La NFL en rafale

Avec son équipe en arrière par 13 points... (AP, James Kenney)

Agrandir

Avec son équipe en arrière par 13 points après trois quarts, Andrew Luck a pris les choses en main dans le dernier droit de la rencontre, permettant aux Colts d'Indianapolis de signer un premier gain cette saison.

AP, James Kenney

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Luck se réveille à temps

Faisant face à un premier début de saison avec trois défaites de suite depuis 2011, Andrew Luck a mené la charge pour les Colts d'Indianapolis.

Le quart étoile des Colts s'est aussi assuré de faire attendre le quart recrue des Titans du Tennessee, Marcus Mariota, qui souhait avoir le dessus à son premier duel contre son rival de la section Sud de l'Américaine.

Luck a lancé deux passes de touché en 56 secondes au quatrième quart et les Colts ont arraché une première victoire cette saison en battant les Titans 35-33, hier.

«C'est une grosse victoire, a dit Luck. Et c'était contre une bonne équipe, contre un rival de section, à l'étranger. Si nous voulons relancer notre saison, c'est ce dont nous avions besoin.»

Luck a porté son dossier à vie à 7-0 contre les Titans grâce à une autre spectaculaire remontée. Les Colts (1-2) tiraient de l'arrière 27-14 avant que Luck ne se mette en marche.

Deux touchés rapides

Le quart des Colts a orchestré une poussée de 98 verges qui s'est conclue avec une passe de touché de 35 verges à Phillip Dorsett, avec 6:49 à jouer au temps réglementaire.

Dwight Lowery, qui avait retourné une interception sur une distance de 69 verges pour un touché au deuxième quart, a de nouveau intercepté une passe de Mariota. Luck a repéré Donte Moncrief pour un majeur de 11 verges 56 secondes plus tard, plaçant les Colts en avant 28-27.

Les Titans (1-2) ont perdu 13 de leurs 14 derniers duels face à leurs rivaux de la section.

«Celle-là fait mal parce que nous étions en contrôle, a dit le secondeur des Titans Brian Orakpo. Nous affrontions les champions en titre de la section et nous avions la victoire dans le sac. Nous pouvons retenir des éléments positifs du match, mais il nous faut plus que des victoires morales.»

Mariota a plus tard mené les Titans vers un touché, mais la tentative de transformation de deux points a échoué. Les Titans ont ensuite tenté un botté court, mais le ballon a abouti à l'extérieur des limites du terrain.

«C'est un match dont on va se rappeler longtemps», a déclaré l'entraîneur-chef des Colts, Chuck Pagano.

Frank Gore a inscrit deux touchés au sol pour les Colts, dont celui qui a confirmé le résultat grâce à une course de six verges avec 2:51 à faire.

L'attaque des Falcons s'éclate à Dallas

Mike Person félicite Devonta Freeman qui a marqué un... (AP, Brandon Wade) - image 3.0

Agrandir

Mike Person félicite Devonta Freeman qui a marqué un touché.

AP, Brandon Wade

Julio Jones a plongé par-dessus la ligne des buts pour le touché. Ce jeu a réduit la foule de Dallas au silence, elle qui espérait que son équipe ait trouvé le moyen de survivre malgré les absences de Tony Romo et Dez Bryant.

Le demi offensif des Falcons, Devonta Freeman, a fait le reste du travail pour faire régner le silence.

Matt Ryan et Jones ont uni leurs efforts pour inscrire deux touchés, Freeman a amassé

141 verges de gains au sol et trois touchés et les Falcons ont battu les Cowboys 39-28, dimanche.

«Nous voulons simplement bouger le ballon. Je me fous de la manière dont on le fait», a dit Freeman. «Au sol ou dans les airs, si nous récoltons trois points sur un placement. Pourvu que nous bougions le ballon.»

Les Cowboys devaient se débrouiller sans les services de Romo et de Bryant pour la première fois de la saison.

Le troisième touché de Freeman au début du quatrième quart a couronné une remontée de 14 points des Falcons (3-0), qui n'avaient pas gagné un troisième match avant la dixième semaine d'activités, l'an dernier.

Jones a connu son troisième match consécutif d'au moins 100 verges pour amorcer la saison, terminant la rencontre avec 164 verges de gains et un touché.

«Nous avons clairement été frappés au visage et nous tentions de trouver une réponse, a déclaré Dan Quinn, qui a rejoint Jim Mora en tant que seuls entraîneurs des Falcons à amorcer leur carrière avec trois victoires de suite. Les Cowboys nous ont donné du fil à retordre et nous avons dû nous battre pour revenir dans le match.»

Les Cowboys (2-1) ont vu leur séquence de six victoires en saison régulière prendre fin. Il s'agissait d'un neuvième revers de suite en tant que partant pour le quart réserviste Brandon Weeden.

Weeden a complété ses 16 premières passes, mais la série a pris fin avec une interception au deuxième quart, qui a fait tourner le vent en faveur des Falcons.

Les Bills écrasent les Dolphins 41-14

Les Dolphins ont encaissé dimanche leur plus cuisante... (AP, Lynne Sladky) - image 5.0

Agrandir

Les Dolphins ont encaissé dimanche leur plus cuisante défaite lors de leur match d'ouverture locale en 50 ans d'histoire.

AP, Lynne Sladky

L'ailier rapproché Charles Clay s'est détaché de son poursuivant, a déjoué deux demis défensifs et a filé vers la zone des buts pour le premier touché des Bills de Buffalo après à peine trois minutes de jeu.

Et ce n'était que le début.

Tyrod Taylor a récolté 277 verges de gains aériens et a lancé trois passes de touché à son premier départ à l'étranger dans la NFL et les Bills ont écrasé les Dolphins de Miami 41-14, dimanche.

Les Bills ont accumulé 429 verges de gains à l'attaque, ont réussi trois interceptions aux dépens de Ryan Tannehill en première demie et menaient 27-0 avant un majeur des Dolphins tard au troisième quart.

Taylor a expliqué que le bon début de match a été crucial.

«Nous connaissons le défi que représente un premier match à l'étranger et il est important de taire la foule rapidement, a-t-il dit. Il fallait simplement bien exécuter les jeux.»

Les Bills (2-1) se sont donc rachetés après une défaite humiliante à domicile face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre la semaine dernière. Les Dolphins (1-2), qui ont amorcé la saison avec l'espoir d'atteindre les éliminatoires pour une première fois en huit ans, ont chuté au dernier rang de la section Est de l'Américaine en encaissant un deuxième revers de suite.

«Ça commence avec moi, je dois accepter ma part de responsabilité, a dit l'entraîneur-chef des Dolphins, Joe Philbin. Nous allons devoir réviser tout ce que nous faisons. Il n'y a pas de potion magique. Si j'avais de la potion magique, je l'aurais déjà sortie.»

Les Dolphins ont encaissé leur plus cuisante défaite lors de leur match d'ouverture locale en 50 ans d'histoire.

Les Bills ont une fiche de 5-2 face aux Dolphins au cours des quatre dernières années. Leur fiche est de 18-26 contre les autres équipes de la NFL.

La victoire a été particulièrement savoureuse pour les anciens membres de Dolphins Richie Incognito et Clay, qui faisaient partie du groupe de capitaines des Bills.

Clay, qui a marqué un touché sur 25 verges, a signé un contrat avec les Bills en tant que joueur autonome après quatre saisons avec les Dolphins. Incognito était de retour à Miami pour une première fois depuis que sa carrière a été déraillée il y a un an et demi par un scandale d'intimidation.

«Le dernier match que j'ai joué sur ce terrain et tout ce qui s'est passé par la suite, ç'a laissé un mauvais goût dans ma bouche, a dit Incognito. C'est une belle sensation de revenir ici, de voir les gars, de les affronter et de les battre.»

Les partisans ont commencé à huer après moins de 12 minutes de jeu et le stade était presque vide rendu au quatrième quart.

«On ne peut qu'aller vers le haut, a dit l'ailier rapproché des Dolphins Jordan Cameron. On ne peut plus descendre.»

Match gagné, Big Ben perdu

Le quart Ben Roethlisberger des Steelers de Pittsburgh... (AP, Billy Hurst) - image 7.0

Agrandir

Le quart Ben Roethlisberger des Steelers de Pittsburgh a été victime d'une blessure au genou gauche, dimanche.

AP, Billy Hurst

Le quart Ben Roethlisberger des Steelers de Pittsburgh a quitté la rencontre des siens contre les Rams de St. Louis, dimanche, après avoir été victime d'une blessure au genou gauche.

Roethlisberger s'est blessé au troisième quart après avoir été plaqué derrière la ligne de mêlée par le maraudeur Mark Barron. L'équipe a annoncé qu'il ne serait pas de retour.

Michael Vick a effectué sa première présence de la saison, vers la fin du troisième quart. Il a complété une courte passe lors d'un troisième essai avant que les Steelers ne soient forcés de botter le ballon.

Avant de quitter la rencontre, Roethlisberger avait complété 20 de ses 24 tentatives de passes pour des gains de 192 verges. Il a aussi été victime d'une interception.

Malgré la blessure à leur quart vedette, les Steelers (2-1) ont signé un gain par la marque de 12-6.

Roethlisberger n'a pas manqué de match depuis la saison 2012. Il avait alors raté trois rencontres, vers la fin du calendrier, après avoir été blessé à une épaule.

Brady dans un club sélect

Tom Brady est le quatrième quart à atteindre... (AP, Charles Krupa) - image 9.0

Agrandir

Tom Brady est le quatrième quart à atteindre le plateau des 400 passes de touché dans l'histoire de la NFL, derrière Peyton Manning (533 avant le match de dimanche), Brett Favre (508) et Dan Marino (420)

AP, Charles Krupa

Le quart Tom Brady des Patriots de la Nouvelle-Angleterre a complété la 400e passe de touché de sa glorieuse carrière, rejoignant Danny Amendola sur une distance d'une verge juste avant la fin de la première demie de leur duel contre les Jaguars de Jacksonville dimanche.

Les Patriots ont facilement gagné la rencontre, 51-17, pour porter leur dossier à 3-0 depuis le début de 2015.

Brady est le quatrième quart à atteindre ce plateau dans l'histoire de la NFL, derrière Peyton Manning (533 avant le match de dimanche), Brett Favre (508) et Dan Marino (420).

Brady a bonifié ce total au troisième quart lorsqu'il a repéré Keshawn Martin pour un touché d'une distance de 13 verges.

Brady a inscrit sa 400e passe à son 212e match, trois de plus que Manning. Marino a réalisé l'exploit à son 227e match et Favre, à sa 228e rencontre.

Drew Brees, des Saints de La Nouvelle-Orléans, qui n'a pas joué dimanche en raison d'une blessure à une épaule, totalise 398 passes de touché.

Parmi les autres quarts actifs dans la NFL, Eli Manning, des Giants de New York, suit avec 263.

Sproles mène les Eagles à un premier gain

Darren Sproles a retourné un botté de dégagement sur 89 verges pour le touché et a ajouté une course payante d'une verge pour mener les Eagles de Philadelphie à une victoire de 24-17 face aux Jets de New York, hier. Sam Bradford a lancé une passe de touché en direction de Ryan Mathews, qui a aussi amassé 108 verges en remplacement de DeMarco Murray, blessé. Les Eagles (1-2) ont amélioré leur fiche à 10-0 face aux Jets (2-1), qui avaient battu les Colts d'Indianapolis, lundi. Ryan Fitzpatrick a décoché des passes de touché à Brandon Marshall et à Jeremy Kerley, mais a commis trois interceptions.  AP

Peterson malmène la défensive des Chargers

Adrian Peterson a malmené la défensive adverse pour des gains de 126 verges, deux touchés et 20 courses en trois quarts, hier, et les Vikings du Minnesota ont défait Philip Rivers et les Chargers de San Diego (1-2) 31-14. Chad Greenway a marqué sur un retour d'interception de 91verges pour les Vikings (2-1), qui ont amélioré leur fiche à 7-3 à domicile sous les ordres de l'entraîneur Mike Zimmer. Rivers a été retiré du match au profit de Kellen Clemens au milieu du quatrième quart lorsque l'écart entre les deux équipes a atteint 24 points.  AP

Les Texans signent une victoire de 19-9 face aux Buccaneers

Ryan Mallett a récolté 228 verges de gains et un touché, Alfred Blue a amassé 139 verges au sol et un majeur pour mener les Texans de Houston à une victoire de 19-9 face aux Buccaneers de Tampa Bay, dimanche.

Mallett a procuré une avance hâtive aux Texans (1-2) grâce à une passe de cinq verges en direction de DeAndre Hopkins sur la première séquence du match.

Les Buccaneers (1-2) ont pris les devants 9-7 sur un attrapé de Charles Sims au deuxième quart, survenu après une interception de Mallett, mais n'ont pas marqué à nouveau. Ils ont été abandonnés par leur botteur Kyle Brindza, qui a raté une transformation et trois placements en deuxième demie.

Alfred Blue a parcouru 20 verges pour le touché après le deuxième placement raté de Brindza, mais Randy Bullock a raté la transformation.

Jameis Winston a récolté 261 verges et un touché en plus de commettre une interception pour les Buccaneers.

Les Bengals poursuivent sur leur lancée

Andy Dalton a lancé une passe de touché de sept verges en direction de A.J. Green avec 2:10 à faire, et les Bengals de Cincinnati sont demeurés invaincus en battant les Ravens de Baltimore 28-24, dimanche.

Les Ravens montrent une fiche de 0-3 pour la première fois dans l'histoire de la concession.

Les Bengals (3-0) ont bousillé une avance de 14-0 et tiraient de l'arrière à deux occasions au dernier quart avant que Dalton prenne les choses en mains.

Dalton a complété 20 de ses 32 tentatives de passes pour des gains de 383 verges et trois touchés. Sa cible favorite a été Green, qui a terminé le match avec 10 attrapés, 227 verges de gains et deux touchés.

Les Ravens ont perdu même si Joe Flacco a récolté 362 verges. Il a rejoint Steve Smith, qui a réussi 13 attrapés pour 186 verges, pour deux touchés, mais ce ne fut pas assez.

Lockett fait des siennes

Tyler Lockett a retourné le botté d'envoi de la deuxième demie sur une distance de 105 verges pour le touché, Russell Wilson a rejoint Jimmy Graham sur 30 verges pour le touché et les Seahawks de Seattle ont malmené les Bears de Chicago 26-0, dimanche.

Les Seahawks menaient 6-0 à la mi-temps après une performance offensive insatisfaisante. Lockett a amorcé la deuxième demie avec un retour de botté exécuté à la perfection, le plus long dans l'histoire de la concession. Plus tard au cours du quart, Wilson a repéré Graham en milieu de terrain pour son deuxième touché de la saison.

Steven Hauschka a ajouté quatre placements et les Seahawks ont signé leur première victoire de la saison.

Les Bears (0-3) ont été blanchis pour la première fois depuis 2002 et la quatrième depuis 1990. Jimmy Clausen a amorcé le match au poste de quart en remplacement de Jay Cutler. Il a complété neuf de ses 17 tentatives de passes pour des gains de 63 verges.

Les Raiders l'emportent 27-20 face aux Browns

Derek Carr a lancé deux passes de touché, Latavius Murray a amassé 139 verges de gains et les Raiders d'Oakland ont mis fin à une séquence de 11 revers à l'étranger en battant les Browns de Cleveland 27-20, dimanche.

Carr a rejoint Andre Holmes et Seth Roberts en première demie et les Raiders (2-1) ont résisté à une remontée tardive des Browns pour remporter un premier match à l'étranger depuis le 17 novembre 2013. Les Raiders ont aussi freiné une série de 16 revers dans le fuseau horaire de l'Est, une léthargie qui s'est amorcée en 2009.

Les Browns (1-2) tentaient de créer l'égalité au cours de la dernière minute, mais Charles Woodson a intercepté la passe de Josh McCown avec 38 secondes à écouler. Woodson a réussi au moins une interception dans chacune de ses 18 saisons dans la NFL.

Carr, qui a maintenu une fiche de 0-8 sur les terrains adverses à sa saison recrue en 2014, a complété 20 de ses 32 tentatives de passes pour des gains de 134 verges.

Alors que quelques partisans demandaient la présence de Johnny Manziel, McCown a amassé 341 verges et a encaissé cinq sacs.

Kaepernick victime de 4 interceptions

Carson Palmer a récolté 311 verges de gains aériens, la défensive des Cardinals de l'Arizona a ramené deux des quatre premières passes de Colin Kaepernick dans la zone des buts et ils ont humilié les 49ers de San Francisco 47-7, dimanche.

Larry Fitzgerald a capté neuf passes pour 134 verges de gains et deux touchés et Chris Johnson a accumulé 110 verges de gains au sol et deux majeurs pour les Cardinals (3-0), qui avaient écrasé les Bears de Chicago 48-23 la semaine dernière.

C'est la première fois depuis 1969 que les Cardinals inscrivent au moins 40 points lors de deux victoires consécutives. Il s'agit aussi de leur victoire la plus convaincante depuis 1970, quand ils avaient blanchi les Oilers de Houston 44-0.

Kaepernick a été victime de quatre interceptions, dont deux de Tyrann Mathieu. Il a été 9-en-19 pour 67 verges de gains.

Justin Bethel a ramené la première interception sur 21 verges pour un touché, puis Mathieu a filé sur 33 verges pour le deuxième majeur des Cardinals.

Kaepernick a marqué l'unique touché des 49ers (1-2) sur une course de 12 verges.

Newton brille

Cam Newton a amassé 315 verges par la voie des airs en plus de réussir deux passes payantes en direction de Greg Olsen pour mener les Panthers de la Caroline à une victoire de 27-22 face aux Saints de La Nouvelle-Orléans, dimanche.

Le quart a aussi inscrit un touché au sol. Son vis-à-vis Luke McCown, qui amorçait le match à la place de Drew Brees, a complété 31 de ses 38 tentatives de passes pour des gains de 310 verges, mais ce ne fut pas assez pour empêcher les Saints (0-3) de glisser au dernier rang dans la section sud de l'Assocation nationale.

Il s'agissait d'un premier match raté en raison d'une blessure pour Brees depuis son arrivée avec les Saints en 2006.

Newton a marqué grâce à une course de 13 verges alors que les Panthers ont signé une troisième victoire en autant de matchs pour la première fois depuis 2003. Ils avaient alors atteint le Super Bowl.

Olsen a capté huit passes pour 134 verges, un sommet en carrière, et a inscrit deux touchés.

Le demi de coin des Panthers, Josh Norman, a scellé l'issue du match en réalisant une interception dans la zone des buts avec 1:09 à faire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer