Rouge et Or c. Stingers: place à la vraie saison!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le Rouge et Or se remet d'une rare défaite, tandis que les Stingers ont gagné leur dernier match.
Mais avec un peu de recul, on réalise vite que la demi-finale québécoise de demain après-midi,
au stade de l'Université Laval, s'annonce encore inégale. L'attaque de l'équipe 11 fois championne
en titre du Québec n'a quand même pas connu ses meilleures heures contre Concordia cet automne et devra relancer le moteur à pleine vapeur si elle veut à nouveau se rendre au bout du chemin.

Un revers bien placé

Glen Constantin se dit convaincu que son club ne garde «pas de séquelles» du revers de samedi dernier contre les Carabins. Même qu'«avec la tournure des événements, on a une meilleure compréhension de la part de nos joueurs. On ne veut jamais perdre, mais une défaite placée au bon moment peut être positive. La complaisance dans l'équipe était déjà faible, mais maintenant, elle est éliminée».

On lui souligne que son quart-arrière recrue, Hugo Richard, pierre angulaire de la force de frappe offensive, a paru très insatisfait, voire ébranlé dans les instants qui ont suivi l'échec de 13-9. «Je me demande si Hugo est heureux, des fois», laisse tomber le patron, sourire en coin. «Il est très exigeant envers lui-même, mais il a cinq ans pour tout faire, pas besoin de tout faire dans le même match ou dans la même année.»

Il croit que ses hommes sont «plus conscients que tout peut arriver». Comme un retour de botté du tonnerre de Kris Robertson. Le numéro 2 des Stingers cause aussi des dégâts comme demi défensif. Il a intercepté cinq ballons cette saison, ce qui en fait le meneur au Québec et deuxième ex aequo au Canada, et en a ramené deux jusque dans la zone des buts.

Concordia compte sur François Dessureault au poste de quart. Le Rouge et Or ne l'a presque pas vu lors de la dernière visite des Stingers au PEPS, Dessureault cédant sa place après à peine un quart, quatre passes ratées sur six, trois sacs et une blessure.

Quant à la séquence de 25 victoires d'affilée qui a pris fin, Constantin assure ne l'avoir jamais évoquée auprès de ses ouailles. «On ne veut pas commencer à jouer pour ne pas perdre», tranche-t-il.

Défense en santé

L'unité défensive du Rouge et Or s'avère plus en santé que la plupart des années passées, à ce stade-ci de la saison. La ligne offensive a souffert de blessures depuis septembre, même si ses membres occupent quatre des cinq places dans l'équipe d'étoiles de la conférence. Le bloqueur étoile Karl Lavoie est de retour au jeu demain, le garde Charles Vaillancourt et le bloqueur Jason Lauzon-Séguin sont incertains.

Constantin reste en contact avec certains homologues à travers le Canada. Il a discuté avec son ami et entraîneur-chef des Dinos de Calgary, Blake Nill, qui ont aussi subi une première défaite sur le terrain samedi dernier. Les Dinos ont deux joueurs étoiles blessés. Les Mustangs de Western Ontario, dirigé par un autre ami, Greg Marshall, ont gagné leur quart de finale sans le quart-arrière vedette Will Finch, blessé, en plus de perdre trois bons receveurs.

Pas le choix d'y croire

La dernière fois que les Stingers sont venus à Québec, ils étaient encore invaincus. Au matin du

4 octobre, les hommes de Mickey Donovan affichaient quatre victoires en quatre matchs. «Disons que le dernier mois a été difficile», confie sans détour l'entraîneur-chef. Les troupiers de Concordia n'ont depuis ajouté qu'une seule victoire à leur dossier, acquise contre la pire équipe au Québec, grâce à un placement de 45 verges à 27 secondes de la fin.

«On a perdu plusieurs joueurs-clés dans le match au PEPS, des commotions et des blessures prenant de trois à quatre semaines à guérir. Nos gars sont par contre tous de retour pour les séries, sauf un», explique l'ancien secondeur étoile devenu pilote dans les rangs universitaires cette année.

Les Stingers ont perdu leur porteur de ballon numéro un à cause d'une commotion cérébrale dès la troisième semaine du calendrier, dans un affrontement contre Sherbrooke. N'en étant pas à un premier épisode du genre, Gunner Tatum est retourné à son domicile du Texas et ne reviendra plus avec l'équipe. Olivier Dupont a depuis pris la relève et mène la conférence québécoise avec 76 portées, même s'il a raté deux matchs et en a amorcé deux autres sur le banc comme suppléant.

«On va aller se battre avec les gars qui sont encore ici», atteste Donovan, dont le frère Patrick coordonne l'unité défensive. Les chances des Stingers de surprendre? «Faire un match sans erreurs, être solide en défensive, éviter les revirements et marquer des points quand on est dans la zone payante», énumère-t-il, comme quoi ça ne s'annonce pas comme un projet facile à réaliser.

«On peut gagner»

«Mais les gars ont confiance. En fait, ce n'est pas autant une affaire de confiance que d'y croire. On se doit d'y croire, on n'a pas le choix! Tout le monde dans notre équipe croit qu'à chaque match, sur un jour précis, on peut gagner.»

Quant à la récente défaite du Rouge et Or, samedi dernier, face aux Carabins de Montréal, Donovan ne croit pas que cela créera des fissures dans la robuste armure lavalloise. «Si ça se trouve, ça va juste leur donner plus faim. Et ils vont rebondir encore plus haut! Personne n'aime perdre et Montréal a fait du bon boulot, mais c'est arrivé à un bon moment pour le Rouge et Or», croit celui qui a quand même récolté à peine une victoire de moins cet automne qu'au total des trois saisons précédentes de l'équipe.

Concordia boucle une première saison régulière gagnante en six ans, soit depuis 2008, dernière fois aussi où les Stingers ont remporté un match éliminatoire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer