Ces échappés qui hantent le Rouge et Or

Le porteur de ballon Christopher Amoah est prêt... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le porteur de ballon Christopher Amoah est prêt à revenir au jeu en fin de semaine contre les Stingers de l'Université Concordia. Juste à temps pour les séries.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Trois échappés. Une «tache noire» que le Rouge et Or frottera toute la semaine pour s'assurer d'un jeu propre au premier duel éliminatoire, samedi.

«Plus la saison avance, plus c'est important de bien courir le ballon. Mais il faut aussi bien tenir le ballon!» a insisté l'entraîneur-chef Glen Constantin, mardi soir, au sortir du premier entraînement de novembre pour le club de football de l'Université Laval.

«Ç'a été une tache noire du match de McGill. Ça arrive avec un temps moins clément et c'est encore plus vrai en séries. Il est important, un, de bien courir et deux, de bien sécuriser le ballon.»

Pour une deuxième année consécutive, le Rouge et Or (7-1) retrouvera les Stingers de Concordia (4-4) en demi-finale québécoise, samedi, au PEPS. Le Rouge et Or devrait aussi retrouver son deuxième porteur de ballon, Christopher Amoah.

Le numéro 20 n'a pas joué depuis un mois. Sa cheville droite a pris plus de temps à guérir que prévu. Il s'était infligé une entorse au début du deuxième quart du cinquième affrontement régulier, justement contre Concordia. Il avait cumulé 344 verges de gains au sol et quatre touchés au cours des quatre premières rencontres.

«Ce n'était pas ce qu'on pensait au début. Au fur et à mesure, on réalisait que ça prenait plus de repos. J'ai donc pris le temps nécessaire pour revenir en santé. Pour les séries, c'est important que je sois prêt à jouer au max», a-t-il expliqué, après avoir enfilé les épaulières pour la première fois depuis belle lurette, le 4 octobre.

«J'essaie de revenir dans le système doucement, retrouver le rythme et l'équipe», a indiqué celui qui portait le gilet noir des intouchables durant les exercices avec contact.

«Il n'a pas fait grand-chose aujourd'hui», a de son côté constaté Constantin, à propos d'Amoah. «Même si des fois les gars sont en santé, ils ne sont pas nécessairement en forme de match. On va voir comment ça va aller», a modéré le patron, qui a vu trois de ses protégés laisser tomber le précieux objet, samedi dernier. Deux des trois fautifs sont des jeunes qui touchaient rarement au ballon jusque-là, le retourneur Denver Wright et le porteur Sébastien Serré.

Serré va écoper

Avec le retour au jeu probable d'Amoah et de Vincent Alarie-Tardif au poste de demi offensif, Serré ne devrait être que peu ou pas utilisé en novembre. Et Wright, aussi demi de coin, a aussitôt perdu son emploi de retourneur.

L'autre échappé a été le fait du vétéran Maxime Boutin. «Ça peut être un manque d'intensité contre un adversaire moins coriace, un relâchement», estime Constantin. «Maxime avait le problème d'échapper le ballon en début de carrière, mais dans les récentes années, il l'a bien sécurisé. Et il court aussi plus physiquement que dans le passé», défend-il son porteur partant.

Après Amoah, au tour d'Alexandre Savard de souffrir à la cheville droite. À son deuxième match dans les rangs universitaires et après avoir capté sa toute première passe, samedi, le grand receveur est ressorti en boitant. Il se déplace en béquilles jusqu'à nouvel ordre, tout comme Christian Dallaire, un autre receveur qui a subi une blessure lors du match à McGill.

Troisième au Canada, pire classement en 11 ans !

Le Rouge et Or (7-1) termine la saison régulière troisième au palmarès des 10 meilleures équipes publié chaque mardi. Même rang que le club de l'Université Laval occupait la semaine dernière. Il s'agit quand même de son pire classement au top 10 pour amorcer les séries en 11 ans. La dernière fois que le Rouge et Or a abordé novembre troisième, c'est en 2004 et en 2003. Deux années où il a gagné la Coupe Vanier. Pour trouver pire dans le cas de l'UL, il faut remonter à la fin d'octobre 2002, alors que le Rouge et Or pointait sixième au Canada. Cette fois-ci, Montréal (6-2) conclut en quatrième place, Sherbrooke (5-3) septième et Concordia (4-4) en 11e position ou premier exclu. Calgary (8-0), champion de l'Ouest, trône au premier rang pour une huitième semaine d'affilée, devant Western (8-0), champion de l'Ontario. Ce sont les deux seules équipes invaincues. Champion des Maritimes, Mount Allison (5-3) arrive 13e! Et UBC (6-2), venu à Québec en match présaison, est sixième.

Attention à Trenton Miller

Le nouveau quart-arrière des Stingers, Trenton Miller, a amassé... (Photothèque Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Le nouveau quart-arrière des Stingers, Trenton Miller, a amassé 2384 verges de gains aériens, un sommet cette saison au Québec.

Photothèque Le Soleil

Les Stingers «se sont améliorés grandement depuis» la raclée de 74-18 infligée par le Rouge et Or en demi-finale de conférence de l'an dernier, assure Glen Constantin. En bonne partie grâce à leur nouveau quart-arrière américain, Trenton Miller. Plus que ses 2384 verges de gains aériens, un sommet cette saison au Québec, c'est son ratio de 20 passes de touché contre huit interceptions qui impressionne. En comparaison, Gabriel Cousineau (Montréal) est 7-8. «Miller est aussi bon, mais d'une autre manière. Il manie bien les matchs et gère bien les occasions de courir. Tu vois qu'il a joué du bon football», reconnaît Constantin, au sujet de l'ancien de la NCAA de deuxième division. Le ratio de Jérémi Roch (Sherbrooke) est de 15-10 et celui de Hugo Richard (Laval), 6-5. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer