs cette saison. Pendant sa précédente absence, les Cowboys avaient perdu leurs sept matchs. Cette séquence a, à toutes fins utiles, anéanti leurs chances de participer aux séries éliminatoires.

Le secondeur Luke Kuechly a réalisé deux interceptions d'affilée aux dépens de Romo, retournant la première sur une distance de 32 verges pour un majeur au deuxième quart. Le maraudeur Kurt Coleman a lui aussi marqué un touché à la suite d'un retour d'interception au premier quart, celui-là d'une distance de 36 verges, sur la deuxième passe de Romo dans le match.

Calvin Johnson ... (AP, Rick Osentoski) - image 2.0

Agrandir

Calvin Johnson 

AP, Rick Osentoski

Des sommets pour Stafford et Johnson

Matthew Stafford a reculé de quelques pas et lobé le ballon à un endroit où seul Calvin Johnson pouvait saisir en sautant cette passe de 25 verges pour le premier de ses trois touchés par la voie des airs, égalant une marque personnelle établie en 2010.

Stafford a lui aussi égalé un sommet individuel en carrière avec cinq passes de touché, et les Lions de Detroit ont démoli les Eagles de Philadelphie 45-14, jeudi. «Lorsque nous sommes synchronisés à ce point, c'est difficile à arrêter», a fait remarquer Johnson.

Les Lions (4-7) ont gagné leurs trois dernières rencontres depuis le congédiement du président et du directeur général, et ont remporté leurs trois derniers matchs à l'Action de grâce. Jeudi, ils ont accumulé 108 verges par la course, égalé un sommet en 2015 avec six sacs du quart et Matt Prater a réussi un placement de 48 verges.

«Il s'agit de l'une de nos victoires les plus totales depuis que nous sommes ici», a estimé l'entraîneur-chef Jim Caldwell, qui avait mené les Lions à une récolte de 11 gains à sa première saison à la barre de l'équipe.

Les Eagles (4-7) ont subi une troisième défaite de suite. Ils ont concédé au moins 45 points lors de deux matchs d'affilée d'une même saison pour la toute première fois de leur histoire, selon STATS. Ils ont aussi perdu deux rencontres consécutives par des écarts d'au moins 28 points pour la première fois depuis 1971.

«Nous assumons tous la responsabilité», a déclaré l'entraîneur-chef Chip Kelly. «Je suis un entraîneur, pas un joueur, et ça commence avec moi. Je ne montre personne du doigt, et je ne pense pas que quiconque montre quiconque du doigt.»

coordonnateurà l'attaque combatif

En première demie seulement, Stafford avait accumulé plus de 200 verges par la voie des airs et lancé trois passes de touché - sans le moindre revirement - aidant les Lions à se bâtir un confortable coussin de 24-7. Il a finalement complété 27 de ses 38 passes, pour des gains de 337 verges. C'était la quatrième fois de sa carrière qu'il lançait cinq passes de touché lors d'un même match.

«Notre quart est à l'aise au sein de cette attaque», a noté Caldwell. «Et lorsque ça se produit, ça donne la chance à vos joueurs les plus talentueux de réaliser des choses.»

Peu ciblé par Stafford en début de match, Johnson a finalement capté huit passes pour 93 verges de gains. Profitant de couvertures en solo, il a ajouté des touchés sur des jeux de quatre et de trois verges au troisième quart.» «À la fin du premier quart, j'ai réalisé que le 81 n'avait pas encore reçu le ballon», a raconté Stafford en parlant de Johnson. «Nous avons donc commencé à concevoir des jeux pour lui.»

Stafford semble connaître du succès avec les choix de jeux du coordonnateur à l'attaque Jim Bob Cooter, qui a succédé à Joe Lombardi, congédié il y a un mois. «J'aime le fait qu'il soit si combatif», a précisé le quart-arrière. «Ça déteint sur les joueurs parce que c'est agréable lorsqu'il vous donne l'occasion de réaliser des jeux importants.»

Mark Sanchez a amorcé la rencontre au lieu de Sam Bradford, blessé à une épaule. Le quart des Eagles a complété 19 passes en 27 tentatives pour des gains de 199 verges et deux majeurs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer