Hugo Richard est nommé recrue de l'année au Canada

La saison phénomale que vient de connaître le... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

La saison phénomale que vient de connaître le quart-arrière Hugo Richard lui a valu le titre de recrue de l'année du football universitaire canadien. Le passeur du Rouge et Or a reçu le trophée Peter Gorman, jeudi, lors du Banquet des étoiles de la Coupe Vanier tenu à Montréal.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Auteur d'une saison phénoménale lui ayant permis de réécrire les livres des records du Rouge et Or, du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) et de Sport interuniversitaire canadien (SIC), Hugo Richard a été élu recrue de l'année au Canada, jeudi à Montréal, lors du Banquet des étoiles de la 50e Coupe Vanier.

«C'est toujours satisfaisant d'être honoré sur le plan individuel», a confié le quart-arrière lavallois. «C'est quelque chose qui termine bien une saison et qui me réconforte un peu, même si notre défaite en finale provinciale est encore très vive et gravée dans ma mémoire. Pour moi, c'est une agréable surprise d'avoir été choisi, car on ne sait jamais ce qui peut arriver. Les autres finalistes avaient aussi connu des saisons extraordinaires.»

Dans des remerciements bien sentis, Richard n'a pas manqué de rendre hommage à ses coéquipiers, en particulier les joueurs de la ligne offensive, pour la confiance qu'ils lui avaient témoignée pendant toute la campagne; à ses entraîneurs pour leur travail acharné à bien le préparer pour chaque match; et aussi à ses parents. Il a expliqué que c'était grâce à leurs sacrifices qu'il avait pu développer et vivre sa passion pour le football et devenir le joueur qu'il est aujourd'hui. «Mon trophée, je le dédie aux gars de la ligne offensive.»

Richard a ressenti une sensation étrange après avoir reçu son prix lorsqu'en traversant la salle, il a dû passer entre les tables occupées par les joueurs des Carabins de l'Université de Montréal, tombeurs du R et O en finale provinciale.

«Avec le Rouge et Or, j'étais entouré par beaucoup de gens qui avaient passé à la Coupe Vanier dans les dernières années. Et selon ce qu'ils m'avaient dit, c'était beaucoup plaisant quand toute l'équipe assistait au gala et qu'elle jouait ensuite deux jours plus tard. Vivre ce que j'ai vécu en descendant de la scène, ça forge le caractère. Mais c'est quand même une belle expérience d'être ici.»

Revenant pour la première fois sur l'élimination des siens face aux Carabins dans le match de la Coupe Dunsmore, Richard a mentionné qu'il n'avait pas aidé son équipe en échappant le ballon sur une course et en étant victime d'une interception. Il a ajouté que l'attaque n'avait pas été capable de prendre son rythme et de mener des charges soutenues et progressives.

«On a eu quelques gros jeux qui nous ont permis de frapper à la porte des buts. Mais à part ça, nous avons été incapables de bien bouger le ballon.»

Motivé et satisfait

Se disant motivé plus que jamais à reprendre l'entraînement, Richard aura passablement de boulot pendant la saison morte. «Ça va passer pas mal vite. Je vais travailler ma présence dans la pochette, mon jeu de pieds, certains aspects techniques de même que ma force en général.»

Analysant sa première campagne au football universitaire et tout le chemin parcouru depuis le match présaison que le Rouge et Or avait disputé face aux Dinos, le quart recrue s'est dit satisfait et encouragé pour les prochaines saisons. «Mais ce qui va demeurer toujours dans ma mémoire, c'est notre défaite en finale.»

Aussi finaliste pour le trophée Hec Crighton remis au footballeur par excellence de la dernière campagne, Richard a finalement vu le quart-arrière Andrew Buckley, des Dinos de Calgary, lui ravir le pris le plus prestigieux de la soirée de jeudi. Le numéro 4 a laissé entendre qu'il ne s'attendait pas vraiment à décrocher cet honneur. «C'était un plus gros prix. Et ce n'était jamais arrivé qu'une recrue le remporte.»

***

Desloges parmi les étoiles

Finaliste pour le titre de joueur de ligne par excellence au pays, Vincent Desloges a mordu la poussière aux mains d'Ettore Lattazio, des Gee Gees d'Ottawa. Il n'a cependant pas tout perdu puisqu'il a été choisi dans la première équipe d'étoiles.

«Je n'avais pas vraiment d'attentes», a mentionné le joueur de ligne défensive en parlant du trophée J.P. Metras. «Mais c'est quand même le fun d'être All Canadian et de se retrouver avec plein d'autres bons joueurs. Mais ça aurait été plus le fun d'être ici en compagnie de toute mon équipe.»

Revenant sur la défaite en finale provinciale, le numéro 95 a indiqué que sa déception était pas mal effacée. «Je suis passé à autre chose. Et même si je continuais à m'en faire, je ne pourrais rien changer à ce qui s'est passé.»

Très heureux d'avoir tourné le dos à la Ligue canadienne afin de disputer une cinquième année avec le Rouge et Or, il ignore toujours ce que l'avenir lui réserve. «Je souhaite faire un camp pro. J'espère qu'une équipe va vouloir de moi. Mais ça ne me stresse pas du tout. Je laisse les choses aller.»

Au total, le Rouge et Or a placé six joueurs dans les équipes d'étoiles, dont quatre dans la première : Desloges, Karl Lavoie (plaqueur) et Charles Vaillancourt (garde) en attaque ainsi que Boris Bede (bottés de dégagement), sur les unités spéciales. Hugo Richard (quart-arrière) et Philippe Gagnon (garde) ont obtenu une place au sein de la seconde formation toute étoile de Sport interuniversitaire canadien.

***

Doublé historique

Andrew Buckley, gagnant du Hec Crighton, a complété son doublé en récoltant le trophée Russ Jackson couronnant l'excellence sportive et scolaire de même que l'implication communautaire. C'était la première fois qu'un athlète remportait les deux titres.

«Pour moi, ces deux trophées signifient autant, mais pour des raisons différentes», a commenté le joueur des Dinos. «Je suis très fier d'avoir été choisi le joueur par excellence au pays. C'est un rêve qui devient réalité. Mais en même temps, mon implication sociale est une partie importante de ma vie. Et je suis très fier qu'elle ait été reconnue.»

Kelley Jeffrey, qui a mené les Mounties de Mount Allison à la Coupe Uteck, a été choisi l'entraîneur par excellence (trophée Frank Tindall). Jonathan Langa (Huskies de St. Mary's) a été élu le meilleur joueur en défensive (Trophée du président).

Partager

À lire aussi

  • Hugo Richard dans une nouvelle dimension

    Football

    Hugo Richard dans une nouvelle dimension

    Après une saison recrue auréolée de succès, Hugo Richard entre dans une dimension inexplorée pour lui. Le quart-arrière du Rouge et Or amorce son... »

  • Hugo Richard n'a pas perdu de temps

    Football

    Hugo Richard n'a pas perdu de temps

    Le quart-arrière vedette du Rouge et Or, Hugo Richard, a trouvé la recette idéale pour chasser quelque peu la nervosité en début de match... »

  • Hugo Richard: une renommée acquise rapidement

    Le lauréat

    Hugo Richard: une renommée acquise rapidement

    Hugo Richard n'aura pas perdu de temps à se faire un nom au football universitaire. Appelé à occuper le poste de quart-arrière partant avec le Rouge... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer