Le visage de la LCF changé par le Rouge et Or

L'ailier défensif des Tiger-Cats de Hamilton Arnaud Gascon-Nadon... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'ailier défensif des Tiger-Cats de Hamilton Arnaud Gascon-Nadon est l'un des nombreux anciens du Rouge et Or à oeuvrer comme enseignant auprès des jeunes durant la semaine de relâche au camp de perfectionnement du CNDF.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Vingt ans après la création du Rouge et Or, la formation universitaire peut se targuer d'avoir contribué à changer le visage de la Ligue canadienne de football. Plus que jamais, les joueurs francophones trouvent du boulot dans le circuit professionnel canadien, une situation que plusieurs anciens porte-couleurs attribuent à l'engouement créé par le prolifique programme de l'Université Laval.

À la veille de sa 10e saison dans la LCF, le joueur de ligne offensive des Blue Bombers de Winnipeg, Dominic Picard, se souvient d'une époque pas si lointaine où il n'y avait ni Rouge et Or à Québec ni réseau de développement qui se respecte dans la région.

«Il y avait seulement quatre clubs de football à Québec! Maintenant, il y en a 50! C'est sûr que le Rouge et Or a, dans un premier temps, aidé à développer le sport dans la ville et dans la province de Québec», a constaté le Fidéen de 32 ans qui, avec une dizaine d'autres professionnels de la LCF, transmet ses connaissances, à l'occasion du troisième camp de perfectionnement du CNDF.

Dans sa foulée, le Rouge et Or a défriché la voie et inspiré la création de programmes francophones dans d'autres universités québécoises, à Sherbrooke et Montréal.

«Ç'a été l'une des premières universités francophones à le faire, même s'il y avait Ottawa, qui était déjà dans SIC... Ç'a aussi montré qu'au football, on avait des bons athlètes, au Québec. Et ça a encouragé d'autres universités comme Montréal et Sherbrooke à monter de très bons programmes. Aujourd'hui, ils forment de très bons joueurs. Des gars qui sont soit dans la CFL, même dans la NFL», a fait remarquer Patrick Lavoie.

Perpétuer l'enseignement

Le demi inséré du Rouge et Noir d'Ottawa n'en tient pour compte que son expérience au camp de perfectionnement dirigé par son ancien coéquipier Sébastien Lévesque, où 205 jeunes de partout au Québec ont sacrifié leur relâche pour venir apprendre au contact de professionnels.

«C'est beau à voir! Les jeunes tripent ben raide! La preuve, c'est qu'ils sont venus passer leur semaine de relâche ici à se taper sur le nez et à courir des tracés! Et d'année en année, le camp qu'on fait ici ne cesse de grossir en nombre!» a-t-il fait remarquer.

L'ailier défensif des Tiger-Cats de Hamilton, Arnaud Gascon-Nadon, lui, se contentait de regarder sur le terrain du Stade Leclerc lundi, afin de mesurer l'impact du Rouge et Or.

«On est une vingtaine de coachs ici et 18 viennent de Laval! Et tous jouent pro en même temps! Alors c'est exceptionnel! [...] On est ici parce qu'on a été dans une bonne école, une bonne place, où on nous a bien enseigné. Maintenant, c'est notre travail de perpétuer ça avec les jeunes», a-t-il soutenu.

Apprendre l'anglais

Mais pour que plus de joueurs encore gravissent les échelons du football jusqu'à la NFL, à l'instar des Laurent Duvernay-Tardif et David Foucault, le secondeur des Tiger Cats, Frédérik Plesius, croit que les jeunes Québécois francophones doivent mieux se préparer à évoluer dans un milieu anglophone.

«Les coachs sont américains. Ils ne sont pas habitués aux Québécois, ils ne savent pas c'est quoi. Eux, ils n'ont pas de temps à perdre. C'est : "J'explique de la façon que je veux et t'es mieux de t'ajuster aussi rapidement que les autres!" Alors il faut que les jeunes soient prêts, qu'ils connaissent la terminologie du foot en anglais, pour ne pas partir avec un astérisque», a laissé entendre celui qui, après un essai infructueux avec les Giants de New York, rêve toujours d'évoluer dans la NFL.

Un retour aux sources pour Picard à Winnipeg

Libéré par les Roughriders de la Saskatchewan en janvier, Dominic Picard a sitôt signé une entente avec les Blue Bombers de Winnipeg, où il avait commencé sa carrière dans la LCF. Un retour aux sources qui l'enchante.

«C'est un nouveau chapitre pour moi. J'ai déjà été là-bas, alors c'est excitant. Je suis en territoire connu. C'est là que j'ai commencé ma carrière, ce qui est toujours spécial. Mais c'est tout le temps spécial de retourner à Winnipeg et, maintenant, de retourner jouer pour cette organisation-là», a fait savoir le joueur de ligne offensive.

C'est notamment parce que Winnipeg s'avère un bon marché de football que Picard a voulu poursuivre sa carrière avec les Bombers.

«C'est l'une des raisons pour lesquelles je suis allé là. L'organisation a pris un virage vraiment le fun. C'est encourageant. Avec un nouveau stade, et la présentation de la Coupe Grey, on met le paquet. Pour moi, de mon côté, je veux amener du leadership et des connaissances, évidemment, avec toute mon expérience. Je suis un gars passionné et c'est ça que je veux amener», a indiqué celui qui a également porté les couleurs des Argonauts.

Avec neuf saisons déjà au compteur, Picard songe tranquillement à son après-carrière, qu'il espère passer dans le coaching. C'est d'ailleurs ce qui motive en partie sa participation au troisième camp de perfectionnement du CNDF.

«Ça me permet de pratiquer un peu. Parce que s'il y a quelque chose que j'aime faire, c'est du coaching. J'ai une passion pour le football, ç'a toujours été ça. Je veux faire ça après ma carrière de joueur. En revenant ici, ça me permet de redonner aux jeunes, et ça m'aide à maintenir mon niveau d'intervention avec les joueurs», a-t-il noté, ajoutant qui se verrait aussi bien diriger des les rangs secondaires, que collégiaux ou universitaires.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer