• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Une finale sur fond de talent et d'amitié entre le Notre-Dame et les Cougars 

Une finale sur fond de talent et d'amitié entre le Notre-Dame et les Cougars

L'entraîneur-chef du Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy, Marc André Dion... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy, Marc André Dion

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La finale du Bol d'or collégial se déroulera sur fond de talent... et d'amitié. Les entraîneurs-chefs des deux équipes se connaissent depuis le début du secondaire et se parlent encore toutes les semaines.

Samedi après midi, Marc-André Dion et le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy (7-2) tenteront de venir à bout de Jean-François Joncas et de ses Cougars du Collège Champlain-Lennoxville (9-0). «On ne parle pas de nos équipes!» assure Joncas, commentant les nombreuses discussions téléphoniques qu'il a toujours avec son ancien coéquipier.

Leur «union» ne date pas d'hier. Ils ont joué dans l'équipe de football du Séminaire de Sherbrooke, puis se sont retrouvés chez les Cougars au collégial. Ils ont ensuite fait le saut chez le Rouge et Or au niveau universitaire. Colocataires pendant un temps à Québec, ils ont remporté ensemble la Coupe Vanier de 2003.

Dion assure que l'amitié entre les deux hommes ne changera absolument rien à sa motivation pour le match de samedi. «Ce n'est pas vraiment à propos de nous. C'est à propos des jeunes. C'est [à propos de] l'engouement de la finale.»

Invincibles et favoris

Invincibles jusqu'ici cette saison, les Cougars sont favoris, sans doute, mais quand Joncas parle de ses adversaires, il ne voit que du bon. «Ils ont un front défensif qui ne donnent pas grand-chose au sol, des demis défensifs agressifs. Ils ont aussi un excellent quart-arrière [David Pelletier] et une grosse ligne offensive. Ils n'ont pas vraiment de faiblesse où on peut dire : "Là, on va les attaquer."»

De son côté, Dion souligne le brio du receveur de passes Marc-Antoine Pivin et celui de Michael Arruda, «le meilleur quart-arrière de la ligue». Le premier domine pour les verges gagnées par la voie des airs (1053), tandis que le second s'impose pour le nombre de passes de touché (21).

Plus tôt cette saison, les Cougars ont vaincu le Notre-Dame 41-25. Les deux entraîneurs assurent que leur équipe sera meilleure samedi que ce jour-là. «On était un peu au-dessus de nos affaires quand on les a affrontés. On n'est vraiment pas sortis forts. On ne peut pas jouer plus mal que ça, c'est sûr», affirme Dion, dont la troupe avait à ce moment une fiche de 6-0, comme ses adversaires.

«On a peut-être eu un petit excès de confiance, chose qu'on n'aura pas» samedi. Le Notre-Dame était alors affaibli par l'absence de quelques joueurs-clés, ce qui ne sera pas le cas au Bol d'or, même si «tout le monde est blessé à ce temps-ci de l'année», lance Dion.

Le grand match débute à 15h, samedi, au stade Alphonse-Desjardins de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer