• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Football 
  • > Les Carabins infligent une première défaite de la saison au R&O (13-9) 

Les Carabins infligent une première défaite de la saison au R&O (13-9)

Le receveur du Rouge et Or Félix Lechasseur... (Photo La Presse, Robert Skinner)

Agrandir

Le receveur du Rouge et Or Félix Lechasseur est entouré des Carabins de l'Universite de Montréal.

Photo La Presse, Robert Skinner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Montréal) Les malheurs du Rouge et Or au CEPSUM se sont poursuivis, samedi. Incapable de marquer un seul touché face à la coriace défensive des Carabins, il a vu sa séquence de 25 victoires consécutives arrêtée quand il s'est incliné 13-9.

Le dernier revers des Lavallois remontait au 13 octobre 2012, quand il avait baissé pavillon 23-20 face à ces mêmes Carabins au CEPSUM. Il s'agissait d'un quatrième revers pour le Rouge et Or à ses six dernières visites au CEPSUM.

Malgré cette défaite, le Rouge et Or termine sa saison 2014 au premier rang et il aura l'avantage du terrain jusqu'en finale provinciale. Car même si les Carabins montrent le même dossier (7-1), ils ont affiché un différentiel de - 23 dans les deux matchs qui les ont opposés. En demi-finale, le Rouge et Or accueillera samedi prochain les Stingers de Concordia, qui ont difficilement vaincu les Redmen de McGill 30-28, samedi.

«Ce n'est pas le résultat escompté, mais sur beaucoup de phases de jeu, on a vu ce que nous voulions voir», a mentionné Glen Constantin qui, en point de presse cette semaine, disait souhaiter que ses joueurs fassent preuve de fierté, d'intensité et de caractère. «Pour nous, la victoire, c'était un bonus. Jouer ici, devant une foule hostile, ce n'est jamais facile. Et ce que l'on a vécu ici, c'est de l'argent en banque pour nous. Les gars se sont battus jusqu'au bout et ils ont bien géré l'adversité. C'est de bon augure pour les séries.»

Plus difficile en attaque

Excellent en défensive - les Carabins ont été limités à 263 verges de gains -, le Rouge et Or a connu sa rencontre la plus difficile de la saison en attaque (289 verges). La troupe lavalloise a eu du mal à se mettre en marche, comme en témoigne son total de 35 verges gagnées au premier quart.

Constantin a évidemment eu de bons mots pour sa défensive qui, sur un troisième jeu et une verge à faire, a stoppé les Carabins à sa ligne de neuf. «Les gars ont fait un très très bon travail là-dessus. Ils ont aussi réussi deux sacs alors que les Carabins étaient dans la zone leur permettant de réussir un placement. Des jeux qui ont repoussé les joueurs de Montréal et qui les ont obligés à dégager. Je suis content de l'effort de la défensive.»

Capitaine de la défensive, Jean-Alexandre Bernier a un peu repris les propos de son entraîneur. Il a expliqué que les membres de son unité avaient presque paralysé l'attaque au sol des Carabins (74 verges) et qu'au chapitre de la passe, hormis quelques petites erreurs, ils avaient bien contenu le quart Gabriel Cousineau.

«On ne s'attendait pas à blanchir les Carabins, car on savait qu'ils avaient une très bonne offensive. On n'est donc content de notre performance du côté défensif. C'est certain, le résultat final n'est pas celui que nous voulions, mais celui-ci va nous permettre de travailler sur de nouvelles choses.»

Selon Bernier, les Carabins ont relativement utilisé la même stratégie que celle analysée sur film. La différence est qu'au lieu de constamment bloquer de manière à laisser croire que leur quart-arrière lancerait le ballon, les Montréalais avaient fait des feintes de course, ce qui avait obligé la ligne défensive lavalloise à respecter davantage le jeu au sol.

À un demi-sac du record

Vincent Desloges n'aura finalement pas son nom dans le livre des records de Sport interuniversitaire canadien. Le joueur de ligne défensive lavallois, qui n'était qu'à 2,5 sacs de la marque de 12,5 détenus par Jean-Samuel Blanc (Carabins) et Ben D'Aguilar (Marauders) depuis 2012, s'est finalement arrêté à 12. Il a réussi ses deux sacs en première demie. Desloges a réussi cinq plaqués, tous en solo, contre les Carabins. Le meilleur joueur du Rouge et Or à ce chapitre a été Shayne Gauthier. Il a obtenu neuf plaqués solos et quatre assistés pour un total de 11.

De son côté, Boris Bede, qui a réussi un 62e placement en carrière, occupe dorénavant seul le 11e échelon au classement canadien. S'il en avait réalisé un de plus, il aurait grimpé dans le top 10. Quant à Hugo Richard, il a raté par 78 verges une place dans le top 10 national pour le plus grand nombre de verges par la passe récoltées par un quart-arrière en une saison.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer