Vincent Desjardins, de spectateur à joueur du Rouge et Or

Même s'il est une recrue, Vincent Desjardins brouille... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Même s'il est une recrue, Vincent Desjardins brouille les cartes comme plaqueur chez le Rouge et Or.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jeune homme, il prenait place dans les gradins à travers les milliers de spectateurs en espérant se retrouver sur ce terrain, un jour. Le match contre les Thunderbirds de UBC aura donc une saveur particulière pour Vincent Desjardins, une recrue de la ligne défensive qui fera ses débuts avec le Rouge et Or de l'Université Laval.

«Il s'agira d'un moment spécial pour ma famille et moi. Ce n'est pas donné à tout le monde de jouer pour l'équipe de sa ville, c'est un rêve de petit gars qui se réalise», a admis l'étudiant en génie civil qui tente de mériter du temps de jeu dès sa première saison dans le football universitaire.

En traçant le bilan de la première semaine du camp d'entraînement, l'entraîneur-chef Glen Constantin a mentionné que «Vincent Desjardins brouillait les cartes comme plaqueur défensif», un commentaire qui n'est pas passé inaperçu.

«J'en ai entendu parler par des amis et la famille. C'est valorisant, c'est le fun. Quand je suis arrivé avec le Rouge et Or, mon objectif était d'enfiler l'uniforme à tous les matchs, mais je vais prendre les répétitions qu'on me donnera. Lorsqu'il nous recrute, Glen ne fait pas de promesses et met les cartes sur table. C'est à nous de les battre pour jouer», a dit le numéro 92.

«L'air d'un enfant»

Desjardins est un produit du Collège Notre-Dame-de-Foy qui a évolué avec le Séminaire Saint-François au niveau secondaire. Il a vite noté la différence entre le football collégial et universitaire.

«La ligne offensive [du Rouge et Or] est incroyable. C'est un autre niveau de ce que j'avais connu. À ma première pratique contre Charles Vaillancourt et Philippe Gagnon, je me suis fait ramasser et reculer, j'avais l'air d'un enfant. Mais plus on fait de répétitions contre eux et plus on s'améliore. Les entraîneurs nous parlent, nous montrent des techniques.»

Intimidé à sa première séance d'entraînement, il a aussi été agréablement surpris par l'aide apportée par les coachs, qui n'hésitent pas à corriger les moindres petits détails.

«Je ne pensais jamais que ça arriverait, mais on a corrigé mon premier pas... Ils voient tout, les pieds, les mains, etc. Quand tu rentres dans le moule, ça y va facilement. Déjà, j'ai corrigé plusieurs lacunes. Je ne sais pas à quel point je serai bon dans cinq ans, mais je vais m'améliorer, c'est certain», dit celui qui mise aussi sur des joueurs d'expérience pour bien l'encadrer et l'aider dans son développement.

D'aussi longtemps qu'il se souvienne, le sportif de 6 pieds 1 pouce et de 255 livres a toujours été un joueur de ligne défensive, même dans la Ligue de mini-football Rouge et Or. Membre de l'équipe nationale junior du Canada, en 2014, il avait l'embarras du choix de sa destination.

«Marc-André Dion [l'entraîneur-chef du CNDF] a joué ici, m'a parlé du Rouge et Or sans chercher à m'influencer dans ma décision. Il me voyait ici et je me voyais ici. Maintenant, il faut être alerte chaque fois qu'on est sur le terrain.»

Au-delà de la signification de jouer au Stade Telus-Université Laval, samedi (13h) contre l'Université de la Colombie-Britannique, il notait l'importance de la rencontre.

«Ce sera un gros test, c'est un gros test, surtout pour des recrues comme moi», a dit celui dont les parents ont fréquenté l'Université Laval, eux aussi.

À sa première saison, en 2014, Christopher Amoah... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

À sa première saison, en 2014, Christopher Amoah a accumulé le plus de verges au sol parmi les porteurs du ballon du Rouge et Or de l'Université Laval. 

Le Soleil, Erick Labbé

Christopher Amoah plus rapide et plus fort

À sa première saison, en 2014, Christopher Amoah a accumulé le plus de verges au sol parmi les porteurs du ballon du Rouge et Or de l'Université Laval. Mais à ses yeux, les chiffres personnels ne battront jamais ceux de l'équipe!

Alors lorsqu'on lui demande à quel genre de saison il s'attend, il ne pense pas à lui : «Il est difficile de répondre à cette question, car mon but, c'est de contribuer aux succès de l'équipe, à se rendre où l'on veut aller.»

Le numéro 20 a été le deuxième porteur le plus occupé du Rouge et Or, l'automne dernier, avec 59 courses, n'en cédant que quatre à son coéquipier Maxime Boutin. Il a amassé 496 verges et inscrit deux touchés.

«Comme j'ai pu jouer à ma première année, je me suis habitué au calibre et à la vitesse d'exécution. J'ai passé l'été ici pour m'entraîner avec les gars, je me sens plus fort et plus rapide», a dit celui qui s'est attiré les éloges de Glen Constantin après la première semaine du camp.

Comme jeune vétéran, il se sent «légèrement plus confortable» et voit comme un avantage sa maîtrise du système, sa capacité de mieux lire les défensives adverses. «Dans l'ensemble, ça devrait être une très bonne saison. On note déjà le progrès du groupe depuis le début du camp, les choses commencent à rentrer, les recrues aussi.»

Le plus grand changement, dans son cas, est son transfert du programme d'études de la kinésiologie à l'intervention sportive. Pour le reste, la compétition interne entre les porteurs l'anime.

«On se pousse les uns les autres, le petit esprit compétitif nous amène à être encore meilleur. Les gars sont impressionnants, on parvient souvent à surprendre quelqu'un avec une feinte, une course. Nous avons une attaque diversifiée qui offre plusieurs options et qui prend avantage des atouts de chacun. J'ai hâte [que ça commence], bien sûr. Juste d'entreprendre le camp, c'était excitant, et là, il y a le match contre UBC qui se pointe en fin de semaine, et ensuite, le début de la saison.»  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer