L'attaque des Alouettes s'éclate enfin

Les Blue Bombers de Winnipeg ont bien tenté... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Les Blue Bombers de Winnipeg ont bien tenté de freiner le receveur Samuel Giguère, hier. Le Québécois a amassé 66 verges par la passe, 32 par la course en plus de marquer un touché.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

L'attaque des Alouettes de Montréal a produit 30 points pour la première fois en près d'un an et Stefan Logan a assommé les Blue Bombers de Winnipeg avec ses retours de bottés dans une victoire sans équivoque de 35-14, hier après-midi.

À son premier match en près de trois... (La Presse Canadienne, Graham Hughes) - image 1.0

Agrandir

À son premier match en près de trois mois, Jonathan Crompton (14 en 27, 181 verges) a lancé deux passes de touché - à Samuel Giguère et à S.J. Green - en plus de démontrer une belle assurance malgré les deux interceptions dont il a été victime.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Il était hors de question pour Dominique Ellis... (La Presse Canadienne, Graham Hughes) - image 1.1

Agrandir

Il était hors de question pour Dominique Ellis des Alouettes de laisser aller Cameron Marshall des Blue Bombers.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

À son premier match en près de trois mois, Jonathan Crompton (14 en 27, 181 verges) a lancé deux passes de touché - à Samuel Giguère et à S.J. Green - en plus de démontrer une belle assurance malgré les deux interceptions dont il a été victime. Il a été bien appuyé par les 69 verges amassées par l'attaque au sol et les Alouettes (5-6) ont inscrit plus de 30 points pour la première fois depuis le 13 octobre dernier, alors qu'ils avaient triomphé des Roughriders de la Saskatchewan 40-9.

«La ligne à l'attaque a fait du super boulot - je me suis fait frapper pour la première fois au troisième quart, a dit Crompton. Une fois ce premier contact passé, je me suis dit que mon épaule avait passé le test. Je me sens frais et dispo et il faut donner tout le crédit à mes joueurs de ligne. Nous avons fait quelques erreurs mentales et malgré cela, nous avons marqué 35 points. On sait que si on ne commet ces erreurs, on peut faire beaucoup de dommage.»

«Nous avons apporté quelques modifications à notre façon de procéder et les Bombers n'ont pas été en mesure de corriger le tir tôt dans le match», a expliqué l'entraîneur-chef Jim Popp. «Nous avons pu inscrire des points tôt dans la rencontre et les unités spéciales ont connu un fort match.»

Logan a quant à lui malmené les Bombers (4-8) avec ses retours de bottés, dont deux très longues courses. Il a d'abord ramené un dégagement de Lirim Hajrullahu sur 78 verges en fin de première demie pour inscrire un touché qui portait la marque à 21-3. Puis, sur le botté d'envoi de la deuxième demie, il a ramené le ballon sur 95 verges pour permettre à l'attaque de se lancer de la ligne de 8 verges des visiteurs. Deux jeux plus tard, Crompton a rejoint Green sur sept verges pour faire 29-3 en faveur des locaux. En tout, ce sont 273 verges que Logan a franchies sur cinq retours de dégagement et trois bottés d'envoi.

Boris Bede a complété la marque en réussissant des placements de 33, 36, 43 et 17 verges, en plus d'ajouter deux simples. Brian Brohm a inscrit l'unique touché des visiteurs sur une faufilade d'une verge - suivi d'une transformation de deux points -, tandis que Hajrullahu a réussi des placements de 24 et 23 verges.

Luc Brodeur-Jourdain ... (Archives La Presse, Marco Campanozzi) - image 2.0

Agrandir

Luc Brodeur-Jourdain

Archives La Presse, Marco Campanozzi

Bébé et match pour Brodeur-Jourdain

Luc Brodeur-Jourdain a connu une journée forte en émotions, alors que sa conjointe Marie-Élaine a donné naissance au premier enfant du couple à 9 heures, hier matin. Qu'à cela ne tienne, le centre des Alouettes n'allait pas rater le duel face aux Blue Bombers de Winnipeg. «J'avais prévu partir de St-Hyacinthe vers 8 heures pour arriver ici vers 9 heures et réviser mes jeux, mais ce n'est pas comme ça que ça s'est passé!» a lancé le papa du petit Noah, arrivé avec cinq semaines d'avance sur la date prévue. «Je suis finalement arrivé à midi trente! Alors j'ai commis deux ou trois petites erreurs mentales, mais ça n'a pas trop paru! Je pensais arriver avant, mais en raison du marathon, le trafic était plutôt lourd et je suis finalement arrivé à quelques minutes du botté d'envoi. C'était stressant, mais je suis arrivé à temps et nous avons joué tout un match. C'est une très belle histoire que je pourrai lui raconter plus tard.»

«Je ne me rappelle pas avoir déjà vu un joueur se présenter au stade moins de 60 minutes avant une rencontre, a raconté l'entraîneur-chef Jim Popp. Ce matin, j'ai reçu un texto de sa part qui disait : "Je suis à l'hôpital. Ça va se passer à 9 heures". On a été en contact toute la matinée et il m'a dit que les médecins étaient certains qu'il serait en mesure d'être ici à temps. Tout s'est bien passé, mais nous avions un plan au cas où il n'arrive pas à temps. On savait qu'il allait être gonflé à bloc par l'adrénaline!»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer