Victoire des Carabins: bon pour le football, croit Maciocia

Les Carabins ont soulevé la Coupe Dunsmore dans... (Le Soleil, Andréanne Lemire)

Agrandir

Les Carabins ont soulevé la Coupe Dunsmore dans une joie débordante... mais devant des gradins abandonnés au stade du R et O.

Le Soleil, Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Énorme victoire pour les Carabins. Mais victoire encore plus énorme pour l'ensemble du football universitaire québécois, insiste Danny Maciocia. «On avait besoin d'un petit changement», a lancé l'entraîneur-chef des nouveaux champions de la Coupe Dunsmore.

Après 14 ans chez les professionnels de la Ligue canadienne de football, Maciocia s'est joint aux Carabins, il y a quatre ans. «On avait pris certaines décisions de changer la philosophie et la structure, changer la direction vers où on s'en allait. Aujourd'hui, on peut dire mission accomplie», a-t-il commenté, pendant que ses joueurs célébraient avec le trophée de bois coiffé d'un ballon tronqué.

«C'est énorme pour le programme de football de l'Université de Montréal, mais plus important, c'est bon pour le football universitaire au Québec. C'est très important d'avoir un circuit en santé. On a besoin de regarder le bien du sport universitaire au Québec et ça presse.»

À la suite de la victoire sans appel de 40-13 du Rouge et Or aux dépens des Carabins, le 6 septembre, plusieurs observateurs ont souligné à grands traits le manque de parité dans le circuit québécois. Selon Maciocia, le sujet n'est pas moins d'actualité avec la première élimination du Rouge et Or en 12 ans à ce stade-ci de la saison.

«La victoire d'aujourd'hui n'amène pas la parité. La parité, c'est quand six équipes peuvent s'aligner pour avoir une chance de remporter la Coupe Dunsmore dans une optique de quatre ou cinq ans. C'est ça, la parité. Aujourd'hui, on a deux chevaux. Pour le bien du football universitaire, on a besoin que les autres équipes soient capables de réduire l'écart. Mais elles doivent s'assumer et travailler. Il ne faut pas baisser le produit, il faut que les autres nous rejoignent», affirme le pilote.

Maciocia continue de vouer un grand respect au Rouge et Or et à son entraîneur-chef, Glen Constantin. «Ce sont deux programmes excellents. Qu'un joueur choisisse Montréal ou Laval, il fait un bon choix autant au plan sportif que scolaire. On a une opportunité aujourd'hui et on va continuer à bâtir là-dessus», souhaite-t-il.

«Partager» le terrain

Le patron des Bleus a parlé d'une «performance incroyable» de ses troupiers. «On avait besoin de jouer un match comme celui-là. On savait qu'en allant chercher un placement ou deux, ce serait possible d'aller chercher cette victoire-là.

«Ça ressemblait beaucoup au match qu'on a joué il y a deux semaines, poursuit-il. Fallait trouver une façon de dominer la ligne de mêlée. Si le Rouge et Or a gagné le nombre de championnats qu'il a gagnés, c'est à cause de leurs lignes à l'attaque et à la défensive. Aujourd'hui, on a été capable de partager le même terrain qu'eux.»

Les Carabins raflent un premier championnat de conférence en 13 campagnes d'existence. Ils attendent les Bisons du Manitoba, en demi-finale canadienne, samedi prochain (12h30), à Mont­réal. Champions de l'Ouest, les Bisons ont battu les Dinos de Calgary 27-15, hier. L'autre demi-finale opposera les Mounties de Mount Allison aux Marauders de McMaster, qui eux ont gagné 20-15, samedi.

****

Tissée serrée

Avec un sac qui retroussait le Rouge et Or à 47 verges pour tenter l'ultime coup de pied, en prolongation, Byron Archambault a eu une influence concrète sur la victoire des Carabins. Le secondeur intérieur a fait honneur à son titre de meilleur joueur défensif de la saison au Québec, reçu la veille. Il a été nommé joueur par excellence du match d'hier, avec huit plaqués et demi et deux sacs. «Je réalise que je fais partie d'une famille et qu'il n'y a rien que je ne peux pas faire. On a l'équipe qui est la plus tissée serrée. C'est pour ça qu'on a été capable de rester tough jusqu'à la fin», s'est exprimé le colosse.

Le rêve de Cousineau

Quart-arrière partant des Bleus pour une première saison complète, sa quatrième, Gabriel Cousineau a aussi eu son gros mot à dire dans la conquête de la Coupe Dunsmore. Quelques longues passes parmi ses 25 réussies sur 38. Surtout celle de 26 verges à Philip Enchill en prolongation pour faire oublier une pénalité de 10 verges et permettre au pied de Louis-Philippe Simoneau de s'élancer d'une distance confortable. «Je lui ai fait confiance et il ne m'a pas donné tort», a dit Cousineau d'Enchill. Le premier a cumulé 312 verges de gains aériens, le second 104 verges sur cinq attrapés. «J'y rêvais quand j'étais tout jeune et que j'avais des billets de saison à la première année d'existence des Carabins, en 2002. J'avais 10 ou 11 ans. Aujourd'hui, j'ai réussi à réaliser mon rêve», confie celui dont le frère Frédéric comptait parmi les entraîneurs de la première mouture des Carabins.

«C'est malade!»

«Il y a en a un qui a fait la remise, l'autre la tenue, et moi, je l'ai mis entre les deux poteaux. Tout le monde a fait son travail.» Aussi simple que ça, selon le botteur de précision des Carabins, Louis-Philippe Simoneau. En prolongation, sa cinquième tentative de placement de l'après-midi, quatrième réussie, sur une distance de 22 verges, a constitué le botté vainqueur. «On ne peut pas être plus heureux, c'est malade!» s'est exclamé le 18 des Bleus, de sa voix éraillée. Simoneau a disputé ses trois saisons collégiales à Québec, au cégep Garneau. Hier, il a marqué tous les points de son équipe. «C'est juste incroyable, la sensation. Tout le monde poussait dans la même direction et on l'a eu!»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer