Un trophée qui brille pour le Rouge et Or

Luis Guimont-Mota et Maxime Boutin... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Luis Guimont-Mota et Maxime Boutin

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Rouge et Or de l'Université Laval peut gagner un 11e championnat de saison régulière consécutif, samedi après-midi. S'agit d'aller vaincre sur leur terrain les Redmen de McGill, équipe exclue des séries éliminatoires. Il y a le résultat, mais aussi la façon. L'entraîneur-chef Glen Constantin insiste pour rapporter un trophée qui brille.

Pas de traces de doigts

Battre les Redmen au pointage s'avère presque une formalité. Une victoire confirmera le titre de saison. Mais il y a plus. «On dit aux joueurs qu'on veut un trophée, mais un trophée reluisant. Sans marques de doigts», illustre Glen Constantin, le patron du Rouge et Or.

Ne pas prendre de mauvais plis en vue des éliminatoires. Ni laisser de mauvaises traces vidéo à nos futurs adversaires constitue une priorité pour les représentants de l'Université Laval. Laisser une impression de perfection.

«Il faut polir notre jeu et réduire les erreurs au minimum. On doit éliminer toutes failles dans notre jeu, si possible», explique Constantin, à l'approche du huitième et dernier rendez-vous au calendrier régulier. «Il faut se roder pour les séries», résume-t-il.

McGill n'est pas une proie si facile avec une attaque qui a déployé ses ailes en deuxième moitié de saison. Les Redmen ont marqué plus de 40 points à trois de leurs quatre dernières sorties. Aisé d'y voir la marque de Benoît Groulx, coordonnateur à l'attaque de première année avec McGill et machine à marquer des points durant ses cinq années comme quart-arrière du Rouge et Or.

«Benoît Groulx est juste un autre coach, pour l'instant. J'y vois surtout la signature de Justin Ethier», rétorque Constantin, comme quoi le crédit reviendrait en bonne partie au boss de l'offensive à l'UL, Ethier, qui a dirigé Groulx de 2005 à 2009. Coordonnateur offensif à Bishop's de 2010 à 2012, Groulx a encore à développer son propre style, selon le coach.

En prévision du mauvais temps de novembre, Constantin souhaite voir sa propre attaque mettre son jeu de course à point, que ce soit avec Maxime Boutin ou le retour possible de Christopher Amoah. Le pilote espère aussi revoir le plaqueur Vincent Desjardins en action, lui qui n'a pas encore joué cette saison à cause d'une fracture du pied. Le demi de coin Marc-Olivier Simard pourrait aussi revenir au jeu.

Le Rouge et Or de l'Université Laval peut gagner un... (Infographie Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Chose promise, chose due

Après une saison catastrophe de huit défaites l'an dernier, les Redmen et leur nouvel entraîneur-chef s'étaient promis une chose : «Être compétitifs dans huit matchs au minimum.» «Et on va respecter notre promesse», assure Ronald Hilaire. «On va se donner du début à la fin.»

L'élimination est survenue samedi dernier, sur le dernier jeu du match. Un placement de 30 verges a donné la victoire et la dernière place en séries à Concordia. «Avec la saison qu'on a eue l'an passé, on n'avait rien à perdre. La seule direction qu'on pouvait prendre, c'est vers le haut. Alors on ne manque pas de motivation», assure Hilaire.

Loin de ses 824 verges de 2013, le porteur de ballon de Québec Luis Guimont-Mota a quand même retrouvé ses repères après avoir été suspendu par sa propre université pour les cinq derniers matchs de la campagne précédente. L'auteur d'une seule performance de plus de 100 verges cette année franchira le plateau de 400 verges en 2015, samedi.

«Il a eu des matchs étincelants et d'autres un peu moins, mais c'est la réalité d'une conférence compétitive comme la nôtre», croit son patron. «Dans l'ensemble, c'est une bonne saison de retour pour lui. Il lui restera ensuite un choix à faire pour revenir ou non pour une cinquième année. S'il revient, il sera encore plus motivé.»

L'attaque aérienne des hommes en rouge repose dorénavant sur les épaules du quart recrue Nicolas English, qui a pris les commandes au détriment de Joël Houle, pivot de deuxième année. English a complété plus des trois quarts de ses passes dans deux de ses trois dernières prestations, enregistrant quatre passes de touché pas plus tard que la fin de semaine passée.

La défensive de McGill a aussi certaines qualités avec 15 sacs réussis et 11 accordés, arrivant deuxième au Québec chaque fois derrière Laval (23-6). Les Redmen n'ont pas eu le dessus sur le Rouge et Or depuis 2001.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer