Hugo Richard n'a pas perdu de temps

Après la rencontre, l'étudiant de 20 ans en... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Après la rencontre, l'étudiant de 20 ans en génie mécanique a tenu à féliciter les unités spéciales.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le quart-arrière vedette du Rouge et Or, Hugo Richard, a trouvé la recette idéale pour chasser quelque peu la nervosité en début de match éliminatoire, samedi : inscrire un touché dès sa première passe.

Il n'aura fallu que 29 secondes avant de voir le Rouge et Or amasser ses sept premiers points dans la victoire de 74-18 contre les Stingers en demi-finale québécoise. La défensive de Concordia, neuvième au pays, n'a d'ailleurs jamais été en mesure de ralentir le rouleau compresseur de la troisième attaque au Canada.

«En séries éliminatoires, c'est certain qu'il y a un petit peu de nervosité», a avoué Richard, qui a récolté cinq touchés par la voie des airs, samedi. «Ça ne changera pas. Il faut simplement essayer de rester calme. Mais la première passe du match a effectivement fait du bien. En général, je suis juste content que toute l'équipe ait bien répondu.

«Quant à ma performance, je suis relativement satisfait. J'ai commis quelques petites erreurs où j'aurais peut-être dû rester dans ma pochette, mais en gros, ç'a bien été» a ajouté le numéro 4, qui a complété des passes à six receveurs différents.

Après la rencontre, l'étudiant de 20 ans en génie mécanique a tenu à féliciter les unités spéciales. «Ils ont joué un grand match. Ils nous ont fourni à plusieurs reprises de très belles positions sur le terrain. Au football canadien, c'est trois essais. C'est important d'avoir une bonne position».

duel au sommet

Samedi prochain, ce sera le grand choc entre le Rouge et Or et les Carabins de Montréal en grande finale québécoise. Les deux équipes, respectivement classées première et deuxième au Canada, se sont livré un duel de position dominé par leurs défensives lors du dernier match du calendrier régulier. C'est finalement les «Bleus» qui avaient eu le dernier mot 13-9, stoppant la série de 25 victoires des Lavallois.

Richard avait d'ailleurs connu une journée difficile. Victime d'une interception, sa quatrième de la saison, et d'un échappé, il n'avait jamais été en mesure de trouver son rythme et avait dû se contenter de 14 passes complétées en 28 tentatives pour des gains de 138 verges. Sept des neuf points du R et O avaient été marqués par Boris Bede (quatre simples et un placement). L'attaque lavalloise n'avait récolté que 289 verges de gains, son plus bas total cette saison.

«Il y a un sentiment de revanche potentiel. On veut arriver bien préparés et on ne peut pas se permettre de perdre ce match-là. Ça fait 11 ans que nous n'avons pas perdu et ça ne commencera pas cette année. Le fait d'être à la maison va certainement être un plus», a conclu la recrue quelques minutes après la rencontre.

***

En route pour une 12e Coupe Dunsmore

«On a beaucoup de respect pour les Stingers et on ne voulait absolument pas les humilier», a tenu à dire l'entraîneur-chef Glen Constantin après la victoire de 74-18 du Rouge et Or. Samedi prochain, sa troupe tentera de remporter une 12e Coupe Dunsmore consécutive. L'an dernier, la formation de l'Université Laval avait eu le dernier mot 14-11 face aux Carabins. Cette saison, le Rouge et Or a divisé les honneurs face à l'Université de Montréal, remportant le premier duel 40-13 en septembre et s'inclinant 13-9 lors du dernier match du calendrier régulier. La victoire de samedi face aux Stingers était la 70e victoire consécutive du Rouge et Or à domicile. Malgré une température de 1 degré, 10 522 spectateurs étaient présents au Stade TELUS-Université Laval pour encourager leurs favoris.

Victoire facile des Dinos

Dans l'Ouest, les Dinos de Calgary de Blake Nill, quatrième équipe au Canada, ont vaincu facilement samedi les Rams de Regina 56-0. Ils ont maintenant rendez-vous avec les Bisons du Manitoba, qui ont surpris les Huskies de la Saskatchewan (8e) 47-39, vendredi. Cette année, les champions de l'Ouest et du Québec s'affronteront en demi-finale canadienne lors de la Coupe Uteck. En Ontario, les Mustangs de Western (7e) ont perdu 51-26 face aux Gryphons de Guelph (5e), tandis que les Marauders de McMaster (3e) ont battu les Gee-Gees d'Ottawa (10e) 42-31. Les Gryphons et les Marauders s'affronteront samedi prochain pour la Coupe Yates et le vainqueur participera au match de la Coupe Mitchell contre Mount Allison, les champions des Maritimes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer