Vick plutôt que «Big Ben»

Michael Vick sera le partant des Steelers jeudi,... (Photo Billy Hurst, AP)

Agrandir

Michael Vick sera le partant des Steelers jeudi, quand ils accueilleront les Ravens de Baltimore, un poste qu'il occupera tant que Ben Roethlisberger ne sera pas de retour.

Photo Billy Hurst, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Will Graves
Associated Press
Pittsburgh

Ben Roethlisberger a prudemment quitté le complexe d'entraînement des Steelers de Pittsburgh lundi, sa jambe gauche immobilisée dans une attelle, mais tout de même avec un bon moral.

Le meneur de l'une des attaques les plus dynamiques de la NFL devrait être de retour quelque part en 2015, lui qui s'est étiré le ligament latéral médial du genou gauche pendant le troisième quart du match remporté 12-6 aux dépens des Rams de St. Louis.

Ce à quoi le reste de la saison des Steelers ressemblera une fois Roethlisberger de retour dépendra beaucoup de ce que sera en mesure d'accomplir son substitut Michael Vick. À 35 ans, il est permis de se demander si Vick en a encore suffisamment dans le réservoir pour mener les Steelers. L'entraîneur-chef Mike Tomlin, lui, est convaincu que oui.

Vick sera le partant des Steelers (2-1) jeudi, quand ils accueilleront les Ravens de Baltimore (0-3), un poste qu'occupera Vick tant que Roethlisberger ne sera pas de retour. Tomlin n'a pas voulu donner d'échéancier sur l'absence de son quart no 1, sauf pour dire qu'il sera à l'écart «plusieurs semaines».

Roethlisberger a fait une mauvaise chute quand il a été plaqué par le demi de sûreté des Rams Mark Barron, sa jambe gauche pliant de façon inquiétante tandis qu'il tombait sur le gazon synthétique. Un test d'imagerie par résonance magnétique a permis d'établir qu'il ne souffrait pas de dommages structurels, ce qui ne l'empêchera quand même pas de rater des matchs en raison d'une blessure pour la deuxième fois seulement en 12 ans.

Vick s'est alors amené dans le match. Celui qui a pris part à quatre Pro Bowls a été embauché en août et a rapidement gagné le poste de second. Il a complété cinq de ses six passes pour 38 verges, loin du genre de boulot qu'il accomplissait à ses meilleures années. À sa défense, on ne lui a rien demandé de plus que d'éviter les erreurs pendant que la défense des Steelers protégeait leur avance en deuxième demie.

Défi différent

Le défi sera drôlement différent à domicile contre un club toujours sans victoire, mais Tomlin n'est pas du tout inquiet sur la capacité de Vick d'être prêt pour ce match, même s'il n'a que quelques jours pour s'y préparer.

«Ce n'est pas son premier rodéo», a déclaré Tomlin.

Peut-être. Mais il ne s'agira seulement que du quatrième départ de Vick au cours des deux dernières campagnes. Sa seule victoire au cours de cette période? Quand il a surpris les Steelers dans un gain de 20-13 des Jets de New York en novembre dernier. Et Vick disposera de beaucoup plus de matériel offensif à sa disposition pour cette rencontre, dont le demi à l'attaque Le'Veon Bell et le receveur de passes Antonio Brown.

Il ne faut toutefois pas s'attendre à ce que Vick ait autant de latitude que Roethlisberger, qui a passé plus de trois saisons à travailler avec le coordonnateur à l'attaque Todd Haley, qui côtoie Vick depuis cinq semaines seulement.

«Nous allons nous assurer de travailler dans sa zone de confort, a dit Tomlin. Nous allons tenter de lui faciliter les choses afin de nous donner les meilleures chances de l'emporter.»

Cela fait déjà cinq ans que Vick a connu sa dernière saison digne de mention - alors qu'il avait remporté le titre du retour de l'année, en 2010. Vick gère plus les matchs qu'il ne les change maintenant. Si son travail ne constitue que d'aider les deux vedettes offensives des Steelers à faire leur travail, ça lui convient parfaitement.

«Je ne me mettrai pas toute la pression sur les épaules, a indiqué le quart-arrière. Je vais assumer tout ce qui va se passer, mais je vais me préparer afin d'aider du mieux que je peux ce club.»

«Il ne s'agit pas que de lui, a pour sa part déclaré Brown. Nous devons être en mesure de l'aider, de capter ses passes, de courir avec le ballon, qu'il faudra protéger.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer