Mathieu Betts meilleure recrue

Mathieu Betts, ailier défensif du Rouge et Or... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Mathieu Betts, ailier défensif du Rouge et Or de l'Université Laval, a été nommé recrue par excellence dans le football universitaire canadien. Il a de plus été élu dans la première équipe d'étoiles en défensive.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Mathieu Betts a couronné une première saison de rêve en étant nommé recrue par excellence au Canada, jeudi soir.

«C'est très émouvant. Je suis extrêmement fier», a dit l'ailier défensif du Rouge et Or de l'Université Laval, en marge du Banquet des étoiles canadiennes, au Hilton. «Je ne peux pas dire de quoi je suis le plus fier, mais quand tu fais un bilan à la fin de la saison, c'est les souvenirs que t'en retires... C'est le sentiment de camaraderie au football que tu retiens.»

L'athlète de 20 ans a dominé tous ses confrères canadiens avec 12 sacs du quart, un demi de moins que le record de tous les temps. Betts était le joueur collégial le plus convoité, l'été dernier. L'ancien des Spartiates du Cégep du Vieux Montréal a répondu aux attentes. Et davantage.

Il succède à son coéquipier et quart-arrière Hugo Richard, recrue de l'année en 2014, avec qui il a joué au secondaire. Jean-Frédéric Tremblay est le seul autre Rouge et Or à avoir obtenu cet honneur, en 2000.

Malgré ses succès, Betts semble avoir hâte de tourner la page sur cette première saison. «Ça va faire du bien de passer à autre chose. En tant que recrue, je me suis fait demander de nombreuses fois pourquoi j'avais choisi l'Université Laval. Ça va être le fun de me faire demander "Comment a été ta partie?" et pas seulement "Comment a été ta partie en tant que joueur de première année?"»

Encore Buckley!

Pour une deuxième année de suite, Andrew Buckley a été choisi joueur par excellence au Canada. Le quart-arrière de Dinos de l'Université de Calgary, joueur de cinquième et dernière année, a battu un record canadien en récoltant 3162 verges par la passe dans la dernière saison. Il est devenu seulement le sixième homme à remporter le trophée Hec Crighton plus d'une fois, après Chris Flynn (1988, 1989 et 1990), Tim Tindale (1991 et 1993), Éric Lapointe (1996 et 1998), Tommy Denison (2002 et 2003) et Erik Glavic (2007 et 2009).

Mathieu Betts a couronné une première saison de rêve en étant... (Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Le Soleil

Les autres membres du Rouge et Or en nomination pour des honneurs individuels ont fait chou blanc. Wayne Harris Jr (Dinos) a été préféré à Glen Constantin comme entraîneur-chef de l'année. Le garde Charles Vaillancourt a vu David Onyemata (Bisons du Manitoba) monter sur la scène à titre de meilleur joueur de ligne.

Par contre, six joueurs de l'Université Laval ont été nommés dans les équipes d'étoiles. À l'offensive, Vaillancourt a été rejoint par le bloqueur Jason Lauzon-Séguin dans la première, tandis que Betts fait partie des 12 meilleurs hommes en défensive. Philippe Gagnon (garde), Shayne Gauthier (secondeur) et Alex Hovington (demi de coin) se retrouvent dans la deuxième formation étoilée.

Des honneurs qui sont loin de faire oublier le revers dramatique du Rouge et Or en finale de la Coupe Dunsmore il y a deux semaines, a toutefois avoué Lauzon-Séguin. «Il n'y aura jamais rien d'assez gros pour mettre un baume sur la défaite qu'on a eue contre les Carabins. Chaque semaine, on entend parler d'eux. On les voit à la télé, on les entend à la radio... C'est un petit pincement à chaque fois.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer