Scénario idéal pour Hugo Richard

Hugo Richard croit que les Carabins ont beaucoup... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Hugo Richard croit que les Carabins ont beaucoup progressé depuis le premier match de la saison, alors que le Rouge et Or les avait battus 40-13.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Hugo Richard ne pouvait espérer un meilleur scénario pour son premier match au CEPSUM dans les rangs universitaires. Non seulement il a eu la chance d'affronter les Carabins le 6 septembre dernier au Stade TELUS-Université Laval, mais depuis, il a eu six matchs afin de peaufiner son jeu.

«Terminer la saison à Montréal plutôt que de la commencer, c'est certain que c'est beaucoup mieux pour moi», a indiqué le quart-arrière recrue au sujet du match de samedi. «C'est une situation plus favorable parce que j'ai beaucoup plus d'expérience, je sais un peu plus à quoi m'attendre quand je suis sur le terrain et je sais comment aborder mes matchs. Je ne serai donc pas surpris par ce que je vais voir. De plus, au niveau collectif, je vais pouvoir profiter d'un bon défi pour la première fois de la saison.»

Comme tous les footballeurs ayant évolué dans la première division du circuit collégial, Richard connaît bien le stade du CEPSUM, qui héberge aussi les Spartiates du Vieux-Montréal. Un stade qu'il a qualifié de particulier à cause de la proximité des amateurs, mais aussi parce qu'il est fermé. Et quand la foule s'anime, le stade devient très bruyant.

«C'est certain que c'est un environnement hostile et que cela peut avoir un effet sur les équipes visiteuses. Mais nous ne sommes pas trop affectés ni préoccupés par le bruit ni par les fans. On a l'habitude d'évoluer devant de plus importantes foules à Québec. Nous ne sommes pas intimidés.»

Habitué d'évoluer devant ses parents qui se sont déplacés à Québec afin d'assister à ses exploits, le produit des Cheetahs de Vanier aura l'occasion de jouer à Montréal devant encore plus de membres de sa famille, de même que de nombreux amis. «Ça va être super le fun», a lancé Richard, qui a mentionné qu'il ne devrait pas être dérangé par la présence de ces nombreux fans. 

«Avant la rencontre, on reste dans notre routine. Et on a tellement de choses en tête et il y a tellement d'affaires qui se passent quand le match commence que l'on n'a pas le temps de penser aux gens que l'on connaît qui sont dans les estrades pour nous encourager. Leur présence ne m'affecte donc pas.»

La rivalité

Qui dit match entre les Carabins et le Rouge et Or dit aussi rivalité Montréal-Québec. Interrogé sur comment il la vivait, Richard a confié qu'il ne la ressentait pas beaucoup en début de saison. Depuis, les choses ont beaucoup changé.

«La rivalité est très présente et je la sens vraiment. Toute la semaine, on a pensé aux Carabins et à la rencontre, à sa signification et à son importance. Et nous allons tout faire afin de terminer en avant des Carabins au classement.»

Le nouveau recordman du Rouge et Or au chapitre des verges gagnées et des touchés inscrits par la passe en une saison n'a pas hésité une seconde quand est venu le temps de qualifier la rencontre de samedi.  «Ce sera notre plus gros test de la saison. C'est un match où nous devrons limiter les erreurs. Car contre une bonne équipe comme celle de Montréal, elles pourraient nous coûter cher.

«Les Carabins ont beaucoup progressé depuis le premier match de la saison et ils ont changé bien des choses en défensive», a-t-il ajouté en faisant allusion à la victoire de 40-13 du Rouge et Or. «Nous devions bien les étudier cette semaine... ce que l'on a fait et ce que l'on fera encore.»

Richard a souligné que le match de samedi allait donner le ton aux séries de son équipe. «Oui, la victoire sera importante. Mais encore plus que de gagner, l'important sera d'arriver prêts pour les éliminatoires qui s'amorceront la semaine suivante. Car si tout va bien pour les Carabins et pour nous en demi-finale, nous devrions de nouveau nous affronter dans deux semaines.»

Encore une belle performance... toujours pas de récompense

Malgré son brio face aux Redmen, il était notamment devenu le quart-arrière ayant réussi le plus de passes de touchés dans une saison dans l'histoire de la conférence du Québec, Hugo Richard n'a pas été choisi le joueur offensif de la dernière semaine au Canada. L'honneur est allé à Atlee Simon des Rams de Regina. Gagnant de 154 verges au sol, il en a ajouté 89 par la passe et il a marqué quatre touchés. Le maraudeur Mark Ingram (Huskies de Saskatchewan), en défensive, et le botteur Lewis Ward (Gee Gees), unités spéciales, ont aussi été honorés... Victime d'une commotion cérébrale il y a bientôt deux semaines, Mathieu Masseau s'est entraîné, mercredi. Il était cependant vêtu du chandail noir réservé aux athlètes qui ne peuvent recevoir de coups... Blessés, Francis Gilbert-Brodeur et Tyrone Pierre n'avaient pas revêtu leur uniforme. Ils se sont plutôt entraînés avec le préparateur physique Raymond Veillette.

Partager

À lire aussi

  • Laval 53/McGill 14: victoire facile!

    Football

    Laval 53/McGill 14: victoire facile!

    Le Rouge et Or revient avec une autre victoire facile, 53-14 à McGill. Son quart-arrière Hugo Richard rentre avec trois autres records en poche. »

  • Rouge et Or: garder le cap sur la coupe

    Football

    Rouge et Or: garder le cap sur la coupe

    Dernier match avant le sprint final de novembre. Le Rouge et Or football livre un rare match du vendredi, ce soir, à l'Université McGill. Contre des... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer