• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Le Rouge et Or a rendez-vous avec les Carabins en finale de la Coupe Dunsmore 

Le Rouge et Or a rendez-vous avec les Carabins en finale de la Coupe Dunsmore

Ugo Cavalancia (94), Edward Godin (45), Mathieu Betts... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Ugo Cavalancia (94), Edward Godin (45), Mathieu Betts (9), Guillaume Tremblay-Lebel (30) et Shayne Gauthier (44) se sont fait un plaisir de malmener le quart des Stingers, Trenton Miller.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une première demie sans faille a permis au Rouge et Or d'écraser les Stingers de Concordia 52-8, samedi après-midi, en demi-finale québécoise. L'Université Laval pourra donc prendre sa revanche sur les Carabins de Montréal samedi prochain, en finale de la Coupe Dunsmore.

«C'est vraiment à l'image de notre semaine de pratique. C'est une des belles victoires» de la saison, s'est réjoui l'entraîneur-chef Glen Constantin, qui a vanté d'entrée de jeu la prestation de son quart-arrière.

Hugo Richard a en effet été la grande vedette pour les locaux, qui ont inscrit 40 points dans les 30 premières minutes de l'affrontement. Deux quarts et des poussières lui ont suffi pour qu'il complète 22 de ses 26 passes (261 verges). Quatre d'entre elles se sont transformées en touché. Il a de plus effectué sept courses (39 verges), dont une jusque dans la zone des buts.

«Rarement je me suis senti en contrôle comme ça cette saison», a analysé Richard. «Je voyais ce qui se passait et j'étais en mesure de réagir. Et tout le monde était sur la même page.

«Pour nous, ce n'est qu'une partie sur quatre avant notre objectif final», a aussi lancé Richard, parlant sans la nommer de la Coupe Vanier. «Je dirais que je suis déjà passé à autre chose», a-t-il ajouté, cinq minutes après la fin de la rencontre.

Richard a rejoint Anthony Auclair (35 verges) et Félix Lechasseur (10) dans la zone des buts au premier quart, avant de faire la même chose pour Alexandre Savard (8) et Maxime Boutin (6) au deuxième. Il a aussi fait une course de deux verges jusqu'à bon port entre ces deux derniers touchés.

Dominic Lévesque, qui avait raté une transformation un peu plus tôt, a ensuite réussi deux placements (25 et 12 verges) pour compléter le pointage (40-0) à la mi-temps.

Miller quitte le match

Le quart étoile des Stingers, Trenton Miller, a quitté le match en fin de deuxième quart après avoir été frappé solidement par Edward Godin et Mathieu Betts. Rien de sérieux, selon l'entraîneur-chef des Stingers, Mickey Donovan. Colin Sequeira a pris le relais.

La deuxième demie a commencé comme la première s'était terminée: avec un placement de Lévesque (32 verges). À mi-chemin au troisième quart, Marc-AntoineLangevin a remplacé Hugo Richard, à qui les entraîneurs ont donné un repos bien mérité.

Au début du dernier quart, Langevin a repéré Étienne Moisan, qui a filé jusque dans la zone des buts sans être inquiété. Un jeu de 24 verges. Les 8814 spectateurs ont alors commencé à vider le Stade Telus.

La défensive du Rouge et Or n'aura laissé aucun espace à l'attaque des Stingers. Les deux quarts perdants ont certes complété23 de leurs 43 passes pour 262 verges, mais l'attaque au sol n'a généré que 29 verges de gain net.

«C'est toujours le fun de jouer comme on est supposé jouer», a dit le joueur de ligne Edward Godin. «On performait sur toutes les phases du jeu.» Sur les unités spéciales, Dominic Lévesque s'est même permis de récupérer son propre botté de dégagement au troisième quart.

Le seul touché des visiteurs est survenu en fin de match, alors que la victoire de l'Université Laval était déjà acquise. Grâce à ce gain, le Rouge et Or participera à une 13e finale de la Coupe Dunsmore consécutive.

L'Université de Montréal, championne en titre, sera en ville samedi prochain, à 14h. Les Carabins ont vaincu samedi le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke 31-24.

Donovan garde le sourire

Souriant malgré le revers, l'entraîneur-chef des Stingers de Concordia, Mickey Donovan, a reconnu par des louanges la supériorité de l'Université Laval, samedi. «Je n'ai que du respect pour le Rouge et Or et Glen Constantin. Il dirige le meilleur programme au pays et nous voulons les rejoindre afin de pouvoir rivaliser avec eux chaque année.» Malgré la dégelée en première demie, Donovan assure que ses joueurs ont su rester concentrés pendant tout le match. «Ils ont gardé leur focus. On est chanceux d'avoir un bon groupe de gars. Ils sont jeunes, travaillants et ils n'abandonnent pas. Ils auront faim. Ils voudront revenir ici l'an prochain et se battre à nouveau», a affirmé le coach, qui a vu sa troupe se battre avec plus de hargne que lors de la défaite de74-18 en demi-finale, l'an dernier.

La logique respectée

Quelques équipes sont venues près de causer une surprise, mais la logique a été respectée, samedi, dans les cinq matchs de série du football universitaire canadien disputés hors Québec. Les deux meilleures formations au pays ont eu chaud. Les Dinos de Calgary (1) tiraient de l'arrière 16-8 à la mi-temps, mais sont finalement venus à bout des Huskies de la Saskatchewan 37-29. Les Mustangs de Western (2) ont quant à eux vaincu Laurier 32-18, mais ne menaient que par deux petits points après 30 minutes. Western affrontera en finale les Gryphons de Guelph, tombeurs des Ravens de Carleton 33-21. Les vainqueurs se mesureront au Rouge et Or ou aux Carabins en demi-finale canadienne. Dans l'Ouest, Calgary recevra les Thunderbirds de l'UBC, qui ont écrasé les Bisons du Manitoba 52-10. Dans les Maritimes, les X-Men de St. Francis-Xavier ont facilement battu les Axemen d'Acadia 26-4. Les Mounties de Mount Allison les attendent en finale.

Godin piqué par les Stingers

Lorsque les joueurs du Rouge et Or ont fait leur entrée dans le stade Telus, avant le match, ceux des Stingers se sont alignés au milieu du terrain afin de faire face à leurs adversaires, près du logo de l'Université Laval. Erreur.

«Moi, ça m'a fait tiquer», a admis Edward Godin en souriant. «Quelqu'un qui vient se mettre dans ma face sur mon terrain, ça vient me chercher. J'avais beaucoup de hargne avant le botté d'envoi.»

Cette hargne «se cultive. Et tu peux la remettre sur le terrain... entre les sifflets», a ajouté le joueur de ligne défensive, sans perdre son sourire.

«Ça allume les flammèches», a ajouté le receveur de passes Félix Lechasseur, auteur d'un touché. «C'est un logo qu'on tient sur notre coeur, on le porte. C'est la game, c'est correct. Tu viens t'essayer. Mais il y a un prix à payer. Ils ne se sont pas aidés fort, fort. Ça fait juste plus mal après!»

Conséquence directe ou non de l'«audace» des Stingers, le Rouge et Or a pris le contrôle du match rapidement, même si le premier touché n'a été marqué qu'après 8:16 de jeu.

«On veut s'assurer que chaque rencontre commence à notre vitesse. On a réussi dès le début à leur montrer que c'était nous qui dictait le match», a indiqué Lechasseur. «Quand tu bats une équipe dès le premier quart, qu'ils n'ont plus beaucoup d'espoir, c'est plus facile de les dominer ensuite», a constaté Godin.

Miller blessé

Ce dernier a joué un grand rôle pour contenir le quart Trenton Miller, pourtant le meilleur à sa position au Québec cette saison. Il a plaqué l'Américain derrière la ligne de mêlée après quelques minutes de jeu. Assisté de Mathieu Betts, il l'a ensuite frappé en fin de deuxième quart, jeu sur lequel l'étoile des Stingers s'est blessé au bras.

«C'est une bonne chose de l'avoir sorti du match aussi vite qu'on l'a fait», a affirmé Godin. «On voulait lui enlever toutes ses lectures de passes, le forcer à courir. Je pense qu'on a bien réussi à le faire aujourd'hui», a dit le secondeur Mathieu Masseau.

Côté attaque, le Rouge et Or a vraiment utilisé toutes ses armes. Au sol, huit joueurs ont porté le ballon. Maxime Boutin a été le meilleur, gagnant 72 verges en 10 courses. Par les airs, 10 joueurs ont capté des passes, dont 5 - Benoit Gagnon-Brousseau, Lechasseur, Tyrone Pierre, Félix Faubert-Lussier et Alexandre Savard - ont gobé trois ballons ou plus.

Partager

À lire aussi

  • Les erreurs coulent le Vert & Or

    Sports

    Les erreurs coulent le Vert & Or

    Les Carabins de l'Université de Montréal ont vaincu le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke pour une deuxième année consécutive en demi-finale du... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer